Preview NFL – Division AFC Sud : qui pour succéder aux Texans ?

0
AFC Sud
Ligue 1

La NFL reprend dans moins d’un mois (on croise les doigts !), c’est le moment pour We Sport de vous présenter la saison à venir. Division par division, vous aurez droit à une présentation de chaque équipe ainsi qu’à notre pronostic afin que vous soyez fin prêt pour le début de la saison. Aujourd’hui, place à la très ouverte AFC Sud.

Houston Texans

La saison 2019

Comme en 2018, les Texans ont remporté l’AFC Sud pour filer en playoffs (10-6). Et comme en 2018, Houton s’est effondré face à un cador de la conférence. Si les pensionnaires du NRG Stadium ont cette fois-ci remporté la wild-card face aux Bills, un an après un 21-7 infligé par les Colts, le divisional round face aux Chiefs s’est soldé par une lourde défaite 51-31. Symbole de l’écart qui maintient encore les Texans loin des hautes cimes de la ligue, l’année 2019 a toutefois donné de solides bases sur lesquelles s’appuyer.

L’intersaison

Des bases qui ont été partiellement balayées par Bill O’Brien. Pièce maîtresse de l’attaque de Houston avec 4115 yards et 31 touchdowns sur les trois dernières saisons, DeAndre Hopkins (receveur) a été envoyé chez les Cardinals en échange du running back David Johnson. Titulaire à ce poste en 2019, Carlos Hyde a pris la direction de Seattle, tandis que Brandin Cooks est venu des Rams pour remplacer Hopkins. Darren Fells (tight end) a quant à lui prolongé l’aventure de deux ans, tandis que Laremy Tunsil continuera de protéger le côté aveugle de Deshaun Watson pour les trois prochaines saisons.

Peu de mouvements sont venus agiter la défense de Houston. Zach Cunningham (linebacker) a toutefois prolongé son contrat de quatre ans, tandis que Ross Blacklock (defensive tackle) a été drafté au deuxième tour.

La Star : Deshaun Watson

Orphelin de sa cible numéro 1, Deshaun Watson devra affirmer son statut de quarterback star, mais aussi et surtout ses capacités à se sortir seul de la pression adverse. Sans pouvoir compter sur des renforts massifs devant lui, l’ancien de Clemson devra principalement composer avec Brandin Cooks, Will Fuller et Kenny Stills à la réception, aucun n’ayant dépassé les 670 yards la saison dernière. Avec cette escouade, il semble compliqué de viser mieux que les 26 touchdowns et 12 interceptions de 2019.

Le joueur à suivre : David Johnson

Pierre angulaire du plan de Bill O’Brien, David Johnson sera chargé de dynamiter le neuvième meilleur jeu de course de la ligue la saison dernière. Arrivé pour remplacer un Carlos Hyde qui a dépassé les 1000 yards en 2019, l’ancien running back des Cardinals sort d’une saison plus que mitigée avec seulement 345 unités en 13 matchs. Les attentes autour de lui seront grandes, et il devra retrouver son niveau de 2016 (1239 yards) pour y répondre.

Le Calendrier

La Question

« Bill O’Brien verra-t-il 2021 ? »

Son choix de se séparer de DeAndre Hopkins est osé et pourrait lui coûter cher en cas de contre-performance des Texans en 2020. Déjà critiqué pour trader des tours de draft dans tous les sens, Bill O’Brien joue certainement très gros cette saison. À la tête d’une équipe qui peine à véritablement convaincre, le head coach ne semble avoir d’autres choix que de mener les siens vers les sommets de l’AFC pour justifier ses choix parfois déroutants.

Le Prono

Sans cible d’une grande fiabilité et soutenu par un running back qui ne fournit pas de garanties, Deshaun Watson semble bien seul. Mais la défense menée par un JJ Watt qui semble débarrassé de ses blessures pourrait tout de même permettre aux Texans de se maintenir à flots. Suffisant pour remporter l’AFC Sud ? Bilan 2020 : 9-7

Indianapolis Colts

La saison 2019

La retraite surprise d’Andrew Luck à l’aube de la saison a laissé des traces du côté d’Indianapolis. Propulsé titulaire au poste de quarterback, Jacoby Brissett n’a pas su porter les Colts qui ont signé le troisième pire bilan à la passe avec 3108 yards. Insuffisant pour faire mieux qu’une carte de 7-9 et une troisième place en AFC Sud.

