Champions League

PSG – Manchester City : en quête d’une souveraineté européenne

Présent en demi-finales de la Ligue des champions pour la deuxième saison consécutive, le Paris Saint-Germain s’apprête à défier un mastodonte du football européen, Manchester City. Après avoir successivement sorti le FC Barcelone puis le Bayern Munich, Paris avance avec (ses) certitudes, et veut croire en son destin.

 

Malheur au vaincu. Outre le duel géopolitique entre les deux puissances du Golfe que sont le Qatar et les Émirats arabes unis, l’affrontement entre le PSG et Manchester City revêt d’un enjeu sportif considérable. Présentes en demi-finales de la plus belle des compétitions pour la deuxième fois de leur histoire récente, les deux équipes se disputent un ticket pour la finale de cette édition si particulière. Plus expérimentés sur la scène européenne, les Parisiens devront répondre au défi tactique imposé par Pep Guardiola.

 

Paris sur tous les tableaux

Cette Ligue des champions n’a décidément rien d’évident pour le Paris Saint-Germain. Après avoir tiré successivement Leipzig et Manchester United en poules, puis le FC Barcelone et le Bayern Munich en huitièmes et en quarts, les Parisiens vont défier Manchester City en demies. Impressionnants au Camp Nou, réalistes à l’Allianz Arena, les coéquipiers de Kylian Mbappé devront cette fois-ci se montrer au niveau dans leur antre du Parc des Princes. Déjà défait par des équipes comme Lyon, Monaco, Lille ou le Bayern Munich à domicile, Paris n’aura pas le droit à l’erreur dans cette rencontre aller.

Vainqueur à Metz ce samedi (1-3), Paris est toujours en course pour le titre en Ligue 1, sans toutefois être en ballotage favorable pour l’emporter, à l’instar des années passées. Peut-être un moyen pour les Parisiens de rester compétitifs jusqu’aux dernières échéances européennes de la saison, argument régulièrement soulevé comme un handicap par certains lorsque le PSG écrasait le championnat. Débarrassé de certains de ses démons, le club de la capitale s’avance vers cette demi-finale avec des certitudes.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/1200x0/filters:format(jpeg):focal(1255x224:1257x222)/origin-imgresizer.eurosport.com/2021/02/17/2996527-61486268-2560-1440.jpg

Crédit photo : Getty Images

Outre son gardien et sa charnière centrale souvent (très) en vue, Kylian Mbappé est dans une forme olympique. Auteur de 22 buts lors de ses 20 dernières sorties avec le PSG, le champion du monde a déjà prouvé sa stature lors des tours précédents. Triple buteur au Camp Nou, double buteur à Munich, l’attaquant parisien sera évidemment l’un des facteurs X de son équipe, au même titre que des joueurs comme Paredes ou Gueye. Remarquables à l’occasion de la double confrontation face au Bayern, les deux compères auront un rôle très important à jouer au milieu de terrain.

 

City, comme un boulet de canon

En demi-finales de la Ligue des champions pour la deuxième fois de son histoire (après 2016), Manchester City se présentera au Parc auréolé d’un titre en Carabao cup. Vainqueurs de Tottenham à Wembley (1-0), les hommes de Guardiola ont parfaitement préparé leur venue en France en asphyxiant les Spurs. Avec ses joueurs cadres, City a une nouvelle fois prouvé sa capacité à exploiter les (petits) espaces, notamment sur les côtés, et ce malgré un Raheem Sterling toujours en difficulté. Les Citizens disposent d’un onze de très grande qualité, et font incontestablement partie des équipes les plus équilibrées d’Europe.

Les forces du probable futur champion d’Angleterre sont bien connues. Outre une charnière centrale complémentaire, City peut compter sur un double pivot redoutable, symbolisé par un İlkay Gündoğan qui réalise la meilleure saison de sa carrière. Pour preuve, l’Allemand est le meilleur buteur de son équipe toutes compétitions confondues, avec 16 buts. Devant, Kevin De Bruyne continue d’impressionner de par sa qualité de passe et sa vision du jeu, quand Riyad Mahrez retrouve de sa splendeur ces dernières semaines.

Malgré des numéros 9 de métier en crise de confiance, City peut compter sur des alternatives crédibles comme Bernardo Silva ou Phil Foden. Ce dernier a d’ailleurs pris une place encore plus importante dans le onze mancunien cette saison. Buteur à l’aller et au retour contre Dortmund, le petit protégé de Pep Guardiola sera une des individualités sur lesquelles compter pour espérer se qualifier.

 

Le facteur X : l’équilibre

“On n’a peut-être pas un joueur capable de gagner un match à lui seul, comme Messi, Ronaldo, Mbappé ou Neymar. Mais le niveau moyen de mes joueurs est tellement élevé… C’est pour ça qu’aucun remplacement ne déséquilibre l’équipe” a lancé Pep Guardiola le week-end dernier, au micro de Canal+. Une déclaration qui illustre bien la force collective du géant qu’est Manchester City.

Si l’équilibre du système de jeu est une des vertus des Sky Blues, le Paris Saint-Germain ne peut pas vraiment en dire autant. Bien qu’une embellie ait été aperçue lors de la double confrontation contre le Bayern, les Parisiens ont trop souvent donné l’impression d’une équipe “coupée en deux” cette saison. L’exemple le plus criant est peut-être celui de la défaite à Leipzig, le 4 novembre dernier (2-1). Ce soir-là, avant même les expulsions de Gueye (69e) puis de Kimpembe (90+5e), Paris avait fait preuve d’une fébrilité abyssale au milieu de terrain. Face à un double pivot Rodri-Gündoğan qui tentera d’annihiler les relances parisiennes, les locaux devront adopter un bloc compact qui puisse leur permettre d’offrir des solutions au porteur du ballon, afin d’être efficaces en transition.

https://medias.lequipe.fr/img-photo-jpg/gundogan-elu-joueur-du-mois-pour-la-deuxieme-fois-consecutive-s-stacpoole-offside-presse-sports/1500000001460761/0:0,1998:1332-1200-800-75/37998.jpg

Crédit photo : S. Stacpoole/Offside/Presse Sports

Si la profondeur et l’espace entre les deux défenseurs centraux seront une nouvelle fois à exploiter pour un Kylian Mbappé, il sera nécessaire pour le PSG d’être vigilant sur les côtés, où la qualité de joueurs tels que Riyad Mahrez, Phil Foden et/ou Raheem Sterling offrent diverses options pour déstabiliser les latéraux adverses. Dans ces circonstances, la bataille devrait faire rage au milieu de terrain, où une grande partie des débats pourrait se jouer. Bonne nouvelle pour Mauricio Pochettino, il n’aura pas besoin de bricoler son onze de départ, et pourra à priori compter sur la totalité de son effectif (outre Juan Bernat, toujours blessé).

 

Les compositions probables 

 

Le pronostic de la rédaction

Devant tant de qualités offensives chez les deux équipes, difficile de ne pas imaginer un match avec des buts.

Les deux équipes marquent, à retrouver sur bet-cm.com

 

Après deux performances de renom en huitièmes et en quarts, le PSG se retrouve peut-être là face à son plus grand défi. Celui d’aborder ces demi-finales aller-retour de Ligue des champions avec le costume de l’équipe la plus expérimentée à ce stade de la compétition. Contre une équipe rayonnante sur la scène nationale mais encore frustrante à l’échelle européenne, Paris ne peut pas vraiment savoir à quoi s’attendre. Le PSG se devra, en revanche, de répondre rapidement aux exigences d’un tel rendez-vous. 

 

Crédit photo : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire