Rencontre avec le Taekwondoïste, Dylan Chellamootoo!!! - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Rencontre avec le Taekwondoïste, Dylan Chellamootoo!!!

WeSportFR est parti à la rencontre du jeune taekwondoïste, Dylan Chellamootoo. Le triple médaillé européen senior a accepté de nous en dire plus sur son parcours. Il nous parle de sa découverte de ce sport, le taekwondo, de sa vie de tous les jours en tant que sportif mais aussi de son projet d’étude en parallèle.

WeSportFR : Bonjour Dylan, peux-tu te présenter à nos lecteurs en quelques mots ? 

Dylan Chellamootoo : Je m’appelle Dylan et j’’ai 23 ans. Je suis pensionnaire à l’INSEP depuis 6 ans. J’ai obtenu une médaille d’argent au mondial  junior, 3 fois médaillé de bronze aux championnats d’Europe mais aussi 4 fois champion de France junior dans la catégorie -63 kg.

W.S : Comment as-tu découvert le taekwondo ? 

D.C : La salle était juste à côté de chez moi et comme mes parents voulaient que je fasse du sport afin de me défouler, ils m’ont inscrit dans cette salle à l’âge de 5 ans. Je possède un gabarit assez long qui est très utile dans mon sport et c’est donc pour cela que j’ai continué avec l’aide de mes entraîneurs de l’INSEP et de l’EDF.

Crédit photo: Klick Macchina

W.S : Avant de choisir définitivement ton sport, as-tu hésité avec un autre ? 

D.C :  Avant de définitivement me consacrer au Taekwondo, j’ai aussi fais du foot en parallèle pendant  4 ans à l’âge de 10 ans. Mais, cela était donc devenu compliqué de concilier les deux sports et il fallait faire un choix. Je me suis donc consacré à mon sport actuel puisque j’aime bien les sports de combat et je suis plus quelqu’un fait pour la pratique du sport individuel.

W.S : Tu as gagné des médailles. Quelles sont les sensations qu’on ressent dans ces moments-là ?

D.C : C’est le retour d’un dur labeur car on travaille dur pour ça. Il s’agit de la concrétisation d’un travail avec mes coachs.

W.S : Comment se passe une journée typique pour toi ? 

D.C : Les journées à l’INSEP se ressemblent. Le réveil se fait à 8h. Ensuite j’ai cours de 8h30 à 10h ou 10h30 pour mon diplôme de coach sportif que j’ai obtenu. Puis, direction l’entraînement vers 11h qui dure en général jusqu’à 12H30-13h. L’entraînement du matin est plus centré sur la cardio, le renforcement musculaire et la musculation. Ensuite, direction le self avant de reprendre les cours vers 14h30 jusqu’à 16h. Enfin direction, le dernier entraînement de la journée de 17h à 19h où l’on s’entraîne au taekwondo avec des oppositions techniques. Pour finir, le soir, place à la récupération avec de la balnéothérapie ( bain chaud et froid).

Crédit photo: Amandine Lauriol

W.S : Peut-on vivre convenablement de ce sport ?

D.C : Pour l’instant c’est très compliqué car ce n’est pas un sport très médiatisé. Il ne compte pas beaucoup de licenciés en France. Dans certains pays, le taekwondo est un sport populaire devant le judo et nous, nous n’avons pas une vue médiatique donc c’est  dur d’avoir des sponsors.  Pour ma part, j’ai déjà eu des contrats et la je suis à la recherche d’un contrat d’insertion pro. Il s’agit d’entreprises qui acceptent de nous payer en contrepartie d’un salaire et nous devrons travailler pour elles après notre carrière.

W.S : En dehors de ta vie de sportif, as-tu continué les études ? 

D.C : Je viens de finir mes études et je cherche à faire un autre diplôme de coach sportif. Mais avant il y’a les championnats de France en Avril à Monaco et les championnats d’Europe en mai si je suis sélectionné pour.

W.S : Suis-tu d’autres sports que le tien ? Si oui lesquels ?

D.C : J’aime bien regarder le judo car j’ai des amis judoka et j’aime bien le foot vu que j’en ai pratiqué dans le passé. Je regarde également le sport en général mais je ne m’y intéresse pas plus que ça . J’aime beaucoup les sports de combats comme la MMA et la boxe Thaï.

W.S : Qui est Dylan en dehors des tapis ? 

D.C : Je suis plutôt quelqu’un de joyeux, qui a toujours la bonne humeur. J’aime faire rire mon entourage et je suis quelqu’un de très sociable.

Merci à Dylan Chellamootoo de nous avoir consacré un peu de son temps. Nous lui souhaitons une bonne réussite dans sa vie de sportif et dans ses futurs projets d’études. Bonne chance à lui pour les prochains championnats de France.

A propos de l'auteur

Je m'appelle Laila et j'ai 25 ans. Passionnée de sports et plus particulièrement de handball, Je suis là comme toute l'équipe afin de partager notre passion avec vous et de discuter des valeurs du sport qui nous rassemble tous. Comme on dit plus on est de fous, plus on rit.

Poster un commentaire

sem, tristique dictum sit id Curabitur nec Sed risus. commodo