Ski Alpin

Programme Ski Alpin 11 et 12 décembre 2021 : Val d’Isère et Saint Moritz à l’honneur ce week-end

Le cirque blanc arrive enfin en Europe, après une tournée Nord-Américaine de 15 jours qui a déjà vu certains favoris marquer leur territoire et de précieux points. Les hommes se rendront en France pour y disputer des épreuves techniques alors que les femmes iront en Suisse sur la piste qui avait accueilli les championnats du monde 2017, Saint-Moritz. Présentation de ce week-end et du programme Ski Alpin 11 et 12 décembre 2021 !

Week-end à Val d’Isère pour les Hommes

Après vous avoir présenté le programme de la saison de Ski Alpin 2021-2022, place à la vérité de la piste, avec une étape en France, dans la station de Val d’Isère. Pour ces premières courses de l’hiver en Europe, les techniciens seront à l’honneur avec un Slalom Géant et un Slalom. Après une ouverture de coupe du monde qui a vu ses principaux adversaires engranger les victoires au Canada et aux USA (Aamadt-Kilde et Odermatt), Alexis Pinturault ne devra pas se manquer devant son public afin de ne pas prendre trop de retard au classement général.

Slalom Géant ce samedi matin

Pour commencer ce week-end Français, place au 2nd Slalom Géant de la saison après celui d’ouverture à Sölden, qui avait vu la victoire de Marco Odermatt. Tenant du titre de la spécialité, Alexis Pinturault devra prendre les choses en main sur une piste qu’il apprécie, avec 2 victoires acquises en Géant (2016 et 2017). Le Critérium de la 1ère neige est toujours un événement pour les skieurs français, qui feront partie des favoris de la course.

Les favoris au départ

Le Slalom Géant masculin jouit d’une concurrence et d’une homogénéité incroyables. Pour chaque course, entre 5 et 10 skieurs ont les capacités pour s’imposer. À commencer par les Français Alexis Pinturault (vainqueur du globe de la spécialité) et Mathieu Faivre (champion du monde à Cortina d’Ampezzo en février dernier). Vainqueur ici en 2016 et 2017, A.Pinturault maîtrise parfaitement cette piste et en connaît les moindres recoins. Mais après les gros points glanés par ses adversaires lors de la tournée Américaine, il devra obligatoirement réaliser des gros résultats lors de ce week-end. Pour Mathieu Faivre, l’objectif cette saison est d’être plus régulier afin de pouvoir jouer le globe de la spécialité. Le champion du monde 2021 peut légitimement viser la victoire. Le Suisse Marco Odermatt sera également un favori à la victoire. Victorieux du Géant d’ouverture à Sölden en octobre, le Suisse sort d’une tournée Américaine réussie avec 1 victoire et une 2nde place. En pleine confiance, il emble inarrêtable. Attention également au Croate Filip Zubcic, candidat au globe du Géant. Vainqueur à 2 reprises la saison dernière, Zubcic progresse de saison en saison et a les moyens de ses ambitions. Il faudra aussi se méfier de certains skieurs comme Lucas Braathen, qui revient de blessure mais dont le potentiel effraie beaucoup de spécialistes. Le Slovène Zan Kranjec peut lui aussi jouer les troubles fêtes sur cette piste.

1er Slalom de la saison dimanche

Les skieurs enchaîneront dimanche matin avec le 1er Slalom de la saison. Les fauves vont être lâchés dans l’arène après près de 9 mois d’attente, qui ont vu toutes les autres disciplines commencer leurs saisons ! Comme pour le Géant, la concurrence est rude et une demi-douzaine de skieurs peuvent espérer décrocher un succès sur la face de Bellevarde.

Qui sera le 1er leader de la discipline ?

Blessé début novembre à la cheville et incertain pour ce week-end, le vainqueur du globe de Slalom la saison passée Marco Schwarz devrait finalement être apte. Sera-t-il cependant en condition ? Réponse lors de la 1ère manche. Le grand favori ne serait-il pas Français ? Possible ! Clément Noël affiche de grandes ambitions pour cette saison. Souvent en mode diesel, ses débuts de saison lui ont valu de ne pas pouvoir remporter le globe. Du haut de ses 23 ans, le Français peut voir grand pour cette course. Manuel Feller sera également à surveiller. Capable du meilleur (2 victoires la saison dernière) comme du pire (multiples sorties de piste), l’Autrichien est toujours dangereux. Tout comme Sebastian Foss-Solevag. Le Norvégien, champion du monde en 2021, semble avoir passé un cap la saison dernière. Souvent très proche de la victoire, il avait enfin pu lever les bras. Son compatriote, Henrik Kristoffersen voudra lui, faire oublier sa mauvaise saison 2021. L’homme aux 23 victoires en coupe du monde peut retrouver son niveau, et on oublie trop souvent qu’il n’a que 26 ans. Attention aussi à Ramon Zenhaeusern. Le géant Suisse joue toujours les 1ère places et en fonction de l’état de la piste, peut devenir un vrai danger. Et gardons un œil sur Alexis Pinturault ! C’est sur cette piste qu’il a gagné pour la 1ère fois de sa carrière (en 2013), avant de rééditer en 2020. Capable de rivaliser avec les meilleurs sur certaines courses, il engrange surtout des points là où ses concurrents pour le classement général ne le font pas.

Les femmes ont rendez-vous en Suisse, à Saint-Moritz

De leur côté, les femmes enchaînent encore les épreuves de vitesse avec cette fois-ci 2 Super-G au programme. À Saint-Moritz, les Suissesse joueront à domicile devant leur public et tenteront d’empêcher l’Italienne Sofia Goggia de réaliser le quadruplé après ses 3 victoires à Lake Louise.

Double ration de Super-G

Le calendrier ski alpin femmes est différent de celui des hommes. Les techniciennes du Slalom ont déjà pu faire leurs gammes, à Levi et à Killington. De ce fait, de voir de nouveau des épreuves de vitesse ce week-end est somme toute logique. Pour ce programme Ski Alpin 11 et 12 décembre 2021, nous avons droit à 2 Super-G ! Il est toujours très intéressant de voir 2 jours de suite la même discipline sur la même piste, car les skieuses ont 24 heures pour gommer ce qui n’a pas marché, et effectuent des ajustements qui rendent la course encore plus palpitante. Son départ raide, qui fait atteindre les skieuses à près de 130 km/h en quelques secondes, donne toujours des frissons, que ce soit aux téléspectateurs ou bien aux skieuses. Annulé la saison dernière pour raisons sanitaires, les filles ont hâte de retrouver cette piste et le public Suisse.

Les Suissesses intraitables à domicile ?

Qui pourra arrêter Sofia Goggia ? Vainqueure la semaine dernière des 2 descentes et du Super-G à Lake Louise (Canada), l’Italienne marche sur l’eau actuellement. Son retour au haut niveau malgré la blessure contractée en janvier dernier semble un lointain souvenir. Elle reste également la dernière lauréate sur cette piste en 2020 lors du Super-G. Autant dire que l’Italienne part favorite ! Mais à domicile et devant leur public, les Suissesses ne comptent pas se laisser faire facilement. À commencer par Lara Gut-Behrami. Revenue à son niveau la saison dernière et détentrice sur globe de la spécialité, elle compte profiter d’une piste où elle s’entraîne tout au long de l’année et dont elle connaît chaque centimètre. Son podium la semaine dernière lui a donné de la confiance, sur une neige douce dont elle ne raffole pas. Sa compatriote Corinne Suter voudra aussi croire en ses chances. Vainqueure des globes de la descente et du Super-G en 2020, la Suissesse est une vraie spécialiste de la vitesse, et à la maison, pourra jouer le podium voire la victoire. L’Italie pourra aussi compter sur une autre chance de victoire, en la personne de Federica Brignone. Dauphine de la discipline lors des 2 dernières saisons, la gagnante du gros globe 2019 est à surveiller lors de chaque course. Côté des skieuses Françaises, pas de grandes attentes malheureusement. Tiffany Gauthier et Romane Miradoli tenteront de marquer des points et de rentrer dans les 30 meilleures.

Dernières publications

To Top