Basketball

Preview 1er tour des Playoffs : #3 Philadelphie Sixers -Brooklyn Nets #6

Nous y sommes enfin ! Les Sixers affronteront les Nets pour ce premier tour de Playoffs. Deux équipes « fun to watch », offensives, avec du talent à ne plus quoi savoir en faire. Y’a des arceaux qui vont souffrir. C’est parti pour la preview, let’s goooooo !   

Bilan saison régulière

Philly est dans la place. Troisième de la conférence Est avec 51 victoires pour 31 défaites, les Sixers sont à leur place, podium de l’Est. Une saison régulière marquée par deux « blockbuster trade ». Le 10 novembre, les Sixers envoient Covington, Saric, Bayless et un second tour de draft, à Minnesota, et reçoivent en échange Jimmy Butler, multiple all-star. L’autre trade intervient le 6 février avec l’arrivée de Tobias Harris, meilleur marqueur des Clippers avec plus de 20 points de moyenne par match, en échange de : Shamet, Chandler, Muscala et des tours de draft, direction Los Angeles. Pour Philly, cette saison est un « one shot », Tobias Harris et Jimmy Butler seront agents libres l’été prochain et il n’y a aucune certitude qu’ils rempilent dans la ville de l’amour fraternel. Mais pour l’instant, ils sont tous là et forment l’un des cinq majeurs les plus talentueux de la ligue. Simmons, Redick, Harris, Butler et Embiid, sont tous les cinq à plus de 17 points de moyenne, avec en leader d’attaque un Joel Embiid stratosphérique en 27 points et 13 rebonds de moyenne par match. Le danger peut venir de partout, les Nets sont prévenus.

Justement les Nets de Brooklyn, le conte de fées de cette saison régulière. Après une saison médiocre, finis à la 12 ème place de la conférence Est avec un bilan de 28 victoires pour 54 défaites, Brooklyn grâce à un collectif retrouvé et à l’émergence de certains joueurs, retrouvent les playoffs cinq ans après leur dernière apparition en post season. Cette année grâce à leur 42 victoires pour 40 défaites, ils ont réussis à se hisser à la 6ème place à l’Est. Une remontée fantastique, du en partie à l’arrivée de Kenny Atkinson au poste de coach. Atkinson a su inculquer à son équipe des vertus collectives jusqu’ici inexistantes, et à donner les clés du camion à D’Angelo Russell qui réalise la meilleur saison de sa jeune carrière. Avec 21 points et 7 passes de moyenne, l’ancien joueur des Lakers évolue à un niveau d’All Star et mène son équipe d’une main de maître. Beaucoup moins porté sur leurs individualités, Brooklyn s’appuie sur un jeu basé sur la circulation de balle et fortement tourné vers le tir à 3 points. Avec 1047 paniers à 3 points, Brooklyn est la 5ème franchise qui rentre le plus de paniers à 3 points de la ligue. Avec des shooteurs comme Joe Harris (vainqueur du concours à 3 points lors du ASG de cette année), Caris LeVert ou encore Spencer Dinwiddie, il pourrait pleuvoir des paniers primés à foison.       

 

Confrontations directes :

Philadelphia 76ers vs Brooklyn Nets : 2-2

05/11/18 : Brooklyn Nets vs Philadelphia 76ers : 122-97

26/11/18 : Brooklyn Nets vs Philadelphia 76ers : 125-127

13/12/18 : Philadelphia 76ers vs Brooklyn Nets : 124-127

29/03/19 : Philadelphia 76ers vs Brooklyn Nets : 123-110

Le bilan est équilibré : 2 victoires pour chacune des deux franchises, dont une de 25 points de Brooklyn, le 5 novembre dernier. Un bilan à nuancer puisqu’il n’y a eu qu’une seule confrontation avec Tobias Harris titulaire coté Sixers. Une confrontation soldée par une victoire 123 à 110 des Sixers, le 29 mars dernier.

 

La clé de la série

Embiid or not ? Hier, Elton Brand a déclaré à la presse que Joel Embiid pourrait manquer le début des playoffs à cause d’une blessure au genou. Le manager général se dit tout de même optimiste,  malgré les nombreuses blessures d’Embiid depuis le début de sa carrière. Le bilan lorsque Embiid est absent cette saison est de 8 victoires pour 10 défaites, moins d’une victoire sur deux sans le pivot camerounais. Difficile de remplacer ses 27 points 13 rebonds et son apport physique dans la raquette. Sans parler de sa dissuasion d’attaquer le cercle pour l’équipe adverse. Le Camerounais est, avec Antetokounmpo,  le pivot le plus dominant de la ligue.

Ce n’est pas le secteur intérieur de Brooklyn qui pourrait le ralentir. Ed Davies et Jarrett Allen ne sont pas assez mobiles et techniques pour contenir le pivot des Sixers. Autant dire que si Embiid joue et qu’il est à 100% de ses moyens physiques, l’issue de la série semble inéluctable.

 

Facteur X 

Le petit D’Angelo Russell est attendu sur le parquet du Wells Fargo Center. C’est un euphémisme de dire que le meneur des Nets est devenu important dans le collectif des Nets. Avec 21 points et 7 passes de moyenne par match, il éclaire le jeu de son équipe et distribue les caviars pour les shooteurs fou des Nets. Dernière exploit en date ? 44 points dont 27 dans le 4ème quart-temps pour le come-back de l’année face à Sacramento. Un retard de 25 points effacé en seulement 12 minutes ,grâce à un D-Lo inarrêtable.

L’ancien Lakers va participer pour la première fois aux Playoffs, ce qui nourrit de nombreuses interrogations. Va t-il réussir à s’adapter à la défense plus agressive pratiquée en post season ? Va t-il supporter la pression ? Son manque d’expérience en Playoffs va t-il l’handicaper ? De nombreuses questions auxquels le meneur des Nets devra répondre si Brooklyn veut avoir la moindre chance de passer ce premier tour. 

 

 

Le prono :

L’inconnue de la présence d’Embiid ou non pour le début de la série rend l’équation complexe, mais partons du principe que le géant camerounais joue. L’inexpérience des Nets et leur manque de répondant dans le secteur intérieur, un secteur beaucoup plus utilisé en Playoffs, sont des arguments rédhibitoires pour passer l’obstacle Philadelphie, beaucoup plus physique que les Nets.

Mais Brooklyn est une équipe très talentueuse, et si l’adresse est au rendez-vous, ils peuvent prendre un ou deux matchs.

4-2 pour Philadelphie

 

 

 

 

Vous voulez en prendre plein les yeux, c’est cette série qu’il faut regarder. Vous aimez les dunks, les joueurs qui prennent feu à trois points, le trashtalking, les crossovers et les ambiances survoltées avec des publics en délires, c’est ici que ça se passe. Alors un conseil, n’oubliez pas votre crème solaire car ça va être chaud et ça va taper très fort !

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/preview-1-er-tour-des-playoffs-boston-celtics-indiana-pacers/

 

Crédit photo : Twitter SNY



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
risus. quis, non libero nunc dolor ante. facilisis ultricies ut Nullam