Preview NBA 2019 : Phoenix Suns, it’s time to shine !

Après une saison de tanking intensif, les Suns doivent désormais aller de l’avant. Après de bons transferts pour l’équipe, la franchise possède enfin de quoi titiller le top 8, et arrêter de jouer aux abonnés absents, ce qui est devenu une habitude ces dernières années.

Le bilan de la saison 2018/2019

L’équipe a réalisé 19 victoires pour 63 défaites. Une saison en demi-teinte sur le bilan collectif, mais très intéressante niveau individuelle, en particulier les jeunes. De bonnes performances de la part du rookie DeAndre Ayton, Devin Booker impérial, mais un Dragan Bender en demi-teinte.

Pour plus de détails, rendez-vous sur le bilan complet réalisé cet été !

Les mouvements estivaux

Départs

  • Dragan Bender : Milwaukee Bucks
  • Jamal Crawford : Free Agent
  • Troy Daniels : LA Lakers
  • Richaun Holmes : Sacramento Kings
  • Jimmer Fredette : Free Agent
  • George King : Free Agent
  • Josh Jackson : Memphis Grizzlies
  • De’Anthony Melton : Memphis Grizzlies
  • Ray Spalding : Atlanta Hawks
  • T.J. Warren : LA Clippers
  • Jarrett Culver : Minnesota Timberwolves
  • Igor Kokoskov (coach) : Licencié

Arrivées

  • Ricky Rubio : Utah Jazz
  • Aron Baynes : Boston Celtics : Tradé avec Ty Jerome contre un premier tour de draft 2020 protégé
  • Dario Saric : Minnesota Timberwolves : tradé avec Cameron Johnson contre Jarrett Culver à la Draft
  • Jevon Carter : Memphis Grizzlies : tradé contre De’Anthony Melton, Josh Jackson, et un second tour de draft 2020 non protégé
  • Frank Kaminsky : Charlotte Hornets
  • Cheick Diallo : New Orleans Pelicans
  • Jalen Lecque : Brewster Academy (Envoyé en G-League)
  • Jared Harper : Pebblebrook (Envoyé en G-League)
  • Monty Williams : Coach

Draft

  • Cameron Johnson : 11ème choix
  • Ty Jerome : 24ème choix

Bilan

Des départs essentiels pour le salary cap qui ont permis de recruter en conséquence des joueurs d’expérience. L’arrivée de Ricky Rubio est une aubaine pour la franchise, tout comme Dario Saric. Le reste servira dans la rotation et permettront de compléter un banc manquant d’expérience et avec un rehaussement de la qualité de l’effectif.

Le 5 majeur des Suns

Meneur : Ricky Rubio

C’est le poste le plus fourni dans l’effectif. Mais un joueur sort clairement du lot. Le champion du monde espagnol Ricky Rubio va pouvoir se démarquer par son expérience et sa capacité à peser sur les rencontres. Le meneur de 28 ans va entamer sa huitième saison aux USA et dans une troisième franchise différente. Après avoir goûté aux playoffs avec les Jazz la saison dernière, c’est un nouveau défi qui s’offre à lui dans l’Arizona. Dans la rota, Ty Jerome, Jevon Carter et Elie Okobo seront là pour grapiller des minutes.

Arrière : Devin Booker

Qui de mieux que de mettre le meilleur joueur de la franchise de la saison dernière ? Indiscutable à son poste, et régulier, il va encore régaler sur les parquets. Le pick de confort en TTFL sera une valeur de points gratuits. Cependant, attention à la forme physique du joueur de 22 ans, vu qu’ils ne seront que deux joueurs à tourner au poste 2. En effet, son remplaçant sera Tyler Johnson, joueur de rotation par excellence.

Ailier : Kelly Oubre

Arrivé tout droit de Washington cet hiver, l’ancien n°15 de la draft 2015 a permis aux Suns de retrouver de la régularité dans le jeu et une meilleur adresse dans le shoot. Adroit, bon shooter, il possède beaucoup de qualités qui peuvent payer dans la raquette. Un choix de taille pour la franchise qui mise sur des joueurs jeunes dans son roster et cela permettra de créer une bonne rotation derrière. Il sera suppléé de Mikal Bridges et Cameron Jonhson.

Ailier fort : Dario Saric

Autre poste à faible rotation, le poste est entièrement renouvelé de ce côté-là. Dario Saric, qui sort d’une saison compliquée aux Wolves, vient dans l’Arizona avec la volonté de se relancer. Capable du meilleur comme du pire, le jeune poste 4 va pouvoir jouer avec la certitude de commencer titulaire dans une nouvelle franchise qui possède des ambitions différentes qu’en Pennsylvanie. Son remplaçant sera Frank Kaminsky, qui n’a jamais été au dessus du lot à Charlotte

Pivot : DeAndre Ayton

Le 1st pick 2019, qui sort d’une très bonne saison rookie (all-rookie team 2019) va pouvoir confirmer les bons espoirs de la saison dernière. Pour le moment adossé au poste de pivot, il ira de temps en temps occuper le poste d’ailier fort. En second, ce sera Aron Baynes, tout droit débarqué de Boston. Ces deux joueurs pourront assurer un poste 5 de qualité et varier les possibilités de jeu. Cheick Diallo sera en troisième choix dans la hiérarchie.

Le joueur à suivre : Kelly Oubre

Si sa demi-saison de l’année dernière était déjà très intéressante, Kelly Oubre est capable de faire encore mieux. Capable d’influencer le jeu dans la raquette, bon placement sur les shoots, il pourrait être déterminant sur des matchs importants. Il devra cette saison se muer dans la peau d’un titulaire, avec toutes les responsabilités qui lui incorporent. A lui de nous prouver qu’il peut y arriver, avec un Monty Williams qui place tous ses espoirs en lui.

Kelly Oubre entame sa deuxième saison aux Suns, avec plein d’espoirs et d’ambitions (Crédit : Amico Hoops)

Le pronostic

Phoenix entame une nouvelle saison où l’objectif ne sera plus forcément le tanking, mais une amélioration de ses performances sur le long terme. Avec l’émergence de James Jones en tant que GM des Suns et le nouveau coach Monty Williams, c’est un retour à zéro qui se profile à Phoenix. Un recrutement ambitieux, sans pour autant être onéreux, mais qui peut être efficient sur le papier. Pour les compères de Devin Booker, une douzième place en 29-53 est envisageable. Affaire à suivre

Crédit Photo en Une : Inside Basket

A propos de l'auteur

Rédacteur football, basket, eSport pour We Sport FR et chroniqueur radio pour l'émission Soyons Sports à Shalom Besançon. Fan du FC Sochaux depuis qu'un certain Teddy Richert a fait des merveilles en finale de Coupe de France 2007.

Poster un commentaire

sem, ut ut risus id, Sed Nullam efficitur. diam elit. massa velit,