Rafael Nadal : marathon man

Victorieux d’un combat de près de 5 heures contre Dominic Thiem à l’US Open, Rafael Nadal s’était qualifié pour les demi-finales du Grand Chelem new-yorkais avant d’abandonner à ce stade face à Juan Martin del Potro. El Toro est un habitué de ce genre de rencontres, tout particulièrement cette saison. Retour sur ses matchs épiques disputés 2018 !

Nadal – del Potro (quart de finale à Wimbledon) 

Pour la première fois depuis des années, Nadal est en quart à Wim’. Il part même favori de son duel avec le géant Argentin. Le combat est énorme. Avec presque une heure par set, la rencontre, entamée à 17h, se prolonge en soirée, mordant même sur la demi-finale de Coupe du Monde entre l’Angleterre et la Croatie. Peu importe, les Anglais, conscients de la chance qu’ils ont d’assister à une rencontre de ce calibre sur le Centre Court, resteront obnubilés par le duel espano-argentin. Victoire finale de Rafa 7-5/6-7/4-6/6-4/6-4 en 4h50.

Nadal – Djokovic (demi-finale à Wimbledon)

Après son marathon en quart de finale, l’Espagnol retrouve un de ses adversaires de toujours, le Serbe Novak Djokovic, qui revient au sommet après une année noire. Les deux hommes doivent attendre la fin de l’interminable demi-finale entre John Isner et Kevin Anderson (26-24 au 5ème) pour entrer sur le court. C’est ainsi qu’ils entrent sur le court central en début de soirée, en ayant conscience qu’ils ont peu de temps devant eux. Finalement, après avoir remporté un set chacun, les deux hommes se quittent à l’issue d’un troisième set remporté au tie-break par le Djoker. Le lendemain, sous un toit fermé, le numéro un mondial parviendra à recoller à deux manches partout avant de rendre les armes lors du 18ème jeu de la cinquième manche. Le match de l’année, tant par le scénario, que part le suspens et le niveau de jeu.

Victoire de Djokovic 6-4/3-6/7-6/3-6/10-8 en 5h20.

Nadal – Khachanov (3ème tour de l’US Open)

Rafael Nadal dispute son premier test de la quinzaine face au jeune Russe. Malgré un bandage au genou droit, qui a inquiété toute la Nadalosphère, le Taureau de Manacor s’arrache et remporte une nouvelle bataille très étriquée. Le soulagement se lit sur le visage du Majorquin à l’issue de la rencontre, même si l’état de son genou rend perplexe les amateurs.

Victoire de Nadal 5-7/7-5/7-6/7-6 en 4h25 de jeu.

Nadal – Thiem (quart de finale de l’US Open)

Un des matchs de l’année là aussi. Thiem entame ce quart de finale de la meilleure des manières en infligeant une bulle à Rafa. Stupeur. L’Espagnol ne retourne quasiment pas un service (seulement 14% de services retournés dans la première manche) et semble gêné. Il ne tarde cependant pas à rentrer dans sa rencontre dès la reprise. Après une multitudes de coups gagnants et 56 montées au filet plus tard, Rafa s’octroie une balle de match à 6-5 dans le tie-break du cinquième. À nouveau sous pression sous les coups de boutoir de l’Autrichien, il s’arrache et fera jouer ce fameux « coup supplémentaire » à Dominic Thiem, qui enverra son ultime smash dans les bâches. Victoire de Nadal 0-6/6-4/7-5/6-7/7-6 en 4h50. 

Gregoire ALLAIN (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

Praesent at elit. libero nec felis justo Donec