Preview Bucks / Raptors : Qui pour succéder aux Cavs ?

Même si ces deux équipes ont connu des parcours différents pour arriver à ce stade de la compétition, la logique a finalement été respectée dans la conférence Est. La suprématie de la Conférence se disputera entre les Cerfs du Wisconsin et les Dinos de l’Ontario. Qui part favori ? Quelles seront les clés de cette série ? Qui succédera aux Cavs ? Kawhi ou Giannis ? Éléments de réponse.

Le parcours :

Milwaukee Bucks :

Les Bucks n’ont joué que 9 matchs depuis le début de ces playoffs

 

Sur la saison régulière, les Bucks étaient la meilleure équipe de la ligue (Bilan de 60W – 22L). En playoffs, les hommes du Wisconsin prouvent que ce statut n’a pas été volé. Après un sweep face à des Pistons clairement pas au niveau, ils ne se sont pas non plus éternisés au tour suivant en balayant les Celtics en cinq matchs. Si des doutes avaient été émis après leur défaite lors du match 1, ils ont sû les faire taire aussitôt en faisant déjouer Kyrie Irving et en s’adaptant parfaitement à la défense de Boston. En un mot, Milwaukee est la définition de l’aisance.

Toronto Raptors :

L’avenir des Raptors s’est pas être joué à un rebond sur l’arceau près (Crédits : Sports Illustrated)

 

Les Raptors sont peut-être passés à un mauvais rebond sur l’arceau de ne pas voir les finales de Conférence. Après une saison régulière (comme souvent) très bonne, les Raptors avaient effacé le Magic en cinq matchs et se présentaient face à un tout autre obstacle, les Sixers. Au terme d’une série qui nous aura tenu en haleine jusque dans les ultimes secondes, le Canada peut jubiler d’avoir un représentant en finales de conférence pour la seconde fois de son histoire.

Confrontations directes :

Cette saison, avantage Milwaukee dans les confrontations : 3 victoires à 1. Toutefois le rapport de force issu de ces affrontements est à nuancer, la dernière rencontre entre les deux équipe ayant eu lieu avant le All Star Break et les équipes, notamment les Raptors avec Marc Gasol, s’étant modifiés.

Historiquement, les Bucks ont aussi l’avantage; avec 53 victoires en 95 matchs joués. Peu d’indications sur la période spécifique qu’est la postseason, les deux équipes n’ayant disputé qu’une série, un 1er tour en 2017, qui s’était conclue par une victoire des Raptors 4-2.

Les clés de la série :

Stopper le franchise player :

Oui cela peut sembler bateau et répétitif comme point clé d’une série. Pourtant, vu l’influence de Leonard et Antetokounmpo sur leur équipe respective, difficile de dégager une clé plus importante.

Côté Raptors, l’équipe peut grandement remercié son franchise player pour être arrivé à ce stade de la compétition. Kawhi est tout simplement inarrêtable depuis le début des playoffs, et face aux Sixers il est presque à 35pts et 10rbd de moyenne à 53% au shoot. Si vous vous vouliez illustrer le mot ”valuable”, vous voilà servis.

Côté Bucks, même si ses coéquipiers l’aident plus, le monstre grec donne le ton dans l’équipe, et baisse de régime de sa part (Match 1 Boston) déteint sur toute l’équipe. Le probable futur MVP compile plus de 28pts, 11rbd et 5ast de moyenne contre Boston, et si Milwaukee n’a perdu qu’un match dans ces playoffs (ce même Match 1 Boston), il le doivent grandement à leur star.

L’impact du ‘’supporting cast’’ :

On le sait, les équipes qui vont loin en playoffs sont souvent celles où le joueur majeur est le mieux entouré. Si la différence peut se faire sur un point dans cette série, ça pourrait bien être sur le niveau des joueurs autour de Giannis et Kawhi. On retiendra notamment que les Raptors ont déroulé dans le match 5 lorsque le reste du cinq majeur a soulagé Kawhi Leonard, et que si les Bucks sont aussi impressionnant de facilité, c’est aussi parce que des joueurs comme Middleton sont très efficaces dans ces playoffs.

Le prono :

Au vu des premiers tours de ces playoffs, on aurait tendance à donner Milwaukee favori. Les Bucks ont dominé de la tête et des épaules leurs deux premières séries, et avec seulement 9 matchs joués, ils arriveront frais pour affronter Toronto. De plus, avoir un joueur qui sera sûrement MVP vous confère toujours un avantage. On notera aussi que les Raptors sortent d’une série en 7 matchs éprouvante physiquement et émotionnellement, et que la fatigue pourrait affaiblir les troupes de Nick Nurse.

Toutefois, il ne faut pas sous-estimer les Raptors et ne pas oublier que Kawhi Leonard joue lui aussi à un niveau exceptionnel dans cette postseason. La série sera serrée, et voir les deux équipes se départager en 7 manches ne serait pas étonnant. Pour l’avantage du terrain et l’impression dégagée jusqu’ici sur ces playoffs, on pronostique une victoire des Bucks 4-3.

Lebron James s’étant exilé du côté de la Californie, le représentant de l’Est sera inédit cette saison. La série s’annonce disputée, et l’on aura la chance d’assister à un duel entre deux des meilleurs joueurs de la ligue. Rendez vous donc dès cette nuit pour savoir qui succédera aux Cavs après quatre saisons de règne sur la Conférence.

A propos de l'auteur

Victime du ''Minnesota Miracle'' et du ''No-Call'', e come si potrebbe non amare i Knicks ? Je considère Drew Brees comme un dieu et le Sport US comme ma religion.

Poster un commentaire

dolor elit. risus. commodo nec quis dolor.