Pronostics Football

Pronostic France – Belgique (Euro 2022 – 14/07/2022)

France

Le résumé de nos pronostic sur France – Belgique (Euro 2022 – 14/07/2022)

La France accueille la Belgique au New York Stadium ce jeudi pour ce match du Groupe D de l'UEFA Women's Euro 2022. Après avoir écrasé l'Italie 5-1 lors de son premier match, la France est désormais la grande favorite du Groupe D. Les Françaises sont considérées comme les deux premières équipes de ce groupe. Ce résultat permet également à la France de devenir co-favorite  avec l'Angleterre pour remporter la compétition après que les hôtes aient battu la Norvège de huit buts lundi soir.

Sur les réseaux sociaux, on a dit que la France n'avait pas été aussi dominante que le suggère le score. En surface, les données de ce match indiqueraient qu'il était beaucoup plus serré que ce à quoi on s'attendrait généralement d'une victoire 5-1. La France a eu 56 % de la possession du ballon et 15 tirs contre 11 pour l'Italie. Elle a également réussi sept tirs cadrés contre quatre pour l'Italie. Cependant, les mesures avancées montrent le fossé de classe entre les deux équipes. Cinq des occasions de la France en première mi-temps étaient ce qu'Opta appelle des “grosses occasions”, tandis que l'Italie n'en a eu qu'une, qu'elle a manquée. Les buts attendus de 3,4 contre 0,6 à la mi-temps montrent également comment la France a ouvert l'Italie à maintes reprises. La France a levé le pied après la pause, ce qui a permis à l'Italie de “gagner” la seconde période, tandis que les Françaises ont gardé leurs jambes pour les futures batailles à gagner.

La Belgique a obtenu un point pour son premier match après avoir été menée au score grâce à un penalty de Justine Vanhaevermaet en deuxième période. Les Red Flames belges auraient pu être mortes et enterrées à ce moment-là si l'Islande n'avait pas manqué un penalty en première mi-temps. L'Islande a eu la meilleure des chances dans l'ensemble, mais la Belgique a eu un peu de chance. Même si l'on ne tient pas compte du penalty, l'Islande a fait preuve d'un manque d'efficacité dans la finition, avec quatre de ses 17 tirs cadrés (soit 23,5 %). Vu la facilité avec laquelle la France a démantelé l'Italie, on peut craindre pour cette équipe belge si son niveau de performance ne s'améliore pas par rapport à ce que nous avons vu dimanche.

Grace Geyoro, buteuse. – Avec un triplé à bout portant contre les Italiennes, Geyoro a été la meilleure performance du premier match de la France. Ses courses en profondeur pour attaquer les espaces créés par les mouvements de Katoto ont été un élément récurrent de l'attaque dévastatrice de la France.

Unibet
PARIER SUR UNIBET >

Présentation du match

Zoom sur l'équipe de France

La troisième gardienne Justine Lerond, de Metz, est la seule joueuse française non capée ici. Il est peu probable qu'elle soit titularisée ici, à moins d'une catastrophe dans les rangs des gardiens français. Corinne Diacre ne devrait pas apporter de changements au onze qui a démoli l'Italie dans les 45 premières minutes. Une nouvelle victoire lui permettra de laisser ses meilleures joueuses au repos pour le dernier match du groupe contre l'Islande lundi.

  • Gardiennes de but : Mylène Chavas (Bordeaux), Justine Lerond (Metz), Pauline Peyraud-Magnin (Juventus)
  • Défenseuses : Wendie Renard (capitaine) (Lyon), Marion Torrent (Montpellier), Aïssatou Tounkara (pas de club actuellement), Sakina Karchaoui (Paris Saint-Germain), Selma Bacha (Lyon), Griedge Mbock Bathy (Lyon), Ève Périsset (Chelsea), Hawa Cissoko (West Ham United)
  • Milieu de terrain : Ella Palis (Bordeaux), Sandie Toletti (pas de club actuel), Grace Geyoro (Paris Saint-Germain), Charlotte Bilbault (Montpellier), Kenza Dali (Everton)
  • Attaquantes : Marie-Antoinette Katoto (Paris Saint-Germain), Clara Matéo (Paris FC), Kadidiatou Diani (Paris Saint-Germain), Melvine Malard (Lyon), Sandy Baltimore (Paris Saint-Germain), Ouleymata Sarr (Paris FC), Delphine Cascarino (Lyon)

Zoom sur les belges

Après avoir vu l'Italie se faire massacrer en 45 minutes par la franchise, Ives Serneels pourrait opter pour une équipe plus défensive avec plus de protection pour le back four ici. Il pourrait même opter pour une défense à cinq.

  • Gardiens de but : Nicky Evrard (OH Leuven), Diede Lemey (Sassuolo), Lisa Lichtfus (Dijon)
  • Défenseuses : Laura De Neve (Anderlecht), Laura Deloose (Anderlecht), Sari Kees (OH Leuven), Davina Philtjens (Sassuolo), Amber Tysiak (OH Leuven), Jody Vangheluwe (Club YLA)
  • Milieu de terrain : Charlotte Tison (Anderlecht), Julie Biesmans (PSV), Féli Delacauw (Fortuna Sittard), Marie Minnaert (Anderlecht), Kassandra Missipo (FC Basel), Justine Vanhaevermaet (Reading)
  • Attaquantes : Janice Cayman (Lyon), Tine De Caigny (TSG 1899 Hoffenheim), Elena Dhont (FC Twente), Hannah Eurlings (OH Leuven), Ella Van Kerkhoven (OH Leuven), Davinia Vanmechelen (Club YLA), Sarah Wijnants (Anderlecht), Tessa Wullaert (Fortuna Sittard)

Dernières publications

En haut