ATP

Qui décrochera une place pour le Masters?

La dernière ligne droite commence dès cette semaine. La fin de la saison tennistique approche avec, en point d'orgue, le tournoi des maîtres, réunion annuelle réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison en cours. Ils sont pour l'instant cinq à être déjà qualifiés : Carlos Alcaraz, Rafael Nadal, Casper Ruud et Stefanos Tsitsipas trustent les quatre premiers rang à la Race et ne peuvent plus être rejoints. Novak Djokovic lui, seulement 10ème, est tout de même qualifié en tant que vainqueur de Grand Chelem après son titre à Wimbledon. Avec 140 points de retard sur Felix Auger-Aliassime, il peut même aller chercher le top 8 d'ici le mois de novembre. 

Ils sont donc encore quelques-uns à pouvoir espérer terminer dans le top 7 (si Djokovic n'y est pas) qualificatif pour ce prestigieux tournoi. De Daniil Medvedev en position de force, en passant par Hurkacz et Norrie jusqu'à Shapovalov, pas encore mathématiquement éliminé, il y aura de la bagarre à tous les étages.

Ils sont en position de force 

Derrière le top 4 déjà assuré d'un ticket pour Londres, les trois suivants qui à l'heure actuelle occupent une place provisoirement qualificative disposent d'un net avantage. C'est le cas de Daniil Medvedev, pour qui seul une blessure pourrait l'empêcher de défendre son titre mi-novembre. Avec 695 points d'avance sur FAA, premier non qualifié, le matelas semble confortable. Car d'ici le dernier tournoi où chaque joueur pourra marquer des points (à savoir le Masters 1000 de Paris-Bercy), il sera possible de cumuler au mieux 2000 points. Il faudrait donc d'énormes résultats de la part du Canadien, combiné à une fin de saison ratée du Russe pour que cela se produise.

Idem pour Rublev qui avec 275 points d'avance, peut voir venir. Pas le genre de la maison de se faire sortir lors des premiers tours d'un tournoi. Le récent demi-finaliste à Astana devrait lui aussi finir sa saison du coté de Londres.

Il y a match 

Ils sont trois. Trois à se tenir en 160 points. De Taylor Fritz, 7ème et dernier qualifié, à Hubert Hurkacz 9ème, il n'y a que 160 unités. L'Américain ne compte d'ailleurs même que 25 points d'avance sur Felix Auger-Aliassime, qui a toutes les raisons d'espérer une qualification. Fritz a pour lui la forme du moment, alors même qu'il vient de remporter le tournoi de Tokyo. Mais le Canadien n'a pas dit son dernier mot et disputera les tournois 250 de Florence, 500 de Bâle et le Masters 1000 à Paris notamment. De quoi avoir largement les moyens de faire son retard. Le Polonais quant à lui devra réaliser une grosse performance, pourquoi pas en France, pour tenter de faire son retard et participer au Masters, comme ce fut le cas la saison passée.

Il faudra se sortir les tripes 

Djokovic, 10ème et tout de même qualifié, Zverev, 11ème mais forfait pour la fin de saison, il faut donc descendre à la 12ème place pour trouver trace d'un concurrent encore en lice. Cameron Norrie, 520 points de retard sur Fritz dernier qualifié, peut encore espérer. Si l'écart paraît important, il suffit d'une grosse performance lors d'un ATP 500 ou du masters à Paris pour rabattre les cartes. Idem pour ceux qui suivent le Britannique. Jannik Sinner, Pablo Carreno-Busta et Mattéo Berrettini ne sont finalement “qu'à” 650 points ou moins de la 7ème place. Il faudra un exploit, sans doute à Paris d'ailleurs, mais si les planètes s'alignent, cela peut être jouable.

Cela semble mission impossible

Si mathématiquement, rien n'est encore cuit pour eux, cela paraît tout de même illusoire. Marin Cilic, 2095 points à la Race, Karen Khachanov 1900, Nick Kyrgios 1870, Frances Tiafoe 1865, Denis Shapovalov 1835 sont encore dans le coup, sur le papier. Mais hormis une victoire à Paris où des titres toutes les semaines sur les plus petits tournois d'ici le Masters, difficile pour eux d'espérer se qualifier. Malgré tout, il y a régulièrement des forfaits pour le tournoi des maîtres. S'arracher pour tenter de terminer aux alentours de la 10ème place (en sachant que Djokovic est déjà qualifié) pourrait leur permettre de tout de même aller à Londres en qualité de remplaçant dans un premier temps. Mais il leur faudra une grosse fin de saison malgré tout.

Le Masters de Londres approche et l'identité des qualifiés est pratiquement connue. Si seulement cinq joueurs sont d'ores et déjà assurés d'y participer, seul la place de Tylor Fritz semble véritablement en jeu. Mais ils sont nombreux à vouloir décrocher le précieux sésame. Les prochaines semaines s'annoncent palpitantes. 

Crédit photo : L'Equipe


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut