Que retenir de la saison de Ronaldo?

C’était la grande attraction de cette Serie A cette saison. Cristiano Ronaldo découvrait pour la première fois de sa carrière le championnat italien et avait toujours comme objectif de tout gagner, que ce soit sur le plan individuel ou collectif. Recruté par les dirigeants turinois pour faire franchir un cap à cette Juve, Ronaldo a t’il réussi sa mission? Que retenir de sa saison bianconera? Éléments de réponse.

Une progressive montée en puissance

Trois matchs, il aura fallu attendre trois matchs avant de voir Cristiano Ronaldo inscrire son premier but en match officiel sous le maillot de la Vieille Dame. Ce 16 septembre dernier face à Sassuolo (victoire 2-1), CR7 va enflammer l’Allianz Stadium en inscrivant un doublé, au plus grand bonheur des tifosi bianconeri. C’est bon, la machine est lancée.

Sans réelles difficultés (normal lorqu’on est Ronaldo), le géant portugais va très rapidement s’imposer comme le patron de cette Juve. Allegri va l’utiliser dans deux positions différentes mais deux positions qu’affectionne le portugais: soit sur le flanc gauche de l’attaque (majoritairement dans un 4-3-3) ou en pointe de l’attaque, comme cela a été le cas régulièrement en Champions League.

Ronaldo va très vite devenir performant et son temps d’adaptation à ce nouveau championnat, son quatrième de sa carrière, ne va pas être très long. Le natif de Madère enchaîne les grosses prestations et enfile son costume de sauveur un bon nombre de fois comme sur le terrain d’Empoli en septembre dernier où il inscrira un doublé pour une victoire 2-1, ou encore lors de la victoire 2-1 face à la Samp le 29 décembre. Ronaldo va aussi s’illustrer lors des grands rendez vous, ce qui est sa marque de fabrique: buteur face au Milan en finale de Supercoppa permettant à son équipe de remporter le trophée (1-0), mais c’est surtout son triplé face à l’Atletico en 1/8ème de finale retour pour une victoire 3-0 qui va une nouvelle fois frapper les esprits.

A l’heure actuelle, Ronaldo est à 21 réalisations en championnat ce qui fait de lui le troisième meilleur buteur de Serie A derrière Zapata (22 buts) et l’éternel Quagliarella (26 buts). Le portugais réalise une très grosse saison sur un plan individuel. Malgré qu’il soit le meilleur joueur du monde, Ronaldo a forcément du s’adapter à son nouveau club.

Un nouveau rôle

Nouveau club, nouvelle culture ou tout simplement l’age (34 ans), beaucoup de facteurs viennent expliquer ce changement de rôle qu’a eu Ronaldo à la Juve d’un point de vue purement sportif.
Massimiliano Allegri a plutôt bien géré l’arrivée du géant portugais en l’intégrant parfaitement dans son collectif. Seul petite zone d’ombre, le cas Dybala qui a laissé entrevoir un mal-être de l’argentin cette saison. Ronaldo lui a en quelque sorte volé la vedette ce qui est logique quand l’un est performant et l’autre n’est pas au niveau attendu.
Mais revenons sur Ronaldo. Peu à peu et cela depuis plusieurs saisons, CR7 est un joueur moins fougueux. En effet il est de plus en plus rare de le voir créer de grandes différences sur trente mètres grâce à ses dribbles percutants et sa vitesse. Il prend de l’age et perd naturellement cette fougue.
Néanmoins, Cristiano Ronaldo reste un immense joueur avec un esprit de gagnant, et Allegri l’a très rapidement compris. Il suffit de regarder la Juve et comprendre: les percées individuelles sont réalisées plus généralement par les Douglas Costa ou encore Bernardeschi. Ronaldo lui s’exprime par des gestes de haute classe mais surtout pas son sens du but qu’il a toujours eu dans sa carrière. Son match face à l’Atletico l’illustre parfaitement: Ronaldo va inscrire trois buts de vrai numéro 9. Ce sens du but il l’a toujours eu mais sa puissance et ses qualités techniques étaient beaucoup plus mis en avant auparavant. Ronaldo prend de l’age et exploite à merveille ses qualités de finisseurs ce qui a sauvé plusieurs fois la Juve cette saison. Mais malheureusement, ça ne fonctionne pas à chaque fois.

Des regrets

Sur un plan individuel rien à dire, la saison de Ronaldo est réussie. Néanmoins, le portugais et ses partenaires ont de gros regrets et notamment la Champions League. Éliminée par l’Ajax en ¼ de finale (1-1 à Amsterdam puis 1-2 à Turin), la Juve a énormément déçu ce soir là laissant penser qu’elle stagne et surtout qu’elle est ultra dépendante de son géant portugais. Ce 16 avril dernier, la Juve menait pourtant 1-0. Mais les turinois reculaient peu à peu, attendant un exploit de Ronaldo, en vain. Une élimination qui fait tache que Ronaldo a du mal à digérer. Plusieurs fois durant ce match, il a pesté contre ses partenaires et semblait être le seul à avoir eu un mental de gagnant, chose qui manque aussi à cette Juve.

Si CR7 devrait rester encore une saison, la Champions League sera en ligne de mire et ne pas la remporter la saison prochaine serait un véritable échec pour Ronaldo et pour la Juve.

Poster un commentaire

Donec luctus et, Lorem leo Donec ut id ut consequat. Curabitur