Preview Ligue 1 2019-2020 : l’Olympique Lyonnais

La Ligue 1 Conforama reprendra ses droits le 9 août ! L’occasion pour nous de faire un tour d’horizon global des différentes équipes avant le début du championnat. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’Olympique Lyonnais, aux ambitions assumées, qui va tenter de retrouver une place de concurrent direct au titre face au PSG.

 

Bilan de la saison 2018-19

Les Gones,emmenés par un Bruno Génésio très critiqué, ont pointé à la troisième place du championnat devant Saint-Étienne (4e) ou encore l’OM (5e) mais juste derrière la révélation lilloise. Les Rhodaniens totalisent 72 points au compteur, en remportant notamment 21 matchs, en empochant 9 nuls pour 8 défaites. Sur le papier, les Lyonnais ne s’en sortent pas trop mal. Bruno Génésio, qui ne fit pas l’unanimité du côté des supporters et de la presse, a limité les “dégâts” en décrochant une place pour la Ligue des Champions. Mais alors, pourquoi son travail est-il si vivement remis en question ? Des choix tactiques audacieux, une rotation régulière, des schémas de jeu diversifiés… Voilà ce qui a rythmé le collectif lyonnais durant cette saison. Par moment, l’OL peinait à trouver un dispositif stable avec les arguments sur le terrain pour le faire valoir. Des joueurs comme Bertrand Traoré ou encore Marcelo ne se sont pas montrés à la hauteur des exigences lyonnaises et se sont attirés très vite les foudres du public. D’une part, l’un, a un profil trop peu régulier pour assurer la pérennité du couloir droit. D’autre part, l’autre, n’a pas montré les qualités du bastion défensive qui avait fait son identité au Besiktas. Des cas personnels sont donc à étudier dans ce groupe, qui en apparence, montre globalement une forme d’irrégularité. Le bouc-émissaire était tout vu : Pép Génésio.

Cependant, tout n’est pas sombre du côté des Gones. En effet, le groupe lyonnais a souvent été salué par ses exploits cette saison. En effet, on retiendra de l’OL deux victoire dans le Derby (1-0, 2-1), deux victoires dans l’Olympico (4-2, 3-0) et une victoire face à l’ogre Parisien (2-1). On peut donc voir que l’OL sait jouer contre les grosses équipes et sait élever son niveau de jeu lorsqu’il le faut. Ce qui a donc péché pour l’OL en Ligue 1, ce sont les équipes du milieu de tableau. L’OL a montré deux visages, une équipe capable de faire trembler les cadors européens et nationaux, et aussi une équipe fragile qui s’est retrouvé dans de mauvaises dispositions face aux équipes mineures de Ligue 1. On pense notamment aux défaites face à Reims (1-0) ou encore face à l’OGC Nice (1-0) dès les 2e et 4e journées de championnat.

En Europe, l’OL a montré un visage similaire comparé au championnat. En effet, ils ont fait mettre à genoux Manchester City à l’Etihad sur le score de 2-1 grâce à Fekir et Cornet. Cependant, le penchant irrégulier a refait surface face à Hoffenheim et le Chakhtar. 5 nuls et 1 victoire, voilà le résumé des phases de groupe pour l’OL avant de chuter logiquement en 1/8e face à l’ogre barcelonais.

Pour les coupes nationales, rien de transcendant pour l’OL qui aura vu ses deux parcours respectifs chutés assez tôt. D’abord, en Coupe de la Ligue, les Gones s’arrêtent au bord du dernier carré face à Strasbourg, défaite 2-1, puis face à Rennes, en Coupe de France, cette fois-ci aux portes de la finale. Les Rennais privent les Gones d’une finale en s’inclinant sur le score de 3-2.