L’intersaison

Mais la franchise a mis le paquet pour rejouer les premiers rôles. À 38 ans, Philip Rivers a quitté ses Chargers de toujours pour poser ses valises dans l’Indiana. Pour l’entourer, Trey Burton (tight end) est arrivé en provenance de Chicago pour remplacer Eric Ebron, tandis que Michael Pittman Jr (receveur) et Jonathan Taylor (running back) ont été draftés au deuxième tour. Anthony Castonzo a pour sa part prolongé son contrat et continuera de protéger le côté aveugle de son quarterback.

En défense, DeForest Buckner s’est engagé en signant le deuxième plus gros contrat de la ligue pour un defensive tackle. Pierre Desir parti, Xavier Rhodes occupera le poste de cornerback.

La Star : Philip Rivers

Pour tutoyer à nouveau les sommets, les Colts ont donc misé sur Philip Rivers. Le quarterback pourra compter sur Quenton Nelson et Anthony Castonzo dans l’une des meilleures lignes offensives de la ligue. Avec les arrivées de Trey Burton et Michael Pittman Jr, couplées au retour de blessure de T.Y. Hilton, le natif de l’Alabama semble avoir toutes les armes à disposition pour réaliser une saison canon. À lui d’appuyer sur la gâchette.

Le joueur à suivre : DeForest Buckner

De l’autre côté du terrain, DeForest Buckner est la deuxième arrivée majeure à Indianapolis. Auteur de 7,5 sacks la saison dernière avec San Francisco, le defensive tackle vient compléter une défense déjà performante face à la course avec seulement 1567 yards concédés en 2019, septième total le plus faible de la ligue. Pouvant s’appuyer sur son ancien coéquipier des 49ers Sheldon Day qui a fait le voyage avec lui, DeForest Buckner devrait être l’un des joueurs majeurs des Colts.

Le Calendrier

La Question

« Philip Rivers va-t-il enfin performer en playoffs ? »

Seulement cinq victoires en six qualifications, ainsi qu’une petite finale de conférence en 2007 : le bilan de Philip Rivers en playoffs ne pèse pas bien lourd. S’il n’a pas toujours été entouré et coaché par des hommes à la hauteur du joueur qu’il était, le quarterback des Chargers avait une fâcheuse tendance à voir son niveau chuter en postseason. Dans un environnement qui semble favorable et avec une seule année de contrat à Indianapolis, Philip Rivers parviendra-t-il à mener les siens vers les playoffs avant d’y performer ? Assurément l’une des attractions de cette saison.

Le Prono

Menés par un Philip Rivers en mission, les Colts peuvent se permettre de rêver grand cette saison. Ligne offensive et receveurs seront au rendez-vous, tandis que DeForest Buckner se chargera de l’arrière-garde. Bilan 2020 : 11-5

Jacksonville Jaguars

La saison 2019

La chute continue en Floride. Vaincus par les Patriots en finale de conférence 2017, les Jaguars n’avaient pas réussi à faire mieux qu’une quatrième place de division la saison suivante. En 2019, Jacksonville n’a toujours pas décollé du fond de l’AFC Sud avec un bilan de six victoires pour dix défaites. Une mauvaise fiche qui a offert à la franchise un neuvième choix de draft, première pierre du chantier défensif.

L’intersaison

Natif du sunshine state, le cornerback CJ Henderson a été sélectionné pour renforcer un secteur orphelin de plusieurs de ses cadres. Marcell Dareus et Calais Campbell ont quitté la ligne des Jaguars, Jalen Ramsey est également parti tout comme Yannick Ngakoue. Pour colmater les brèches de la deuxième équipe avec le plus de touchdowns encaissés face à la course (23), le champion NCAA avec LSU K’Lavon Chaisson a également été choisi au premier tour de la draft. Joe Schobert (linebacker) est quant à lui arrivé en provenance des Browns pour apporter sa science du plaquage avec 128 tampons la saison dernière.

Les Jags ont également accueilli un nouveau coordinateur offensif en la personne de Jay Gruden, limogé de ses fonctions de head coach de Washington en cours de saison dernière. Le technicien devra apporter de nouvelles solutions à Gardner Minshew, seul prétendant au poste de quarterback titulaire après le départ de Nick Foles pour Chicago. Il devra aussi faire sans Leonard Fournette, récemment coupé

La Star : Gardner Minshew II

Le moustachu le plus célèbre de la ligue sera en effet titulaire indiscutable pour sa deuxième saison en NFL. Après une année rookie avec 21 touchdowns et six interceptions en quatorze rencontres, Gardner Minshew devra hausser son niveau d’un cran pour porter l’attaque de Jacksonville. Le quarterback sélectionné au sixième tour de la draft pourra compter sur DJ Chark, receveur aux 1008 yards et 8 touchdowns l’an dernier et qui devrait être la cible aérienne numéro une.

