Résumé de la 37ème journée de Championship

0
Ligue 1

L’affiche de la semaine :

Brighton 3-0 Derby County Knockaert (5′), Baldock (43′), Murray (78′)

Face à une équipe de Derby County fantômatique, Brighton a tué tout suspense dès les 5 premières minutes et a ensuite tenu son rang en inscrivant deux autres buts qui leur permettent de recoller à Newcastle dans la lutte pour la promotion directe.

C’est un match très particulier qui s’annonce à l’Amex Stadium pour Brighton en ouverture de cette 37ème journée de Championship. En effet l’an dernier, cette même affiche, se soldant sur un match nul 1-1, empêchait les Seagulls d’accrocher la deuxième place, les obligeant à jouer les play-offs. Une double confrontation perdue face à Sheffield Wednesday plus tard et Brighton disait adieu à ses espoirs de montée après une saison de dur labeur. C’est maintenant en équipe solidement installée à la deuxième place que Brighton aborde ce match. Chris Hughton s’appuyant toujours sur son 4-4-2 à plat, avec quelques changements à noter, comme la titularisation d’Hünemier suite à la blessure de Shane Duffy, et les titularisations de Kayal et Skalak.

Face à elle, une équipe de Derby (prononciation British = Daaaaahby), dirigée par l’ancien séléctionneur de l’Angleterre Steve McLaren, qui malgré ses faibles espoirs de play-offs cette saison, nourrit énormément d’ambition et compte bien retrouver l’élite dans un futur proche. Les dirigeans de Derby ont de l’argent à investir et ils mettent les moyens pour réaliser leur objectif, comme en témoignent les noms de Darren Bent, Ted Nugent, Tom Ince et Scott Carson, habitués aux joutes de la Premier League et titulaires dans le 4-2-3-1 proposé par McLaren.

La rencontre démarre tambour battant, Brighton appliquant comme souvent une grosse pression d’entrée de jeu afin de prendre un avantage rapide, Skalak faisant passer un premier frisson sur une frappe croisée après une percée de Knockaert, au bout de 3 minutes seulement. Et cette pression finira par payer, par l’intermédiaire de Knockaert, encore lui. Servi par Bruno après une touche côté droit, “Knockout” repique dans l’axe pour se mettre sur son pied gauche, et déclenche une grosse frappe à ras de terre à l’entrée de la surface, qui va se loger dans le petit filet, Carson est trop court.

On joue depuis 5 minutes à peine et Brighton prend déjà l’avantage devant son public , Knockaert, qui a récemment prolongé jusqu’en 2021, s’en va déjà savourer son 13ème but de la saison avec le public qui l’a adopté. La réaction de Derby County ne se fait pas attendre, Darren Bent est trouvé à la suite d’une action individuelle de Tom Ince côté droit, mais sa tête smashée passera au-dessus après le rebond.

Les hommes de McLaren sont déjà pris à la gorge et savent qu’ils se doivent de réagir rapidement s’ils veulent garder un espoir de play-offs. Derby essaie de se rebeller, ils monopolisent le ballon mais ne parviennent pas à franchir les 30m des Seagulls, et ils s’exposent aux contres. Leur jeu est également brouillon, comme en témoigne ce choc entre le gardien Carson et son coéquipier Butterfield à la suite d’un contre de Brighton. Le portier restera plusieurs minutes à la suite de sa mauvaise chute et d’une possible blessure à la clavicule, mais restera finalement dans la partie. Birghton gère intelligemment son avance en laissant la possession à une équipe de Derby qui semble incapable de l’inquiéter et dont la défense trop naïve laisse beaucoup d’espaces pour des contres, qui sont la grande force des Seagulls.

Ils exercent un pressing judicieux pour récupérer haut, et continuent à pousser avec des contres assassins afin de plier le match, le duo Knockaert-Baldock fait énormément de dégâts, mais Baldock, lancé par deux fois par l’ancien Guingampais (17′, 22′) ne parvient pas à trouver le cadre. Le côté gauche de Brighton se met également en évidence avec le retour de Rosenior, et avec Skalak. L’international tchèque se permet le luxe de tenter un corner direct, claqué de justesse par Carson, sur le corner qui suit, un gros cafouillage dans la surface permet à Murray de placer sa tête, mais fort heureusement, toujours pas de K.O pour Derby County. Murray encore lui, sera trouvé après sur un centre de Skalak après un très bon travail de Rosenior, intenable pour son retour, mais encore une fois il manquera le cadre.

Derby n’arrive pas à avoir le moindre impact offensivement, toutes leurs tentatives de réaction sont court-circuitées par leurs adversaires dans les 30 derniers mètres, malgré la possession du ballon largement en leur faveur, ils semblent impuissants. Alors que Brighton au contraire, se retrouve dans les 30 mètres adverses en deux passes sur du jeu direct, et en phases offensives, sont installés et ont tout loisir de combiner à proximité de la surface adverse.

Et la conséquence de ce laxisme défensif ne tardera pas à se payer. Encore sur du jeu très direct, Stephens trouve depuis son propre camp Glenn Murray qui prend toute la défense de Derby à revers d’une talonnade pour Baldock, seul à l’entrée de la surface, qui n’a plus qu’à ajuster tranquillement Carson. Brighton fait le break, deux minutes avant la fin de la première mi-temps. Les hommes d’Hughton ont sûrement encore en tête le match de la saison dernière et ne comptent se venger jusqu’au bout, une minute plus tard, ils appuient encore sur la plaie. Lancé par Rosenior sur la gauche, Baldock revient intérieur, et voyant qu’il n’est absolument pas pressé, avance et enroule une belle frappe à ras de terre qui passe tout près du montant droit de Carson. Tom Ince essaiera bien de sonner la révolte par deux incursions, mais les actions de Derby sont beaucoup trop imprécises.

Le constat à la mi-temps est absolument sans appel. Les joueurs de Derby County sont totalement muselés par Brighton, comme les statistiques peuvent en témoigner, 60% de possession du ballon, pour un seul tir, et non cadré qui plus est ! En face Brighton a fait parler la poudre d’entrée pour s’offrir une avance et se payer le luxe de faire ce qu’ils savent faire de mieux, gérer leur avance, et contrer pour semer la panique dans le camp adverse. Ils sont bien aidés en cela par la passivité de la défense de Derby. McLaren que l’on a vu partir en tribunes dès les 10 premières minutes pour avoir une meilleure vue du jeu déployé, saura peut-être trouver les mots et la solution tactique pour résoudre l’énigme posée par Chris Hughton.

Les deux changements opérés par McLaren à la reprise, avec les entrées de Will Hughes et Bryson à la place de Nugent et De Sart, pour repasser à son 4-3-3 habituel, marquent en tout cas cette volonté de tenter une différente approche avec Hughes à la création pour distribuer à ce trio Vydra – Bent – Ince devant lui. Et le début de cette deuxième mi-temps lui donne des motifs d’espoir, mais Dunk réalisera une intervention très important devant Vydra, sur une action initiée par Hughes, et Hünemeier en fera de même un peu plus tard. Mais Brighton ne s’inquiète pas pour autant, et ils peuvent s’en remettre à leur culot devant, avec Knockaert à la récéption d’un long dégagement de son gardien Stockdale, mal renvoyé de la tête par Baird, qui à la retombée du ballon à 30 mètres, s’en va claquer une énorme demi-volée qui obligera Carson à repousser en corner.

A l’heure de jeu, Derby tente de s’en remettre à son latéral droit Christie, qui après avoir réussi à faire la différence sur son côté, adresse un bon centre à Vydra, dont la tête frappe l’angle droit de la transversale. Après ce quart d’heure où Derby County aura montré quelques intentions, Brighton resserre les boulons et endort son adversaire avec un faux rythme, Derby redeviendra léthargique, une nouvelle fois étouffés tactiquement par les hommes d’Hughton, qui se montreront une nouvelle fois dangereux sur coup franc par une volée de Murray contrée après une remise de Tomori.

Ce sentiment d’impuissance des joueurs de Derby laissera place à la frustration avec un Will Hughes qui commet quelques fautes sous le coup de l’énervement ou Christie qui ne sera pas loin d’en venir aux mains avec Murray après un duel engagé entre les deux et une provocation fourbe du second, Christie poussera Murray de dépit, et donnera un coup franc à Brighton, dans le camp des Seagulls. Sur ce coup franc très lointain, Knockeart est trouvé sur une passe de plus de 50 mètres, aucune intervention de la défense, complètement passive, Knockaert a tout le temps de soigner son centre pour Murray, qui en deux-temps viendra porter le score à 3-0, on joue la 78ème minute. Murray cèdera sa place dans la foulée à l’Israëlien Tomer Hemed.

Il sera imité par Anthony Knockaert 3 minutes plus tard qui sortira sous les ovations du public, pour laisser sa place à Solly March. La fin de match est totalement à l’avantage de Brighton qui gère son avance, les hommes de McLaren sont K.O debout, les Seagulls s’installent définitivement dans le camp de Derby pour les empêcher au maximum de sortir, et Baldock se procure même une occasion de porter la marque à 4-0 mais sa frappe est trop écrasée. L’arbitre mettra finalement fin aux souffrances de Derby qui malgré une certaine envie au début de cette deuxième mi-temps ont rapidement été éteints par Brighton. Un match qui aura démontré toute l’inutilité de la statistique de possession du ballon, car Derby aura eu près de 60% de possession sur l’ensemble de la rencontre, mais n’aura jamais existé dans ce match.

Avec 3 tentatives à leur active, aucune cadrée, et une incapacité quasi chronique à entrer dans les 30 mètres adverses, ils ne manquent pas de qualité, mais ce troisième match en une semaine leur a clairement montré leurs limites face à une équipe solide tactiquement, faisant preuve d’une bonen rigueur défensive, et d’une efficacité redoutable dans des séquences de contres rapides.

L’homme du match : Anthony Knockaert.

Il met son équipe sur la voie dès la 5ème minute en s’offrant le premier but tout seul comme un grand sur un rush vertical depuis la ligne de touche qu’il termine d’une magnifique frappe croisée. Intenable sur son côté droit et dans tous les bons coups, il offre également un caviar à Murray pour mettre son équipe définitivement à l’abri. Le Frenchie a été le créateur et le détonateur de Brighton, et il risque de faire très mal à l’échelon supérieur.

Les résultats sur les autres terrains :

Preston North End 3-0 Reading Burton 1-0 Nottingham Forest Norwich City 2-2 Blackburn Wigan 0-1 Bristol City Leeds United 0-0 QPR Cardiff 1-1 Birmingham Brentford 0-1 Huddersfield Aston Villa 2-0 Sheffield Wednesday Barnsley 1-1 Ipswich Newcastle 1-3 Fulham Wolverampthon 1-0 Roterham

Le classement :

classement

 

Kévin BERNARD.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here