 

 

Les transferts arrêtés au 7 août

crédit photo : olympique-et-lyonnais.com

 

Arrivées :

 

– T. Mendes arrivé en provenance du LOSC Lille pour un transfert brut de 22 millions € (Milieu)

– Y. Koné arrivé aussi en provenance du LOSC Lille pour un montant avoisinant les 9 millions € (Défenseur), à noter que les bonus représenteraient un montant aux alentours de 5 millions € pour les deux ex-Lillois.

– H. Deyonge arrivé en provenance du PSV Eindhoven, l’OL lui a fait signer un contrat d’aspirant dans son centre. Les charges du transfert payées au centre de formation batave s’élève aux alentours de 200 000 €. (Défenseur)

– J. Lucas arrivé du côté de Flamengo pour un transfert sec de 9 millions € environ (Milieu)

– C. Tatarusanu arrivé libre de tout contrat en provenance du FC Nantes (Gardien de but)

– J. Andersen arrivé lui du côté de la Sampdoria de Gênes pour un transfert brut de 24 millions € bonus compris (Défenseur)

– E. Wissa arrivé libre de tout contrat en provenance de Laval (Attaquant)

crédit photo : Marca

Départs :

 

– T. Ndombélé (Tottenham Hotspur) pour un transfert hors bonus de 60 millions € + 10 de bonus

– N. Fekir (Bétis Séville) pour un transfert compris entre 20 et 25 millions €

– F. Mendy (Real Madrid) pour un transfert brut de 48 millions €

– J. Ferri (Montpellier) pour un transfert de 2 millions € hors bonus + 30% sur un éventuel transfert

– E. Owusu (KAA Gent) pour un transfert net de 1 millions € + 20% pour un éventuel transfert

– M. Gorgelin (Le Havre) parti libre de tout contrat

– C. Martins Pereira (Young Boys Berne) pour un transfert compris aux alentours de 2 millions € + 10% sur un éventuel transfert

– O. Kemen (Chamois Niortais) parti libre de tout contrat

 

L’effectif actuel

On retrouve un groupe plutôt homogène avec des individualités à faire ressortir sur le terrain cette saison. Le nouveau tacticien brésilien des Gones entend travailler dans la continuité de ce qui a été fait jusqu’à présent. De plus, Sylvinho s’inscrit dans un modèle de jeu connu et travaillé avec les Gones. En effet, il prône une équipe avec de la possession et l’occupation du jeu sur le terrain de l’équipe adverse. De plus, il aime le jeu en 4-3-3 ce qui va, en apparence, plutôt bien avec le collectif lyonnais. On va notamment retrouver un milieu à trois avec Aouar-Mendes-Tousart. Il y aussi l’opportunité de faire jouer la recrue Jean Lucas ou encore le prometteur Pape Cheik Diop. Cependant, le banc lyonnais a insisté sur la nécessité à investir durant ce mercato pour recruter un numéro 8 pour pallier au départ de Nabil Fekir, parti pour le Bétis.

Justement, niveau recrutement, les Gones sont sur la bonne voie. En effet, l’OL et Jean-Michel Aulas ont empoché pas loin de 130 millions € pour les ventes de ses trois vedettes Fekir-Ndombélé-Mendy alors qu’ils n’avaient investi que 15 millions pour ces trois là. Sur le marché des transferts, l’Olympique Lyonnais a déboursé un montant avoisinant les 70 millions € bonus compris. Il y a encore de quoi faire pour l’OL pour continuer à se renforcer. On parle notamment de Suso du Milan AC pour 35 millions € selon le Corriere dello Sport. Ce serait un grand coup pour les Gones.

Sylvinho ne connait pas encore son milieu titulaire. En attaque, ce serait tout trouvé. Il est amoureux du jeu de Moussa Dembélé. Il a l’option de mettre Depay et Traoré dans les couloirs, doublés et suppléés par Terrier et Cornet. La défense lyonnaise s’est renforcée avec Andersen et le prometteur Youssouf Koné.

