Raptors : quelle saison pour les champions NBA en titre ?

0
Ligue 1

Après une post-season magnifique les fans des canadiens ont certainement la gueule de bois ( Marc Gasol aussi ). Avec un titre magnifique et historique acquis au mois de juin, la saison qui arrive sera certainement plus compliquée pour les Raptors. 

Le titre : des Raptors qui mangent du canard et du daim.

Bien sûr la chose à retenir de la saison passée c’est le titre de la franchise favorite de Drake ( enfin … ). Au bout d’une campagne de Play-off mémorable avec notamment un match 7 de folie face à Phila. Au bout de ce match ultra serré Kawhi Leonarda sorti la carte miracle. Un shoot au buzzer qui envoie les Raptors en fianle de conférence et met Embid en larmes.  Tout le monde se souvient et se souviendra au tir au buzzer de Kawhi qui leur ouvre la voie du titre. Avant cela les canadiens s’étaient défaits sans soucis d’une vaillante mais limitée équipe d’Orlando.

La finale de conférence a elle été un d’un tout autre teneur. Contre les Bucks de Giannis les Raptors étaient d’abord bien mal embarqués. En effet, après les 2 premiers matchs dans le Winsconsin les canadiens étaient menés 2-0. A partir de ce moment la la défense des Raptors a su complètement éteindre l’attaque des Bucks et leur infliger 4 défaites d’affilé.

En finale le bande de Kawhi a du battre les Warriors, cette équipe dont tout le monde disait qu’elle ne pourrait être battue en début de saison. Après des finales de haut rang et dans sillage d’un grand Kawhi, Toronto a pu obtenir la bague dans la salle d’Oakland au bout d’un match 6 haletant.

Drake le grand fan des Warriors … euh Raptors !

Un été mouvementé. 

La chose la plus marquante de l’été canadien c’est forcément le départ du dernier MVP des finales. En effet, comme vous le savez sûrement Kawhi Loenard est parti à LA. Ce départ met fin au cycle entamé il y a un et qui a débouché sur le titre mi juin.Autre pièce importante du titre Danny Green est aussi parti. En bref le rayon des départ fait très mal à l’effectif de la franchise canadienne.

Du côté arrivé rien de bien fou, Stanley Jonhson et Hollis-Jefferson bref rien qui ne fasse rêver. Si on regarde l’effectif il manquera une certaine star. Une star qui joue poste 3 comme Melo bizarre ça.

Arrivées : Rondae Hollis-Jefferson, Stanley Jonhson, Matt Thomas, Terence Davis, Dewan Hernandez.

Départs : Kawhi Leonard, Danny Green, Jodie Meeks, Jeremy Lin

ProlongationsKyle Lowri, Marc Gasol ( player option prise ) Patrick MacCaw

Le 5 majeur. 

Meneur : Kyle Lowri

Arrière : Norman Powell ( ou Fred VanVleet )

AIlier : OG Anunoby

Ailier fort : Pascal Siakam

Pivot : Marc Gasol on espère qu’il aura décuvé d’ici ce soir

Le  changement par rapport au 5 majeur titré avec l’absence des 2 nouveaux angelinos. OJ Anuobi le jeune sophomore dont on attend pas mal au Canada devrait avoir sa chance en tant que strarter en 3. Danny Green sera lui remplacé par Norman Powell qui devrait avoir sa chance en poste 2  du moins au coup d’envoie. Car si on peut douter de la viabilité de l’idée il semble probable que Nick Nurse tente d’associer plus longuement VanVleet et Lowry sur le backcourt. Cette idée amènera probablement Nick Nurse à écarter sur le banc Anunoby ou Powell. Pour le reste aucune surprise, Lowry est indéboulonnable à la mène, idem pour Marc Gasol en pivot. Quand à Pascal Siakam il devra justifier son contrat max signé il y à peine 48 heures et montrer qu’il est un franchise player.

Le Raptors surprise : OJ Anuoby. 

Partie intégrante du projet Raptors avant l’arrivée Kawhi il a souvent été benché pendant le règne de celui-ci. Avec le départ de Kawhi il a une belle occasion de se faire sa place de titulaire au poste 3. Il rentre de plus dans sa dernière année de contrat garanti, de quoi faire de lui une belle surprise cette saison ?

Lui qui devrait être titulaire aura donc tout le loisir de se développer. Il devrait donc avoir un beau temps de jeu. Avec la perte de Kawhi il va devoir prendre des responsabilités et tenter de scorer un peu plus que la saison dernière pendant laquelle il tournait à 7 points de moyenne.

On va donc attendre pas mal du jeune anglais qui va avoir l’occasion de se développer et de montrer qu’il a toute sa place en NBA.

Un prono ?

Malgré une certaine continuité l’effectif est clairement moins fort que la saison dernière et la saison s’annonce bien moins excitante au Canada. Une 5me place à l’Est serait déjà pas mal pour la bande de Drake. 

Toutefois la possible explosion de Siakam pourrait tout changer à ce prono. Celle-ci est d’autant plus importante quand on sait que le camerounais   vient de signer une extension max. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here