Cyclisme

Quel avenir pour l’EC Armée de Terre ?

C’est une bien mauvaise nouvelle que nous suivons de près

En effet, l’équipe cycliste de l’armée de terre est encore incertaine d’être présente dans le peloton pour la saison prochaine. Le dossier de candidature devait être rendu au plus le tard au 1er novembre, mais à ce jour, la Ligue Nationale de Cyclisme n’a toujours rien reçu, malgré un délai supplémentaire d’une durée indéterminée nous précise nos confères du Parisien.

C’est d’autant plus inquiétant car aucun membre de l’équipe, que ce soit du staff ou des coureurs n’étaient présents vendredi dernier lors de la cérémonie de remise de la Coupe de France par la Ligue Nationale de Cyclisme.

La meilleure saison depuis sa création

2017 sera pourtant la meilleure saison de l’équipe depuis sa création ! Avec 20 succès cette année, elle a été sacrée championne du monde de sa catégorie (Continentale – 3ème division pro). Avec la magnifique victoire de Benjamin Thomas lors de la 3ème étape des 4 jours de Dunkerque – Grand prix des hauts de France (photo ci-contre), celle de Yannis Yssaad lors de Paris-Troyes pour la route.

Le titre de champion du monde de l’américaine remporté par le duo Benjamin Thomas – Florian Maitre sur la piste de Berlin. Mais également en cyclo-cross où Fabien Canal a pris la 2ème place de la 2e manche de la Coupe de France de cyclo-cross à La Mézière le week-end dernier.

23659732_1520172594726630_1167043514_o

Grace à ces résultats, 3 de leurs coureurs ont déjà trouvé une destination pour la saison prochaine. Benjamin Thomas rejoindra l’élite chez la FDJ, Damien Gaudin, quand à lui, retournera aux côtes de Jean-René Bernaudau dans l’équipe Direct Energie, et Yannis Yssaad rejoindra la formation Caja-rural.

50% privé, 50% public

L’équipe étant financée à 50% par ses sponsors et 50% par l’état (Ministère des armées), c’est cette seconde partie qui semble défaillante. Depuis le renouvellement du gouvernement en mai dernier, Jean-Yves Le Drian, pour qui l’amour du cyclisme n’est plus à prouver, a cédé sa place à Florence Parly, qui semble moins enthousiaste pour cette discipline.

Avec toutes les coupes budgétaires, on pourrait se poser la question de savoir si cette dernière n’aurait pas reçu de consigne, mais nous avons que trop peu d’éléments pour l’affirmer aujourd’hui. Cependant, nous espérons que la situation se débloquera très vite et que nous pourrons revoir cette équipe briller à nouveau en 2018, car elle a pleinement sa place dans le peloton.

Texte / Photo : Arnaud LISSE.

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
Praesent eget felis Sed consectetur vulputate, amet, sed commodo id