Le joueur à suivre : CJ Henderson

Neuvième choix de la dernière draft, le cornerback CJ Henderson vient pallier les départs de Jalen Ramsey et AJ Bouye à son poste. Joueur athlétique et doté d’une bonne lecture du jeu, il s’est illustré par 33 plaquages et 11 passes défendues la saison dernière en NCAA. L’ancien défenseur des Gators sera l’un des éléments clés de la défense des Jaguars.

Le Calendrier

La Question

« Gardner Minshew a-t-il les épaules ? »

Le style est là, mais Gardner Minshew a-t-il véritablement les capacités pour être un franchise player ? Sa saison rookie fut encourageante, avec une évaluation générale (91,2) supérieure à ses homologues Daniel Jones (87,7) et Kyler Murray (87,4). En douze rencontres, le quarterback a donné des signes encourageants au staff et au board des Jaguars. Pour son année sophomore, Gardner Minshew semble être capable d’assumer un nouveau rôle et devra, sans running back de renom à ses côtés, faire preuve d’une régularité sans faille.

Le Prono

À y regarder de près, une équation simple semble émaner de l’effectif des Jaguars : un Gardner Minshew énorme ou le premier choix lors de la prochaine draft. Au sein d’un effectif décimé, le quarterback devra performer pour ne pas voir sa franchise sombrer dans une AFC Sud plutôt homogène. Bilan 2020 : 2-14

Tennessee Titans

La saison 2019

Invités de dernière minute pour les playoffs avec un bilan de 9 victoires pour 7 défaites, les Titans ont créé la sensation en éliminant successivement les Patriots de Tom Brady puis les Ravens du MVP Lamar Jackson. Défaits par des Chiefs futurs champions en finale de la conférence AFC, la franchise du Tennessee a atteint des sphères où nul ne l’aurait imaginée.

L’intersaison

Avant d’ajuster les autres postes, le board des Titans a prolongé le contrat des deux stars offensives Ryan Tannehill et Derrick Henry. Elles évolueront toutefois sans le tackle Jack Conklin, remplacé par le 29e choix de la dernière draft Isaiah Wilson.

En défense, le defensive end Jurrell Casey est certainement le plus gros départ à signaler et sera substitué par Jack Crawford. Le cornerback Logan Ryan est lui aussi parti, remplacé numériquement par Jonathan Joseph mais aussi par Kristian Fulton, choisi au deuxième tour de la Draft.

La Star : Derrick Henry

Monstre de puissance, Derrick Henry a marqué la saison 2019 (et ses adversaires) de son empreinte. Avec 1540 yards en saison régulière puis respectivement 182 et 195 unités face aux Patriots et aux Ravens en playoffs, le running back s’est imposé comme le leader des Titans et l’un des tous meilleurs coureurs de la ligue. À l’image de l’ensemble de sa franchise, il abordera 2020 auréolé d’un nouveau statut.

Le joueur à suivre : Ryan Tannehill

Marcus Mariota n’ayant pas donné satisfaction, Ryan Tannehill a été envoyé sous les projecteurs de Nashville. Résultats : 22 touchdowns et 6 interceptions pour guider l’équipe surprise de 2019. À 32 ans, le quarterback a certainement connu la saison la plus pleine de sa carrière, et se profile désormais celle de la confirmation. Épaulé par un A.J. Brown qui devra lui aussi montrer que ses 1051 yards et 8 touchdowns à la réception pour sa saison rookie n’avaient rien d’éphémère, l’ancien joueur des Dolphins sera attendu au tournant.

Le Calendrier

La Question

« Les Titans, un épiphénomène ? »

Surprenant finaliste de l’AFC, Tennessee peut compter sur un Derrick Henry surpuissant et un Ryan Tannehill qui semble enfin avoir trouvé son rythme de croisière. Cependant, la perte de Jack Conklin et les différents départs en défense, couplé à l’abandon du statut d’outsider, peuvent laisser entrevoir un bilan comptable moins brillant pour 2020.

Le Prono

Partant avec de solides bases acquises lors de la saison dernière, les Titans feront l’objet d’une attention différente de la part de leurs adversaires. Malgré quelques pertes, Tennessee pourrait tout de même profiter d’une AFC Sud et d’un calendrier ouverts pour faire au moins aussi bien qu’en 2019. Bilan 2020 : 9-7

Si les Jaguars semblent faire office de mauvais élève, les trois autres pensionnaires de l’AFC Sud se livreront une bataille pour les playoffs. Qui du prodige Deshaun Watson, du vétéran Philip Rivers ou du titanesque Derrick Henry occupera le trône de la division ?

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here