Ski Alpin

Programme Ski Alpin 4 au 6 mars 2022 : retour de la vitesse pour les hommes en Norvège, les femmes prennent la direction de la Suisse

programme ski alpin 4 au 6 mars 2022 Aamodt-Kilde

On se rapproche tout doucement de la fin de saison ski alpin avec les dernières épreuves de vitesse chez les hommes et chez les femmes avant les finales de Courchevel et Méribel. Voici le programme Ski Alpin 4 au 6 mars 2022 !

Double dose de descente et un Super-G au programme ski alpin 4 au 6 mars 2022

Plus de 3 semaines après les épreuves Olympiques de Pékin qui avaient vu les victoires de Beat Feuz en descente et de Matthias Mayer en Super-G, la vitesse masculine reprend ses droits à Kvitfjell, en Norvège avec 2 descentes (la station récupère la descente annulée de Beaver Creek en début de saison) et un Super G.

La bagarre pour le globe de la descente

Le suspense est à son comble au classement de la spécialité, avec 4 skieurs se tenant en 44 points (Aamodt-Kild, Odermatt, Feuz et Mayer) et encore 300 points à distribuer. À domicile et devant son public, Aleksander Aamodt-Kilde partira favori sur une piste qu’il maitrise à la perfection et qui est aussi sa piste d’entraînement tout au long de l’été. Le leader du globe de descente voudra confirmer sa maigre avance, face à des rivaux sans pression. Beat Feuz, moins dominateur en descente cette saison, a su remporter la course d’un jour en devenant champion Olympique à Pékin, tout comme Matthias Mayer, une nouvelle fois sacré en Super-G en Chine. Ces 2 skieurs ont d’ores et déjà réussi leur saison et aborderont les dernières étapes de la coupe du monde avec moins de pression sur leurs épaules. Pour Marco Odermatt, la situation est similaire. Vainqueur du titre Olympique en Géant, le Suisse est le large leader du classement général de la coupe du monde et il faudrait un coup de tonnerre pour que ce dernier ne décroche pas, à 24 ans, son premier gros globe. Parmi donc les 4 favoris, seul Aamodt-Kilde est rentré bredouille de Chine, de quoi lui mettre un peu la pression sur cette fin de saison. Du côté Français, nos yeux se tourneront sur Johan Clarey, argenté en Chine il y a presque un mois, et qui cherchera à se faire plaisir et essayer enfin d’obtenir son premier succès en carrière. Maxence Muzaton et Matthieu Bailet voudront de leur côté rentrer dans le top 10 et accrocher un résultat positif lors de ces 3 courses au programme ski alpin 4 au 6 mars 2022.

À Lenzerheide, un Super-G et un Géant attendent les femmes

Place à un 2nd week-end consécutif en Suisse pour les skieuses de la coupe du monde. Après Crans Montana la semaine dernière, les femmes ont rendez-vous à Lenzerheide pour un Super-G technique suivi d’un Géant qui devrait convenir à beaucoup de techniciennes.

Les Italiennes imprenables en Super-G, Hector sur sa lancée ?

Avec Sofia Goggia, Federica Brignone et Elena Curtoni, les Italiennes ne laissent que des miettes à leurs adversaires cette saison. Cependant, les transalpines se sont ratées véritablement que lors d’une seule course, celle des Jeux Olympiques de Pékin, qui avait vu le sacre de Lara Gut-Behrami. Alors comment vont-elles appréhender ce week-end Suisse après avoir manqué la course qu’il ne fallait pas ? Telle est la question ! Car à domicile, les Suissesses, composées de la championne Olympique et de Michelle Gisin, tenteront de faire chuter de nouveau les Italiennes. La reine de la vitesse, Sofia Goggia, revient petit à petit à son niveau après sa grave blessure mais pourra-t-elle s’adjuger le Super-G, le doute subsiste. Sa compatriote Federica Brignone apparaît comme la meilleure chance. Avec ses 3 victoires cette saison dans la discipline, la leader du classement de la spécialité pourrait conquérir le globe dès ce week-end avec une victoire, ce qui lui permettrait d’oublier la déception des JO. Mais attention à l’appétit des Suissesses qui devant leur public, auront toutes les armes pour contrecarrer les plans de l’équipe Italienne.

Pour le Géant, comment ne pas voir la Suédoise Sara Hector triompher une nouvelle fois. Sur une autre planète et en totale confiance, la skieuse de 30 réalise une saison éblouissante qui lui permet de caracoler en tête du classement de la discipline, couronner d’un titre Olympique à Pékin il y a 3 semaines. Mais ses adversaires ne baisseront pas les bras pour s’octroyer un succès, à commencer par Tessa Worley. La Française, dauphine d’Hector au classement, voudra essayer de surpasser la déception des JO, qui l’avait vu échouer dans la quête d’une médaille, son unique trou dans son palmarès. On attend également la réaction de Mikaela Shiffrin. Avec des JO catastrophiques (aucune médaille et des sorties de piste à répétition), l’Américaine tentera de bien finir la saison, avec pour objectif de s’emparer du gros globe du classement général où une rude bataille l’attend avec Petra Vhlova, (à égalité de points). Tout reste possible dans la course au classement général, et avec 2 courses au programme ski alpin 4 au 6 mars 2022, une des 2 skieuses pourrait prendre un petit avantage psychologique et comptable.

Un programme ski alpin 4 au 6 mars 2022 qui devrait permettre d’y voir plus clair sur les différents classements des spécialités (descentes, Super-G, Géant et général). Avec les finales qui arrivent dans un peu plus de 2 semaines, les skieurs et skieuses abordent ce week-end avec plein d’ambitions mais aussi de la fatigue.

Programme Ski Alpin 4 au 6 mars 2022

Vendredi 4 mars 2022 :

  • Descente homme de Kvitfjell à 11h30

Samedi 5 mars 2022 :

  • Super-G femme de Lenzerheide à 10h00
  • Descente homme de Kvitfjell à 11h30

Dimanche 6 mars 2022 :

  • Slalom Géant femme de Lenzerheide à 10h00 puis 13h30
  • Super-G homme de Kvitfjell à 11h00

Les courses sont à suivre sur les chaînes du groupe Eurosport.

Crédit photo Skimagazyn


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut