Preview NBA 2019 : Chicago Bulls, les taureaux sont lâchés dans l’arène !

0
Ligue 1

Après plusieurs années de reconstruction, la hype est enfin de retour du côté de la mythique franchise des Bulls. Des jeunes talentueux, des joueurs spectaculaires et des arceaux qui vont souffrir. Et si les Bulls retrouvait les Playoffs dés cette année ? 

 

 

Le bilan 2018/2019 des Bulls :

Encore une saison décevante pour les Bulls, avec 22 victoires pour 60 défaites. Une treizième place à l’Est et des gradins qui se vident au fur et à mesure que la saison avance. Mais cette saison 2018/2019 a vu émerger un trio  LaVine-Markannen-Wendell Carter Jr qui va faire les beaux jours de la franchise durant les prochaines saisons. Pour plus de précisions et de détails sur la saison dernière : c’est par ici

Les mouvements à l’intersaison :

Arrivées : Tomas Satoransky (Wizards), Coby White (draft), Daniel Gafford (draft), Thaddeus Young (Pacers) et Luke Kornet (Knicks)

Départs : Robin Lopez (Bucks), Timothé Luwawu-Cabarrot et Walter Lemon Jr

 

Une chose est sûre, Chicago vient de réaliser une très bonne intersaison. Tout d’abord la draft. Les Bulls sélectionnent Coby White en septième position, pour renforcer le poste de meneur ou Kris Dunn peine à s’imposer et à en imposer. Rapide et spectaculaire, l’ancien meneur de North Carolina représente le futur de la franchise au poste 1. Daniel Gafford, 38ème choix de draft, viendra compenser le départ de Robin Lopez pour apporter de la rotation dans la raquette des Bulls. L’arrivée de Satoransky vient définitivement renforcer le poste de meneur, lui qui sort d’une très bonne Coupe du monde et l’arrivée de Young va apporter de l’expérience et du scoring pour entourer les jeunes taureaux de l’Illinois.

Le 5 majeur des Bulls

 

Meneur de jeu : Tomas Satoransky

On l’a vu lors de la Coupe du monde en Chine, le Tchèque n’est pas en bois. Meneur gestionnaire, bon dribbleur, un shoot fiable et bon défenseur, Satoransky est un meneur complet et régulier. Jamais excellent, jamais décevant, il est la parfaite addition à un effectif aussi jeune. Aucune inquiétude sur le feat, le poste de meneur a trouvé son papa. Selon le déroulement de la saison, il pourrait devenir le back up de Coby White et continuer son rôle de mentor auprès de la jeune garde des Bulls.

 

Arrière : Zach LaVine

Annoncé comme le franchise player de cette équipe, l’ancien Wolves doit confirmer sa belle saison dernière et confirmer son leadership au sein de l’équipe. Après avoir réalisé sa meilleure saison en carrière, pourquoi pas devenir All-Star dés cette année ?

 

Ailier : Otto Porter Jr

Arrivé en cours de saison lors d’un trade avec Washington, Otto Porter Jr s’est imposé comme un titulaire indiscutable dans le cinq majeur de Jim Boylen. Avec 17 points en 33 minutes de moyenne par match, l’ancien Wizards s’impose comme l’une des options principales en attaque.

 

Ailier-Fort : Lauri Markkanen 

Le Finlandais est l’une des pièces les plus importantes du roster de Chicago. Jeune, athlétique, bon shooteur et présent au rebond, son talent n’est plus à prouver. Ralentit par les blessures la saison dernière, il doit réaliser une saison pleine et passer un cap.

 

Pivot : Wendell Carter Jr

Auteur d’une saison prometteuse pour un rookie, le jeune pivot des Bulls va encore progresser et aura pour objectif de finir la saison en double double. Il en a clairement les moyens.

Le Joueur à suivre : Coby White 

On lui souhaite la même carrière qu’un autre Kobe mais aussi de développer son Coby White spirit. Ok, c’était juste pour la vanne mais pas totalement non plus. Lorsque l’on sélectionne un rookie aussi haut (7ème choix), on attend de lui que les dents rayent le parquet et qu’il dégage une énergie et une activité démentielle. Rapide, technique, ball handler avec un bon shoot et une défense convenable, Coby White est un meneur complet et moderne. Le joueur est vraiment excitant et aura sa carte à jouer. Difficile de savoir aujourd’hui comment Jim Boylen va utiliser son nouveau joyau. Starter ? 6ème homme ? Back up ? Troisième meneur ? L’hypothèse la plus probable semble être celle du sixième homme avec la second unit. Il peut remplacer Satoransky mais aussi être aligné avec lui en combo guard. Kris Dunn devrait faire les frais de l’intégration de CW.

Crédit photo : The Rookie Wire

Le prono :

Les Taureaux ne veulent pas voir rouge et en ont marre de regarder les playoffs à la télé. La draft de Coby White et les additions de Young et Satoransky sont des plus values incontestables à la qualité de l’effectif des Bulls. Le manque au poste de meneur est comblé avec “Sato” et White. Thaddeus Young va lui apporter son expérience et sa technique au poste d’ailier fort. La conférence Est semble plus ouverte que jamais et Chicago l’a annoncé clairement : cette année l’objectif est d’aller en playoffs. Malheureusement pour eux, la jeunesse et le manque de profondeur d’effectif seront rédhibitoires pour se hisser en playoffs. 36-46.

 

 

Crédit photo image en Une : Chicago Crusader

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here