Résultats de NJPW Destruction in Kobe (2019)

Troisième et ultime arrêt des trois événements Destruction, la New Japan Pro-Wrestling posait aujourd’hui ses valises du côté de Kobe. Avec comme combat vedette la revanche de la finale du groupe B entre Tetsuya Naito et Jay White. Cependant, cette fois-ci, l’ingouvernable mettait en jeu son championnat Intercontinental. Sans oublier une bataille opposant Hirooki Goto et Shingo Takagi, la matinée s’annonçait plutôt bien.

LIONCEAU DEVIENT LION

Destruction s’est ouvert d’un petit trois contre trois entre vétérans et jeunes pouces. D’un côté, Yuji Nagata, épaulé de Yota Tsuji et Yuya Uemura affrontaient nul autre que le partenaire de Nagata, Manabu Nakanishi avec Michael Richards et Alex Coughlin dans son coin. Un combat d’ouverture assez solide où les tontons et les jeunes se sont bien fracasser avant que Tsuji soumette Coughlin avec un Boston Crab, la prise commune à tout young lion.

La douzième Young Lion Cup a pris fin aujourd’hui avec ses deux combats finaux — où le gagnant allait se décider lors de l’événement — en premier lieu, Clark Connors a soumis Ren Narita d’un Boston Crab, empêchant le nippon d’une victoire finale. Ce sera finalement Karl Fredericks qui sera couronné grand vainqueur de la compétition en faisant taper Shota Umino d’un Boston Crab amélioré.

CLASSEMENT FINAL DE LA YOUNG LION CUP 2019

 
Karl Fredericks 12 points (vainqueur)
Shota Umino 10 points
Ren Narita 10 points
Alex Coughlin 8 points
Clark Connors 8 points
Yota Tsuji 4 points
Michael Richards 2 points
Yuya Uemura 2 points

Sans transition, on passe à un nouveau trois contre trois entre Togi Makabe, Tomaoki Honma & Toa Henare et Bad Luck Fale, Chase Owens et Yujiro Takahashi. Rien à retenir du combat, à part que Chase Owens à réussir un prendre en tombé, un miracle. next.

LES DÉMONS DE JUSHIN THUNDER LIGER 

S’ensuit un quatre contre quatre classique opposant la troupe de Rocky Romero, Tiger Mask, Jushin Thunder Liger et Hiroshi Tanahashi à celle de Minoru Suzuki, Zack Sabre Jr., Yoshinobu Kanemaru et DOUKI. Un combat qui dégénère complètement entre Liger et Suzuki où ce dernier causera sa propre disqualification en frappant son rival de plusieurs coups de chaises. Les deux quinquagénaires continuent de se fracasser avant que Liger frappe Suzuki dans les parties intimes. C’es alors… c’est alors… on a encore des frissons que Jushin Liger retire son masque, retire son haut  et révèle KISHIN LIGER PAR TOUS LES SAINTS. La partie démoniaque de Jushin envoie un mist au visage son rival avant de tenter de le poignarder que Suzuki évitera de très peu. FUIS POUR TA VIE MINORU, FUIS PENDANT QU’IL EST ENCORE TEMPS.

YOH TOURMENTE BULLET CLUB & SANADA SE JOUE DU CHAMPION

CHAOS et BULLET CLUB, l’amour fou depuis maintenant six ans. Une rencontre à dix hommes où chacun affrontait son rival. Une bataille bien rude mais un poil poussive entre Tomohiro Ishii, Will Ospreay, YOSHI-HASHI, SHO & YHO face à KENTA, Taiji Ishimori, El Phantasmo, Tama Tanga et Tanga Loa où celui-ci sera comme son frère, surpris par un petit paquet de YOH. Frustrés, les champions poids lourds par équipes ont attaqué la moitié de Roppongi 3K.

Les grands copains de Kazuchika Okada, les ingouvernables EVIL, SANADA et BUSHI affrontaient l’escouade du champion composé de son futur challenger Kota Ibushi et de Robbie Eagles. Une rencontre assez fun où chacun a su tiré le meilleur de lui-même avant que SANADA soumette Eagles de son Skull End. Pour rappel, l’ingouvernable affrontera Kazuchika Okada pour son championnat IWGP poids lourds lors de King of Pro-Wrestling le 14 octobre prochain.

GOTO COUPE LA TÊTE DU DRAGON

Certains digèrent parfois mal la défaite, surtout quand celle-ci intervient lors d’un G1 Climax. Ce fut le cas d’Hirooki Goto cet été lors la vingt-neuvième édition de la compétition. Une défaite face à Shingo Takagi l’a malheureusement privé d’une finale et depuis celui-ci jure de prendre sa revanche sur l’ingouvernable. Dans un combat semblable au G1 Climax 29, les deux hommes se sont fracasser comme pas possible où chacun a tout tenté pour la victoire. Un GTR d’une puissance inouïe de la part de Goto mettra un terme à la rencontre. Il est fort certain qu’il puisse avoir un troisième chapitre entre les deux lutteurs.

SWITCHBLADE TROMPE L’INGOUVERNABLE

Décidément, même un mois après, le G1 Climax est la source de nombreuses rivalités telle que celle entre Tetsuya Naito et Jay White, vainqueur de l’ingouvernable lors de la finale du groupe B de la compétition. Actuel détenteur du championnat Intercontinental, Switchblade a réclamé en toute logique un combat de championnat. Demande accepté par Naito qui manque jamais une occasion de se battre.

Trente minutes de combat entre le leader de LIJ et de BULLET CLUB — où les coups ont plu de partout, une rencontre elle aussi dans la veine de celui de cet été. Gedo est toujours ce petit caillou dans la chaussure qui freine l’effort de Naito de prendre l’ascendant sur le néo-zélandais. L’extérieur du ring est aussi le terrain de prédilection de Switchblade et ou les arbitres deviennent aveugles quant à l’action hors du ring, spécialité du puroresu. Les Destino de Tetsuya Naito n’ont plus aucun effet sur Jay White qui cloue son adversaire d’un Blade Runner pour remporter son premier championnat IWGP Intercontinental.

Une célébration que White passera à se moquer du désormais ancien champion et de sa faction toute entière — avant l’arrivée d’Hirooki Goto qui lui clouera la bec avant de le challenger pour un combat de championnat suite à sa victoire sur White lors du G1 Climax 29. King of Pro-Wrestling se profile, ça tombe bien.

Concluant une tournée de presque un mois, Destruction laisse désormais sa place à King of Pro-Wrestling où déjà trois combats de championnats sont programmés : Kazuchika Okada défendra son championnat IWGP poids lourds face à SANADA, Will Ospreay mettra en jeu son championnat IWGP de la division Junior face au vainqueur de la dernière Super J-Cup, El Phantasmo. Finalement, Jon Moxley combattra une nouvelle fois Juice Robinson pour le compte du championnat IWGP des Etats-Unis.

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

ultricies venenatis, facilisis porta. consequat. id, dolor. commodo