Moto GP

Qu’attendre du retour de Márquez à la compétition ?

Márquez, sextuple champion du monde de MotoGP, fera son grand retour ce week-end en course, à l’occasion du GP du Portugal, à Portimão. Éloigné depuis presque un an des circuits après une lourde chute en 2020, le roi de l’asphalte nourrit néanmoins de grands espoirs. Depuis sa blessure en juillet à Jérez jusqu’à aujourd’hui, l’Espagnol n’a cessé de se battre pour revenir sur la piste, jusqu’à se brûler les ailes. Trop vite, trop naïf peut-être, trop pressé, il a passé son année 2020 à subir des interventions chirurgicales. Aujourd’hui remis, son chemin de croix pourrait presque nourrir de nouvelles forces en lui.

2020, année à brûler

L’image tirée de son compte Instagram résume bien la situation. L’année 2020 n’a pas été bonne pour lui, du début à la fin. Le 19 juillet, lors de la manche d’ouverture de la saison de MotoGP, il tombe, lourdement, et se fracture l’humérus droit. 4 jours à peine après être sorti de l’hôpital, il remonte sur une Honda. Diagnostiqué apte, les médecins le laissent entretenir ses espoirs. Mais un tour après être sorti de son box, la douleur, vive, l’empêche d’aller plus loin. Il fait une croix sur la seconde course à Jérez, et son cauchemar débute. La plaque vissée à son bras se casse sur un accident domestique bête, puis s’en suivent deux opérations, et le voilà sans aucun point au championnat en septembre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marc Márquez (@marcmarquez93)

Márquez s’est entraîné dur jusque là, et pense enfin pouvoir retrouver les paddocks. En novembre, il renonce “enfin” à participer à cette drôle de saison 2020, laissant alors sa couronne à son compatriote Mir. Sage décision, surtout avec son passif qui l’a souvent vu cette année se voir trop beau trop tôt. Mais ce n’est pas tout, une infection le gêne et un quatrième passage à l’hôpital finit de consumer son année au goût amer. Cramé, il entend bien se muer en phénix et renaître de ses cendres.

2021 sous le signe du rétablissement

Peut-être plus sage qu’avant, le staff médical entourant Márquez décide d’y aller tranquillement. Il se remet à l’entraînement de manière intensive, s’essaye à plusieurs motos différentes pour retrouver toutes ses sensations. De janvier à avril, il ne cesse de progresser de manière spectaculaire. S’il paraissait prêt pour la double manche au Qatar, ses médecins préfèrent le canaliser encore un peu. Mais son grand retour est annoncé, le pilote Honda sera bien à Portimão pour la troisième course de la saison !

Comme 4 jours après sa première opération, il subit une batterie de tests de la part des médecins de la FIM, qu’il réussit haut à la main. C’est donc officiel depuis ce jeudi 15 avril, il sera bien sur la grille de départ, tentant déjà de prendre un avantage psychologique sur ses grands rivaux de chez Ducati et Yamaha. Ce sera aussi l’occasion d’évaluer le vrai potentiel de la Honda entre ses mains, qui truste pour l’instant le fond du plateau.

À quoi s’attendre vraiment ? 

Du propre aveu du pilote, le GP de Portimão sera surtout un test grandeur nature pour savoir où en est vraiment sa blessure au bras. 271 jours après son crash malheureux, il est aujourd’hui remonté sur sa Honda en conditions intenses. Pas de chance pour lui, c’est sur un tracé qu’il ne connait pas, et qui est d’autant plus contraignant que Losail pour ses membres. Mais le roi du paddock entend bien redescendre d’un rang tous ses concurrents. En son absence, beaucoup de choses ont changé, et il espère faire de nouveau régner l’ordre.

Secrètement, le natif de Cervera compte probablement revenir au top très rapidement. La simple idée de devoir lutter dans le ventre mou du plateau doit lui être insupportable. Un sextuple champion du monde a un certain standing à tenir, et il doit sûrement souhaiter l’honorer au maximum. Márquez est un battant, il l’a d’ailleurs prouvé – à tort peut-être – l’année dernière !

3e des premiers essais libres aujourd’hui, on a déjà une certitude, lui clamait à qui veut l’entendre qu’il mettrait du temps à se remettre et à retrouver son meilleur niveau. Si sa performance du jour n’est qu’un avant-goût de ce qu’il nous réserve à son plein potentiel, alors il y a de quoi se faire peur. Les Quartararo, Viñales, Bagnaia et consorts sont prévenus. Le numéro 93, leur Némésis, est bel et bien de retour.

Márquez est tombé, il a souffert, beaucoup, mais il s’est relevé. Peut-être renforcé par cette épreuve hors norme, il faudra compter sur lui pour le trophée ultime en fin d’année. Honda compte presque que sur lui, tant on voit les autres pilotes de l’équipe officielle ou de LCR galérer avec la machine nippone. L’étendard de la marque est de retour, pour le plus grand bonheur de son équipe. En revanche, nul doute qu’il sera scruté par tout le reste du paddock, qui voit son retour certainement avec inquiétude. 

Crédits photo une : Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire