Résumé de la Jeep Elite : Acte 4

Suite des résumés du week-end, après la LFB et la Pro B, place à la Jeep Elite et son lot de rebondissements. Après ces 4 journées, on commence à voir un peloton de tête se dessiner mais aussi plus bas les retardataires. Au programme, des 3 points, des dunks et surtout du beau basket !!

L’ASVEL, BOURG, LEVALLOIS ET MONACO TOUJOURS INVAINCUS

« Une équipe professionnelle face à une équipe du dimanche », voilà comment par ses mots Laurent Legname a résumé la première mi-temps de ces hommes face à l’Asvel. Un déficit de 17 points à la pause n’a pas permis à Dijon de rester sur un sans-faute. En face, l’Asvel a pu compter sur un très bon Amine Noua mais surtout sur un super Antoine Diot, 23 à l’évaluation. C’est surtout par son collectif et sa précision de shoot que l’Asvel a enchaîné sa 7ème victoire de la saison toutes compétitions confondues. La JL aussi enchaîne avec toujours le même homme à la baguette, Danilo Andjusic. 24 points à 7/11 au shoot fait de lui une fois de plus le MVP de la rencontre. Il a pu compter sur l’aide précieuse de Zach Peacock, auteur de 21 points. Face au 9ème de la saison dernière, le promu Orléans n’a pas pu éviter une défaite de 11 points malgré un match intéressant de Miralem Halilovic.

Résultat de recherche d'images pour "asvel dijon"

(Source : L’équipe)

De leur côté, Monaco et Levallois ont disposés respectivement de Limoges et Strasbourg à l’extérieur. Deux matchs où Erick Buckner et Rob Gray ont été élus MVP. Les Metropolitans ont pu compter aussi sur Vitalis Chikoko et Briante Weber, tout deux présents avec leur coéquipier dans le 5 All-Star Game Monde.

PLUIE DE 3 POINTS À ROANNE ET DUNKS DE FOLIE À NANTERRE

21 paniers à points pour Gravelines face à Roanne dont 6 par le même homme, Erik McCree. Une pluie de 3 points s’est donc abattue sur Roanne au grand désarroi de Laurent Pluvy et ses hommes. Avec un pourcentage de 57,6% à deux points et de 65,6% à 3 points, la réussite des joueurs de Gravelines-Dunkerque derrière la ligne relevait presque de l’insolence. Côtés locaux, c’était vraiment une sale soirée, en témoignage le retard de 29 points à la mi-temps et les têtes dépités des joueurs à la fin du match. Steeve Ho You Fat est le seul roannais à s’être distinguer avec Ian Miller.

Plus au Nord, nous avons assistés à un battle de dunks entre Isaia Cordinier et Dj Stephens. Ayant connu de nombreuses blessures qui l’ont empêché de développer son talent, le jeune français de Nanterre fait plaisir à voir dans son nouveau club. Tout comme le collectif qu’a mis en place Pascal Donnadieu cette année. La menace vient de partout, tantôt du banc avec Spencer Butterfield, tantôt dans la raquette avec l’ogre N’Doye ou même derrière la ligne avec Bouquet, Oliver et Butterfield encore une fois. Dans cette victoire de 19 points face aux manceaux, 7 joueurs du Nanterre 92 ont inscrit 9 points ou plus. Face à cela, Dounia Issa n’a visiblement pas trouvé les solutions pour contrer les offensives des verts. Valentin Bigote moins adroit, Cliff Alexander revenant d’une petite blessure, Dj Stephens un peu dans le dur en ce début de saison, tout cela a coûté la victoire au Mans Sarthe Basket.

Résultat de recherche d'images pour "nanterre le mans basket"

(Source : Ouest France)

DEUX “SERIAL PASSEUR” À LA BAGUETTE

Match entre les deux Chalon(s) et c’est logiquement qu’il a tourné à l’avantage de l’équipe de Chalons/Reims. Et c’est pour beaucoup grâce au duo frenchie qui donne un nouveau souffle à cette équipe. Yannis Morin finit ce match avec 22 points et 13 rebonds (38 d’évaluation) et sera sûrement présent au All-Star Game en fin d’année. Mais un autre français s’est illustré en 19 minutes de jeu, JB Maille encore lui, qui finit à 9 points et 9 passes décisives. Le duo marche bien et se complète parfaitement, et si on ajoute du scoring avec Baron et Moore. On arrive à une victoire pour les bleus et jaunes de 8 points.

Du côté de Cholet, c’est Stockton qui a fait des malheurs à la passe. 12 points accompagnés de 8 passes décisives pour un total de 22 à l’évaluation. Dominants au rebond, les choletais n’ont fait qu’une bouchée d’un club de Boulazac en difficulté en ce début de saison. Jalen Riley, Chris Horton ou encore Jonathan Arledge ont fait du bon boulot au scoring. A noter le career high de Karlton Dimanche qui a marqué 11 points. Boulazac y a cru jusqu’au bout grâce aux performances de Auda et Umeh, 42 points à eux deux, mais les locaux l’ont remporté de 4 points.

TOUJOURS PAS DE VICTOIRE POUR LE PORTEL

4 matchs et un bilan toujours vierge pour les joueurs du Portel. Dans un match avec très peu de points, 121 au total pour les deux équipes, Pau l’a emporté avec Nicolas de Jong comme tête de file. Le franco-néerlandais a inscrit 19 points à 5 sur 10 au shoot et 4 rebonds. Mais ce match n’est pas satisfaisant pour les deux équipes, les tirs primés sont un exemple. Sur 40 shoots à 3 points, seulement 9 ont été convertis, dont une unité de plus pour les visiteurs. Cette saison, les 3 plus mauvais bilans de Jeep Elite descendront en Pro B, avec aucune victoire en 4 matchs, Le Portel se complique la tâche dans l’optique du maintien. Vendredi prochain, ils devront gagner face à un concurrent direct au maintien Roanne.

 


PROGRAMME DE LA JOURNÉE 5 :

Vendredi 18/10  :

  • Le Portel accueille Roanne à 20H00
  • Gravelines Dunkerque affronte l’Élan Chalon à la maison à 20H00
  • Nanterre va jouer à Châlons-Reims à 20H00

Samedi 19/10 :

  • Monaco se déplace à Boulazac (horaire à définir)
  • Strasbourg reçoit Cholet (horaire à définir)
  • Le Mans devra se défaire de Limoges à domicile (horaire à définir)
  • Orléans accueille Dijon (horaire à définir)
  • Levallois accueille la JL à 20H30

Dimanche 20/10 :

  • L’Asvel va tenter le 6/6 à la maison face à l’Élan Béarnais à 16H00

Poster un commentaire

non nec ipsum libero velit, pulvinar