Red Star 0–2 Villefranche Beaujolais. Le Red Star rechute !

0
Ligue 1

Pour leur deuxième match de suite à domicile, le Red Star recevait à Bauer Villefranche, une équipe avec le même bilan comptable que les Franciliens. Deux équipes qui attendent leur première victoire pour se sortir du bas de classement. Voici la problématique du rencontre pour deux clubs dans le haut du classement de National la saison dernière. L’occasion de voir la première de Benjamin Gomel arrivé cette semaine et déjà titulaire avec le Red Star. Dans un match où les deux équipes ont eu leur période, ce sont finalement les visiteurs qui se sont montrés plus réalistes et réalisent la bonne opération du soir.

Le film du match

Comme face au Mans, le coach du Red  Star, Vincent Bordot, ne change pas son système avec une disposition en 3/5/2 avec comme seule nouveauté la titularisation de Benjamin Gomel, arrivé mercredi du RC Lens. Du côté de Villefranche, 4 changements par rapport à la défaite face à Quevilly avec la titularisation de Paul Garita à la pointe de l’attaque, de Caruso, Lauray et Mimoun. Le début de match est à l’avantage des locaux bien plus à l’aise techniquement et plus entreprenant que lors de leur précédente rencontre face au Mans. Les ailiers franciliens se mettent tout de suite en évidence à la 5e minute avec Durand et Gomel qui combinent sur le côté droit mais le centre de l’ancien Lensois passe derrière les buts de Caruso. La première grosse action intervient à la 18e, le duo inséparable Durand – Gomel récidive : le centre du nouveau joueur du Red trouve Sivis dans la surface mais sa frappe est complètement dévissée. Asphyxiés les joueurs de Villefranche ont beaucoup de mal à se montrer dangereux et le Red Star continue de pousser. Deux actions coups sur coups vont faire trembler les supporters de Villefranche.

À la 24e, Karamoko remporte un duel dangereux dans sa surface, sa longue relance trouve Bizet qui remet à Gomel mais son plat du pied passe à côté. Quelques secondes plus tard, les Franciliens obtiennent un corner tiré par Sivis qui trouve Sainte-Luce, la tête du latéral gauche prend le chemin des filets mais Caruso d’une magnifique parade détourne le ballon sur la barre. Le Red Star était tout proche de concrétiser sa domination. La seconde partie de la première mi-temps est plus brouillonne, peu de choses à souligner à part une frappe de Roye facilement cadrée par Caruso (39’). Mr Valnet siffle la mi temps sur le score de 0-0 malgré une grosse domination du Red Star qui aurait pu ouvrir le score sans une magnifique parade de Caruso.

À chacun sa mi temps

Théo Sainte-Luce en difficulté hier. Le Parisien

Qu’a pu raconter Alain Pochat à ses joueurs à la mi-temps ? Une chose est sûre, les joueurs de Villefranche ont montré un tout autre visage dans cette seconde période. Après 10 minutes d’observation, les offensives se multiplient sur les buts de Paul Charruau. A l’heure de jeu, l’ouverture du score est proche pour Villefranche, après un ballon mal apprécié par Sivis, Garita en profite se débarrasse du défenseur et centre au second poteau. Taufflieb tout seul veut tacler le ballon mais il est un peu court et ne peut propulser le ballon dans les buts d’un Charruau battu. 2 minutes après cette action, Vincent Bordot change son système et passe à 4 défenseurs, le début des difficultés pour les Audoniens. 67e minute, côté droit, Injai combine avec Blanc qui lui remet. Le numéro 19 échappe au marquage de Sainte-Luce et d’un plat du pied trompe Charruau sur sa gauche : 1-0 pour Villefranche, réaliste sur sa deuxième véritable occasion. Le Red Star aura l’occasion de recoller au score à 5 minutes de la fin du temps réglementaire. Après un ballon mal capté par Caruso, Diego Michel récupère mais sa frappe vient s’échouer sur la barre transversale pour la deuxième fois de la soirée. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Pour ne rien arranger, Villefranche va tuer tout suspens à quelques secondes de la fin du match. Sur une belle passe de Fleurier, Garita se retrouve à la conclusion et d’un extérieur du pied glisse le ballon sous Charruau. 3 occasions, 2 buts, plus réaliste Villefranche s’impose en terre francilienne.

Le coin des coachs :

Vincent Bordot, Red Star : « Ce n’est pas une question de chance, on fait une bonne première mi-temps, on n’est pas mis en difficulté. Et puis Garita se met à gagner tout ses duels, on est moins juste techniquement, on ne donne pas de solutions au porteur et on prend le but. On a la balle du 1/1 mais on ne la met pas dedans. C’est dur quand on perd 2 fois en 4 matchs, à moi de trouver des solutions pour que ca aille mieux, apporter de la nouveauté, peut être changer de système. Mais là on prend du retard, il va falloir revenir vite. »

La pépite du match : Benjamin Gomel

Il a été dans tous les bons coups du Red Star. Techniquement intéressant, virevoltant, il forme une bonne doublette avec Damien Durand. Tout juste arrivé de Lens, il était dans les profils demandés par Vincent Bordot. Plus en difficulté en seconde mi-temps comme toute son équipe, il est remplacé à la 75e par De Almeida. Si le Red Star veut repartir vers l’avant, il devra compter sur un grand Gomel.

Fiche Technique

Score : 0- 2 Injai (67’), Garita (90’) ; Mi temps (0-0)

Avertissements : Lauray (43’) ; Gomel (57’) ; Injai (70’)

Red Star : Charruau, Karamoko, Daillet, Labor, Sainte-Luce, Sivis (Michel 65’), Roye (Pollet 71’), Ndoye, Durand, Gomel (De Almeida 75’), Bizet

Villefranche Beaujolais :, Caruso, Pagerie, Lauray, Renaut, Bonenfant (Lacazette 78’) , Injai (Ahoure 83’), Mimoun (Fleurier 58’), Sergio, Taufflieb, Blanc, Garita

 

Crédits photos : Le Parisien

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here