Red Bull retrouve des ailes

0
Ligue 1

Notre mini-série de bilans à la trève estivale de cette saison de Formule 1 2019 continue. On attaque aujourd’hui le podium avec l’équipe Aston Martin Red Bull-Honda. Avec deux victoires à leur actif, les taureaux rouges montrent une belle progression et un joli retour au premier plan, insufflé par l’engouement autour de sa star : Max Verstappen

Une voiture qui va mieux

Si la Red Bull RB15 doté d’un moteur Honda est encore loin de pouvoir disputer la victoire à Mercedes chaque dimanche, elle a néanmoins affiché de gros progrès. Le châssis notamment, un peu décevant depuis 2 ans redevient l’un ou le meilleur du plateau faisant ainsi de Red Bull, un favori à la victoire sur les tracés les plus lents. Autre gros élément de progression de la Red Bull : sa fiabilité. On connaît les problèmes de Red Bull notamment avec le moteur Renault en 2018. Cette année, un seul abandon à déplorer en 13 courses. Une vraie réussite qui permet à Red Bull de jouer les yeux dans les yeux avec Ferrari.

Verstappen grandit

Dans tous les sens du terme. Tout d’abord, en terme de maturité. Si Verstappen continue de garder une vraie agressivité dans son pilotage, pour notre plus grand plaisir, il limite néanmoins ses risques. Un gain de maturité qui lui fait gagner de précieux points et qui lui fait atteindre la troisième place au classement des pilotes, à la lutte avec Valtteri Bottas. Verstappen grandit aussi par sa popularité. Chaque week-end de course, une marée orange débarque aux quatre coins de la planète pour soutenir leur idole. Tout un pays est derrière son pilote. Effet de causalité ou non, mais cerise sur le gâteau, Verstappen aura son grand prix à domicile en 2020 à Zandvoort. Le pilote néerlandais est en train de devenir l’icone du paddock, et il en prend de plus en plus conscience, jusqu’à le montrer dans son pilotage plus sage mais non moins spectaculaire.

Une hétérogénéité alarmante

Si d’un côté tout roule pour Verstappen, rien ne va chez Pierre Gasly. Son arrivée chez Red Bull a été très dure. L’écurie est pleinement consacrée à sa pépite néerlandaise, de quoi laisser Gasly au second plan et souvent sans avoir à dire son mot. Jamais dans cette saison 2019 il n’a su trouver des réglages qui pouvaient lui convenir, souvent à cause de son équipe qui à mon sens, se sert de Gasly comme un pilote d’essai pour aider Verstappen. Mais au delà du climat compliqué du ” Tout pour Max “, Gasly n’a pas su s’imposer avec sa voiture dans le peloton non plus. Trop frileux, ses dépassements se font très rare, le temps perdu coincé dans le peloton est considérable et le nombre de points récoltés est vraiment insuffisant. On lui souhaite de bien rebondir chez Toro Rosso mais aussi à Alexander Albon de savoir s’accommoder d’une équipe qui donnera tout à son coéquipier.

Red Bull réalise une belle demi saison en étant à la lutte pour la deuxième place des classements pilotes et constructeurs. Sa régularité lui permet de se hisser au niveau des Ferrari, mais l’hétérogénéité au sein de l’équipe ne lui permet pas de jouer plus haut pour le moment. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here