Rennes : Julien Stéphan, parti pour durer ?

Victorieux pour sa première sortie sur un banc de Ligue 1 avec Rennes, Julien Stéphan, 38 ans, semble parti pour s’installer durablement sur le banc rennais. Très apprécié en interne aussi bien par les joueurs que les dirigeants, l’entraîneur semble être en avance dans sa mentalité d’entraîneur. Analyse.


Début forcé

On en avait beaucoup entendu parler ces dernières semaines en tant que possible adjoint de Thierry Henry. Alors entraîneur de la réserve à ce moment-là, le Stade Rennais réclame un million d’euros pour laisser partir son entraîneur. Les dirigeants de l’AS Monaco ne poursuivront pas les négociations et Julien Stéphan attend toujours son heure. Oui mais voilà, Rennes est connu pour son instabilité et ses changements parfois hasardeux. Après avoir terminé à la cinquième place l’an dernier, Sabri Lamouchi et ses hommes connaissent une première partie de championnat compliquée. L’accumulation des matchs avec l’Europa League en semaine se fait ressentir et les bretons souffrent physiquement.

C’est donc après une nouvelle défaite face à Strasbourg à domicile que Sabri Lamouchi se fera licencié dans le courant de cette dernière semaine. Abandonnant le club à la 13ème place, le désormais ex-entraîneur paye ses quatre derniers mois poussifs, assez dur. C’est donc tout naturellement que Stéphan se voit propulser à la tête de l’équipe première.

Plus qu’un intérimaire ?

Et si ce choix de promouvoir le jeune entraîneur n’était pas lié qu’au hasard. De plus en plus courtisé et énormément respecté dans le milieu, Stéphan incarne la nouvelle génération d’entraîneur. Plus méticuleuse, mieux préparée tactiquement avec une réelle volonté d’innover, les méthodes d’entraînement sont plus que novatrices. Un nouvel entraîneur qui fait l’unanimité et qui a remporté sa première sur un banc du championnat de France.

La victime du jour s’appelait Pep Génésio et son Olympique Lyonnais : une victoire 2-0 avec de la réussite en défense mais un plan de jeu qui a fait mal aux Lyonnais. Des transitions offensives assassines et une action individuelle de classe de la part de Ben Arfa. Repositionné dans une position de meneur de jeu, ce dernier devrait avoir un rôle central avec ce changement d’entraîneur.

Avec la réception de Dijon ce week-end, Julien Stéphan et ses hommes doivent absolument s’imposer pour grappiller des places vers le haut du tableau. L’occasion pour le jeune coach de se faire adouber par le Roazhon Park et de s’installer définitivement en L1.




Crédit photo / Ouest-France

A propos de l'auteur

Stevan Jovetic FC

Poster un commentaire

commodo risus. massa dictum facilisis dolor accumsan tempus elit. risus