Résultats de AEW Fight for the Fallen, ou lutter pour la philanthropie

0

Produit au sein de l’amphithéâtre Daily’s Place de Jacksonville, AEW Fight for the Fallen est le troisième événement dans la chronologie de la toute jeune promotion. Débuts et affiches de rêves, à l’image de Fyter Fest, ce sera une vitrine de All Elite Wrestling en attendant All Out mais surtout l’émission hebdomadaire à venir au mois d’octobre prochain. 

BRITT BAKER, OU LA TUILE DE L’ANNÉE

Tout comme les deux précédents événements de All Elite Elite Wrestling, Fight for the Fallen bénéficie de son pre-show où deux combats sont à l’affiche – le premier a vu Sonny Kiss s’imposer face au libraire Peter Avalon, un gimmick toujours aussi provocateur de malaise tandis que Kiss jouit d’une très grande popularité auprès du public. En espérant que le message qu’il transporte aussi beau soit-il ne prenne pas le dessus sur lui-même.

Jacksonville a pu ensuite assister au début de Shoko Nakajima mais surtout celui de Bea Priestley, les deux femmes ont battu Britt Baker et Riho dans un combat qui ne fut pas des plus fringants mais qui a néanmoins réservé son lot de bonnes petites actions. On se souviendra surtout de l’énorme gaffe de la dentiste qui a confondu Riho et Nakajima au moment d’un hot tag, un grand moment de solitude. Elles ont rient jaune.

ÇA COMMENÇAIT BIEN MAIS BRANDIE RHODES EST PASSÉE PAR LÀ

Prévu originalement dans le Buy In, le match à trois contre trois opposant Joey Janela, Darby Allin & Jimmy Havoc à MJF, Sammy Guevara & Shawn Spears s’est finalement retrouver en combat d’ouverture de Fight for the Fallen. Un affrontement qui sert surtout à exposer les nouveaux talents à l’écran tout en réservant une bonne prestation où on a vu Shawn Spears offrir la victoire à son équipe avec un Death Valley Driver sur Darby Allin. MJF pardonne le coup de chaise.

Pas de répit, on nous balance directement les débuts de la patronne Brandie Rhodes face à Allie. Si vous avez besoin d’aller grignoter ou d’aller pisser, c’est le moment. Rien à retenir, à part la présence de Awesome Kong en faveur de Brandie aux abords du ring qui l’aidera pas mal à gagner puis l’apparition d’Aja Kong pour sauver la vaincue des griffes des deux harpies. Cependant, on est pas contre un affrontement entre les deux Kong.

L’ORDRE NOIR DÉCROCHE SON TICKET POUR ALL OUT & LE BOURREAU GAGNE SUR LE FIL

Peu à peu, le tournoi qui couronnera les futurs champion par équipes de All Elite Wrestling prend forme – le 31 août prochain aura lieu lors de All Out un combat qui donnera un round-bye lors de ce-dit tournoi, après avoir gagné leurs tickets le 29 juin dernier, les Best Friends Chuck Taylor & Trent Baretta attendaient sagement leurs adversaires décidés ce soir entre Evil Uno & Stu Grayson, Angelico & Jack Evans et Jungle Boy & Luchasaurus, les stars du combats. Adulés par la foule et accompagné par Marko Stunt, le duo atypique n’est malheureusement pas parvenu à décrocher la victoire qui est revenu aux deux québécois Uno & Grayson. Un combat tant à la fois la dynamique et les actions étaient folles.

Adam « Hangman » Page fera face à Chris Jericho lors de All Out pour remporter le tout nouveau championnat poids lourds d’AEW. En attendant le 31 août, on file au bourreau de la chair en canon – aujourd’hui c’est Kip Sabian qui en a fait les frais mais avec les honneurs. Le britannique a tenu la dragée haute à Page qui s’est imposé au bout du bout de son Rite of Passage à dix-neuf minutes et trois secondes de combat. Malheureusement, la célébration fut de courte durée puisque Chris Jericho est venu s’en prendre à son futur adversaire sous les traits d’un membre du Dark Order. Codrebreaker suivi d’un Judas Effect, l’affaire est dans le sac.

LES LUCHA BROS PASSENT A TRAVERS LA CENSURE

Dernière ligne droite de Fight for the Fallen, avant les deux affrontements phares de la soirée, on souffle un petit coup avec l’opposition entre Frankie Kazarian & Scorpio Sky et les luchadors Pentagon Jr. & Fénix. Malgré une dose de légèreté, le combat n’en est pas moins spectaculaire où les actions fusaient dans tous les sens. Au final, ce sont les Lucha Bros qui s’imposent avant de lâcher une bombe.

En effet, les deux frères sortirent une échelle avant de lancer purement et simplement un défi ouvert à Matt & Nick Jackson – toujours amers du revers de Double or Nothing, les mexicains veulent la revanche mais cette fois-ci dans un match à échelles. Les gonzes nous vendent du rêve, affaire à suivre.

UNE MÉTÉORE NOMMÉE OMEGA    

Kenny Omega & CIMA, deux hommes qui ont fait la majorité de leur carrière au Japon sans jamais se croiser ne serait-ce qu’une seule fois. Le premier était chez New Japan Pro-Wrestling tandis que le second était du côté de Dragon Gate.

Ce fut donc un combat longuement rêvé qui a été aux hauteurs de nos attentes, de grosses prises de risques telles que des prises sur le tablier et des échanges biens stiifs, c’est ça qu’on aime. Au bout du compte, Kenny Omega s’impose de son One Winged-Angel pour conclure un très très bon combat et glaner au passage sa première victoire individuelle au sein de All Elite Wrestling.

LA FRATERNITÉ

Point d’orgue de Fight for the Fallen, les frères Matt & Nick Jackson affrontaient une autre fratrie dénommée Rhodes composée de Cody et de Dustin. Une énorme opposition de styles : d’un côté, les « spots monkeys » face au catch un peu plus traditionnel.

Le début du combat pose les premières pierres : on se contre à n’en plus finir entre Cody et les Bucks, ils ne se connaissent que trop bien tandis que qu’il faut aussi faire face à l’expérience et la puissance de Dustin, qui fait trois têtes de plus que tout le monde au passage, un sacré décalage de physique. Les gonzes ont pris leur temps, pas moins de trente minutes de combat, parfois intense parfois où cela retomber à plat, mais qui forme un ensemble à peu près homogène. Chacun sort ses prises fétiches, on fait valoir la relation fraternelle, tout ce qu’on vouloir dans cet affrontement.

Au final, ce sont les jeunes daims Matt & Nick Jackson qui rivent les épaule de Cody grâce à leur Meltzer Driver. Les gagnants firent un discours élogieux de leur adversaires mais surtout amis avant d’être coupé par la musique de Kenny Omega qui ramène une partie du roster et Shahid Khan, le père de Tony, président de AEW, qui n’était pas venu les mains vides, il avait avec lui un chèque de 150 000 dollars pour l’association des victimes d’armes à feux. Par contre, Shahid Khan qui sourit pendant dix minutes non-stop, c’était flippant.

Désormais, on met les voiles direction All Out dans la salle où tout a commencer : le Sears Centre de Chicago qui avait accueilli ALL IN le 1er septembre dernier. Une dernière étape avant d’entamer l’émission hebdomadaire sur la chaîne TNT en octobre prochain.

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here