Présentation du Tour Colombia

0
Salento - Colombia - wielrennen - cycling - cyclisme - radsport - Rigoberto Uran (COL - EF Education First - Drapac) - Nairo Quintana (COL - Movistar) - Egan Bernal (COL - Team Sky) - Sergio Luis Henao (COL - Team Sky) pictured during the 2018 1st Colombia Oro y Paz stage 5 - from Pereira to Salento (163.7KM) - photo LB/RB/Cor Vos © 2018 photo credit: Cor Vos photo credit: Cor Vos

La course par étapes Colombienne Tour Colombia va disputer sa deuxième édition du 12 au 17 février 2019. Il y aura six étapes au menu pour 826,7 kilomètres au total. La course se déroule entièrement dans la région d’Antioquia. On devrait assister à une bataille entre les Colombiens pour le classement général. Lors de la première édition, Egan Bernal (Team Sky) l’avait emporté devant Nairo Quintana (Movistar) et Rigoberto Uran (EF Education First).

6 équipes World Tour seront présentes au départ : Team Sky, Movistar Team, UAE-Team Emirates, EF Education First Pro Cycling Team, Astana Pro Team et Deceuninck – Quick Step.

 

 

Les étapes :

Pour débuter les coureurs auront un prologue tout plat de 7,2km à Medellin. Une première hiérarchie provisoire devrait se constituer après ce chrono. On devrait assister à une belle bataille entre spécialistes comme Bob Jungels, Tom Bohli ou encore Jonathan Castroviejo.

Le lendemain, la 1ère étape sera toute plate autour de La Ceja, longue de 150,5 km mais on sera sur un haut plateau. Deux sprinteurs Colombiens seront les favoris de cette arrivée : Fernando Gaviria et Álvaro José Hodeg.

Le jour de la Saint Valentin sera encore dédié encore à un sprinteur avec une longue étape de 181 km autour de Llanogrande. Attention à une bosse de troisième catégorie – 4km à 5,9 % – à gravir par quatre fois. La dernière ascension se situera à 17 kilomètres du but. Cependant, on pourrait assister à un nouveau sprint.

Puis, les concurrents seront de retour à Medellin pour une troisième étape de 155,4km à nouveau pour les sprinteurs avec juste une bosse à mi-parcours. Une petite bosse de 1300m à 6,6 % permettra d’animer l’échappée.

Le Samedi 16 février, cela se corse pour la 4e étape avec une arrivée à La Union après 188,6km pour un sprint entre costauds puisqu’il va falloir monter pour atteindre l’arrivée qui sera jugée après quelques kilomètres de descente. La montée vers La Union sera assez difficile pour faire une première sélection – 7,5 km à 5,2 %. La ligne d’arrivée sera à près de 2500 mètres d’altitude.

Enfin, le Dimanche 17 février en guise de dernière étape, les coureurs auront une arrivée en altitude sur le Alto Palmas pour connaitre le nom du successeur de Bernal. La montée finale sera longue de 15,8 kilomètres à 6,6 %.

 

 

Photo : Slipstream Sports

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here