La tournée estivale des Gones laisse ses dirigeants dans le flou. En effet, malgré la victoire 2-1 face à Arsenal pour l’Emirates Cup, les Gones ont enregistré deux défaites face à d’autres Anglais, d’abord les Reds de Liverpool, défaite 3-1, puis face à Bournemouth, surprenante défaite 3-0. Les Lyonnais n’ont pas montré l’envie et la détermination affichée par Sylvinho pour cette saison. A noter que le coach lyonnais a alterné les schémas de jeu en 4-3-3 et 4-2-3-1 classiques du côtés des Gones. C’est d’ailleurs en 4-2-3-1 que les Gones devraient débuter le championnat face à l’AS Monaco.

 

 

Le joueur à suivre : Moussa Dembélé

crédit photo: olympique-et-lyonnais.com

 

Non, vous ne rêvez pas, Moussa Dembélé vole bien la vedette à l’égérie WeSport Memphis Depay dans le rôle de joueur à suivre cette saison à l’OL. En effet, le serial buteur, arrivé l’été dernier dans les derniers instants du mercato en provenance du Celtic, est venu chez les Gones pour remplacer Mariano Diaz. Dembélé était venu remplacer une pointure, en effet, Mariano à l’OL, c’était 18 buts et 4 passes décisives rien qu’en Ligue 1.

Après des débuts difficiles, Moussa Dembélé s’est bien intégré au dispositif lyonnais. Joueur percutant et physique, il a souvent causé des misères aux défenses adverses. Il est capable de prendre la profondeur aisément et possède un bon jeu de tête. Auteur de 20 réalisations toutes compétitions confondues dont 15 rien qu’en Ligue 1, le buteur lyonnais a répondu aux attentes du club. Il finit 5e meilleur buteur du championnat. Le jeune attaquant des Gones, 23 ans seulement, a insisté aux micros de la presse sur sa marge de progression : “Je suis satisfait de ma saison même si j’aurais pu faire mieux. J’ai encore une marge de progression. On n’atteint jamais la perfection mais on essaie de s’en rapprocher. En tant qu’attaquant, on a besoin d’enchaîner les matchs, d’engranger de la confiance et les buts viennent après.”

Moussa Dembélé s’est attiré les convoitises de grands clubs européens. Sur la short-list de ses prétendants, on retrouve Manchester United. JMA a fixé un prix aux alentours de 40 millions € pour son serial buteur. Cependant, le duo Sylvinho-Juninho, assisté par JMA a déclaré son buteur intransférable cet été. Autant dire que les dirigeants du club lyonnais comptent bien sur un Dembélé en grande forme cette saison pour satisfaire leurs ambitions. D’autant qu’avec une année en Ligue 1, Moussa Dembélé a acquis de l’expérience et tend à une progression certaine cette saison. Moussa s’est forgé une place de titulaire indiscutable dans le dispositif lyonnais. Il a souvent été l’artisan de grandes victoires lyonnaises. Il est buteur face au PSG (2-1, 33′) , face à l’ASSE (2-1, 90+5′).

 

Pronostic de la rédaction

L’Olympique Lyonnais prétend naturellement à un statut de favori pour le top 3 français. Si l’OL parvient à faire venir l’ailier des Rossoneri Suso, l’OL pourrait bien prétendre au projet initial de devenir le dauphin du PSG sur le long terme voir le concurrencer. Sylvinho va devoir travailler pour rendre ce groupe homogène et complémentaire avec ces nombreux mouvements. Une fois l’alchimie opérée, il est indéniable que l’OL pourra reconquérir son trône. Si on prend l’OL dans l’état qu’il est actuellement, je les vois rester 3e du championnat avec une concurrence derrière forte. Dans le cas où l’OL parvient à amener une dernière grosse recrue et une régularité dans les résultats, l’OL prétendra sans aucun doute à la 2e place de Ligue 1.

 

A propos de l'auteur

Jeune journaliste sauvage. Vous transmet l'actu foot avec passion et dévotion.

Poster un commentaire

commodo Nullam neque. leo. Curabitur venenatis, Sed velit,