Pro A : la reprise approche à grands pas

Alors que la plupart des équipes de Pro A seront de retour à l’entraînement dans le courant de la semaine prochaine, petit tour d’horizon des effectifs qui sont, pour la plupart, en train d’être bouclés.

L’Elan Chalon, “tout changer” pour réitérer ?

Commençons par le commencement avec le champion en titre, l’Élan Chalon. Comme chaque année, et comme pour la plupart des équipes de Pro A, l’effectif est quasiment renouvelé à 100 %, faute de moyens.

Seul le MVP des finales Jérémy Nzeulie et Lance Harris continueront l’aventure. Fort de son exceptionnelle saison (champion de France, finaliste de l’Europe Cup, demi-finaliste de la Coupe de France), l’Élan n’a pas eu les moyens de retenir ses joueurs, et notamment son « Big Three » : John Roberson, parti rejoindre l’ASVEL de Tony Parker, Cameron Clark et Moustapha Fall, qui tenteront une (juteuse) expérience Turque, respectivement à Gazientiep, que Chalon retrouvera en Ligue de Champion, et à Sakarya. D’autres joueurs de l’effectif victorieux s’en sont allés pour rejoindre des clubs de Pro A : Gédéon Pitard (Chalôns-Reims), Abdoulaye Loum (Dijon), Axel Bouteille (Limoges), les promesses de temps de jeu étant nettement supérieures. Pour compenser cette vague de départ, Jean-Denys Choulet a fait parler son flair habituel, et a anticipé depuis bien longtemps l’envol de ses stars.

Pour remplacer Roberson à la mène, JDC est allé dénicher Adam Smith, qui évoluait en D2 Italienne et qui tournait à plus de 24pts de moyenne. Serait-ce un nouveau coup à la Roberson justement, que le coach Bourguignon est allé chercher en Suède ? A voir.

Smith sera épaulé par Arthur Rozenfeld (14,5 pts, 4,4pds), jeune joueur prometteur qui a été élu meilleure progression de Pro B, à Roanne. Jevohn Shepherd et Bastien Pinault viendront eux en rotation des deux rescapés Nzeulie et Harris, en secteur extérieur. Enfin, pour compenser son secteur intérieur complètement décimé (100 % de changement), l’Élan a fait venir Ousmane Camara, capitaine du CSP Limoges la saison dernière, ainsi que Pierre-Antoine Gillet (9,5pts, 3,5rds à Ostende) et Jamal Farr (Fehervar), deux joueurs qui ont affronté Chalon l’an passé en Coupe d’Europe. Les Bourguignons viennent de boucler leur recrutement avec l’arrivée de Raphiael Putney, tout droit venu d’Italie.

Cet effectif sera-t-il suffisant pour conserver son titre ? Rien n’est moins sûr, tant la concurrence sera rude.

 

L’ASVEL peut faire très mal

Et le principal concurrent sera bien évidemment l’ASVEL de Tony Parker. Avec un recrutement XXL, Villeurbanne s’avance clairement comme le candidat numéro 1 au titre. David Ligthy, bien connu des parquets de Pro A, Justin Harper, qui a effectué 2 matchs de NBA la saison passée et qui fut drafté à Orlando, ainsi qu’Alpha Kaba tout juste drafté en dernière position par Atlanta et qui reste sur une belle saison Européenne avec le club Russe de Mega Leks viennent garnir les rangs Villeurbannais.

Mais surtout, les Rhodaniens ont attiré dans leurs filets deux stars de Pro A : John Roberson (16pts, 7,2pds), tout juste auréolé de son titre de champion de France avec Chalon, et AJ Slaughter, la fine gâchette Strasbourgeoise (12,4pts, 3,1pds). Le meneur américain est sans doute le meilleur joueur de Pro A sur ces deux dernières saisons, et le juteux contrat proposé par l’ASVEL (alors qu’il était convoité par plusieurs clubs turcs), a fini par de le convaincre.Pour l’arrière qui évoluait à la SIG la saison passée, le challenge proposé répondait parfaitement à ses attentes. Kadhim Sow, arrivé tout droit du Real Madrid, apportera également sa pierre à l’édifice.

En contrepartie, l’ASVEL n’a perdu que Bandja Sy et Walter Hodge, ce qui explique cet effectif démentiel (Charles Kahudi, Nicolas Lang, Darryl Watkins, Amine Noua, Adrian Uter). Si la mayonnaise prend, cela risque de faire du grabuge.

ASVEL Tony Parker

Monaco, pour se mêler à la course au titre

Autre prétendant à la victoire finale, et non des moindres, le richissime club de la principauté, l’AS Monaco. Après une décevante élimination en quart de finale la saison passée, les hommes du Rocher auront à cœur de se racheter. Mais comme beaucoup de clubs, la valse des transferts est passée par là.

Monaco a perdu Ouattara, parti à Brooklyn en NBA, Zach Wright, qui tournait à 8,5pts et 3,9pds (Strasbourg), Caner-Medley, près de 10pts de moyenne(Estudiantes), Dee Bost (13pts, 5,6pds) et Brandon Davies (Kaunas) ou encore Paul Rigot (Antibes). Et comme si cela ne suffisait pas, le contrat de Jordan Aboudou a été résilié.

Pour repartir de zéro, les dirigeants ont choisi de se tourner vers l’Allemagne, avec les arrivées de Kikanovic et Robinson (Alba Berlin) ou encore Dru Joyce (Bayern Munich). Pau Lacombe, élu meilleure progression de Pro A la saison passée, a également débarqué, tout comme Munanga fraîchement arrivée de Limoges.

L’ASM repart sans réelle certitude, mais avec des joueurs reconnus et de devoir, qui amèneront un plus à l’effectif.

 

Un remaniement qui pourrait s’avérer perdant pour la SIG

Coté Strasbourgeois, le mercato va également laisser des traces : AJ Slaughter est donc parti, tout comme son compère Américain Walker (Büyükçekmece). Paul Lacombe à également déserté le Rhénus, en plus de Franck Ntilikina, drafté par les New York Knicks au mois de juin. Mais c’est surtout le secteur intérieur qui a été dépeuplé : Mam Jaiteh (Limoges), Roméo Travis (Le Mans) et Eric Murphy ( Nanterre) se sont envolés vers d’autres cieux.

En contrepartie, Labeyrie (9,9pts, 8,6rbs), Wright, Otule et Logan sont arrivés. L’effectif n’est pas encore au complet mais il sera difficile pour la SIG de retrouver des joueurs aussi talentueux que ceux qui composaient son effectif l’an passé. La reprise approchant, les Alsaciens seront dans l’obligation de tenter des paris.

 

Encore un peu juste pour la JSF

A Nanterre, c’est à l’intérieur que l’on a souhaité effectuer des modifications. L’élimination en quart de finale n’a pas du tout plu à Pascal Donnadieu, et le départ de Mathias Lessort notamment (drafté au mois de juin), à poussé les Franciliens à recruter : Eric Murphy (Strasbourg), et Alade Aminu, ancien champion de France avec Chalon, sont arrivés, ainsi que Konaté jeune joueur venu du Mans et qui tournait à 6,7pts, 1,9pds et 2,8rbs. A noter un paquet de départs qui pourraient également faire mal : Chris Warren et Mikal Riley, Butterfield, Concklin ou encore Morency.

La JSF devra encore recruter, notamment à l’extérieur pour garnir encore son effectif avant la reprise.

Jaiteh JSF

En cours d’amélioration pour Limoges et Le Mans

A relever aussi, quelques « historiques », qui, sans faire de bruit, se font doucement mais sûrement la malle : c’est le cas de Limoges, qui vient d’enregistrer les arrivées d’Axel Bouteille, récent champion de France en titre, Jean-Frédéric Morency, poste 3-4 d’expérience (230 matchs de Pro A), Mam Jaiteh, international Français, ou encore Brian Concklin, auteur d’une belle saison avec Nanterre (doublé Coupe de France-Coupe d’Europe).

Le MSB est également en train de se renforcer, malgré les départs de Mick Gélabale, ou encore Konaté. Mikal Ryley apportera son expérience de Pro A (6ème saison), tout comme Roméo Travis, tout juste arrivé de Strasbourg et qui a soif de revanche. Enfin, Le Mans a réalisé un très gros coup en enregistrant l’arrivée de Justin Cobbs, troisième meilleur marqueur de Pro A la saison passée (16,9pts), mais qui tournait également à 5,5pds et 4rbs, une vraie plaque tournante. Les Sarthois pourraient bien être une des belles surprises cette saison.

 

Travis MSB

C’est prometteur pour Gravelines 

Enfin, Gravelines a certainement réalisé le plus beau coup de ce mercato : l’arrivée du MVP en titre DJ Cooper, monstrueux la saison dernière : 13,3pts, 11,1pds et 5,8rds par match pour le « Russel de la Pro A » (ouais on sait, on s’enflamme un peu). Il arrive dans le nord avec, dans ses valises, son compère Jean-Michel Mipoka, qui tournait à 9,5pts et 3,5rds de moyenne à Pau l’an passé. Benjamin Sene et William Buford viennent également garnir les rangs de la BCM, tout comme Terry Allen, très en vue en Europe Cup la saison dernière avec Kormend. Un effectif riche et équilibré à n’en pas douter.

Ca va être compliqué pour Pau et le PL

Deux des grands perdants, à la vue du mercato actuel, sont Pau et Paris-Levallois. L’Élan Béarnais, fort de sa belle saison l’an passé, à perdu Cooper et Mipoka, parti à Gravelines donc, mais aussi Cox, Lewis et Robinson. Le PL, quant à lui, se retrouve démuni, après les départs de Labeyrie (Strasbourg), Vincent Poirier (Vittoria), qui est actuellement en stage avec l’équipe de France pour préparer l’Euro, mais aussi Jason Rich et Giovan Oniangue. Prepelic est arrivé de Limoges, ainsi que Ware et Odom, qui seront les deux inconnus que l’on espère sauveur.

Les paris des plus “petits”

Les clubs de seconde zone ont été contraint, comme très souvent, à des paris, comme le promu Boulazac, qui est allé chercher des joueurs en République Dominicaine ou encore en Pologne, tout comme Chalôns-Reims ou encore Hyères-Toulon. A noter quand même quelques bons coups, comme Antibes, qui récupère Paul Rigot de Monaco, ou encore Cholet, qui enregistre l’arrivée d’un joueur drafté l’année dernière, David Michineau. Le Portel, qui n’a pas pu retenir Darryl Dorsey mais a réussi à prolonger Benoît Mangin, a tenté un coup avec Tweety Carter, ancien de Pro A (12,4pts et 4,4pds l’an dernier en Pologne).

En attendant tranquillement la reprise du championnat, les 18 clubs de Pro A vont se remettre en selle début août, avec quelques matchs amicaux au programme. On a hâte que cela commence.

 

Valentin MARTIN

A propos de l'auteur

Supporter inconditionnel de l'Olympique de Marseille mais aussi du football en général. Fan des Houston Rockets mais surtout de The Beard.

Poster un commentaire

leo. diam amet, nec non ut dapibus risus Aliquam Aenean elit.