PROGRESS Wrestling – Chapter 77 : Pumpkin Spice PROGRESS – Halloween à l’anglaise.

Halloween, une fête où nous faisons la chasse aux bonbons, effrayer nos amis, c’était le bon temps. Mais à la PROGRESS Wrestling, les bonbons sont remplacés par des chops et des kicks…

Nous retrouvons un Electric Ballroom déjà en feu pour accueillir le premier match – Tyler Bate sur la touche, Timothy Thatcher se retrouve malheureusement sans adversaire, William Eaver apparaît dès lors avec un tout nouveau gimmick, délaissant Jésus pour prêcher “Today is the Day !”, mais ça ne sera pas le sien, Tim Thatcher ne fera qu’une bouchée de lui. Un autre jour, Mr. Eaver.

S’en suit le seul et unique match féminin de la soirée, Millie McKenzie fait face à Isla Dawn. Nous avons encore assistés aux énormes prouesses techniques de Millie, seulement âgée de 18 ans. Malheureusement pour elle, la House of Couture de Jinny viendra mettre fin au combat. Aucune gagnante. Ça prépare le terrain pour Jordynne Grace, à voir où la PROGRESS souhaite nous emmener.

LA NUIT DES CHAMPIONS

Fraîchement nouveau champion de la division ATLAS aux dépends de Doug Williams et de sa carrière, Trent Seven lançait un open challenge à n’importe quel lutteur de PROGRESS Wrestling, c’est ce bon Gino Gambino qui y répondit. Du fun, le maître mot du match, comme les deux lutteurs savent le faire, mais sans broncher, Trent Seven conserve son précieux.

Eux aussi sont champions par équipes depuis peu, les Aussies Kyle Fletcher et Mark Davis défendaient leurs titres contre les Grizzled Young Veterans et The 198. Un match fou, une opposition de lutteurs qui suscitent l’émoi ou la haine dans le public, un Tower of Doom de l’espace – souvent utilisé mais toujours aussi impressionnant. Une confrontation qui sera remportée par Aussi Open, qui rentreront à la maison avec les titres autour des hanches.

ON A PERDU LE SOLDAT ANDREWS

Détruit lors de son TLC Match face à Eddie Dennis lors de Hello Wembley, Mark Andrews a fait face à Paul Robison, défait par Jimmy Havoc lors du même show. Une sympathique exhibition entre deux lutteurs de qualités qui se conclut par la victoire de Paul Robinson sur un Curb Stomp. L’action du match nous a été offerte par Mandrews auteur d’une glissade digne d’une célébration d’un but de Kylian Mbappé.

SHOT !

Un sacré match nous attend, avec à la clé, un title shot pour le titre PROGRESS. Trois hommes : Mark Haskins, Chris Brookes et Jimmy Havoc. Des retrouvailles entre Haskins et Havoc, auparavant équipiers, et qui participeront à la grande qualité de l’affrontement. Un Three Way Match remporté par Mark Haskins qui rejoint Mark Davis et Eddie Dennis dans la liste de sacrifices de WALTER. C’est si facile d’avoir un title shot ? Malgré ce sentiment, il est bon de revoir le premier nommé revenir vers le haut de la carte suite à sa blessure contractée au cou. Ému.

CHOP WALTER CHOP

WALTER, la sensation internationale de l’année, ces chops dévastatrices s’entendent aux quatre coins du monde. Son adversaire, Zack Sabre Jr., ces soumissions fait craquer des os lui aussi aux quatre coins du monde. Une prestance qui se ressent chez chacun des deux lutteurs. On sait d’avance que le match sera extraordinaire, il l’a été. La crème du British Wrestling. Malheureusement pour Sabre Jr., ces soumissions n’eurent pas effet sur le géant autrichien qui le dévasta d’un Fire Thunder Driver pour le compte de trois. Un match en concurrence directe avec le Tyler Bate vs WALTER pour le meilleur match de 2018 à l’échelle du Royaume-Uni.

A très vite, et comme toujours, soyez fiers d’être fan de catch.

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips, et c'est pas prêt de finir. Be proud.

Poster un commentaire

risus odio risus. venenatis neque. felis Sed luctus Praesent