NBA

Résumé NBA du 13 Janvier 2022

Memphis est toujours aussi souverain et inarrêtable, Golden State n’en finit plus d’essuyer les revers, Brooklyn retombe dans ses travers et Jokic qui porte Denver au pinacle…Ce fut une nuit de NBA riche en intensité, en émotions et en rebondissements.

La perf de la nuit : on n’arrête plus les Grizzlies,

Tout le monde en parle et ils nous le rendent bien. Et si on doit ajouter à cela, le fait qu’ils ont décidé de ne plus perdre et que Ja Morant joue plus que jamais dans une autre dynastie, c’est désormais presqu’un crime de lèse-majesté de s’abstenir de suivre les matchs des Grizzlies tant les boys de Memphis nous en font voir des vertes, des mirobolantes et des subliminales depuis leur incroyable série que plus personne ne veut voir s’arrêter…
Ils étaient sur un chapelet de 10 victoires avant l’opposition de cette nuit face aux T’Wolves dont la dynamique contraste à maints égards avec celle des locaux. Memphis avait donc la faveur de tous les pronostics mais c’était sans compter sur un Ja Morant dans un jour ‘’sans’’. Face au Big 3 de Minnesota Edwards-Towns-Russell qui a longtemps secoué les Grizzlies, il a fallu pour les hôtes compter sur un John Konchar illuminé pour hisser Memphis sur l’estrade d’une 11e victoire de rang et une 3e place plus que jamais méritée à l’Ouest.

Les autres rencontres de la nuit en NBA :

Les Bucks étrillent les Warriors, les Nets broient du noir face au Thunder et les Nuggets font voler en éclats les Blazers

Le second à l’Ouest qui se déplace chez le quatrième à l’Est, Stephen Curry contre Giánnis Antetokoúnmpo, il n’était pas compliqué d’envoyer Morphée paître et de se réveiller à 1h30 de la nuit pour ce choc tant attendu, ce rendez-vous qui opposait deux sphinx de la balle au panier. Si on a bien volontiers quitté le pays des rêves pour se poser devant ce match, certains fans des Warriors ont certainement dû regretter d’être passés du pays des merveilles à la gibecière du cauchemar parce que sur cette opposition, GSW a tout simplement broyé du noir dans les grandes proportions. Des pertes de balle toujours aussi récurrentes, une adresse tout simplement souffreteuse avec ou sans shoots ouverts pour les poulains de Steve Kerr tandis qu’en face, on s’est mis au niveau, on a réglé la mire : la machine à pulvériser était de sortie.

Deux joueurs auront principalement rendu le moment infernal à Steph Curry et à ses coéquipiers : Giánnis Antetokoúnmpo intraitable et insubmersible, auteur au passage de 30 points, 12 rebonds, 11 passes et Khris Middleton toujours aussi mobile et chirurgical dans les moments décisifs. A la pause, l’écart est tout simplement ahurissant : 39 points. Du retour des vestiaires, les Warriors feront illusion et essaieront tant bien que mal de recoller au score avec notamment un Andrew Wiggins requinqué (Curry lui est passé à côté de son match) mais c’est déjà trop tard. Les Bucks l’emportent haut la main
118 contre 99.

Sur les autres parquets, quatrième match en cinq jours pour les Nets et Steve Nash qui décide de laisser au repos Kevin Durant et Patty Mills. Kyrie Irving non vacciné, n’a toujours pas le droit de jouer à domicile. Conséquence, Brooklyn s’est montré apathique et complètement atone à domicile. Il n’en fallait pas plus au Thunder pour désosser une équipe qui a fait depuis quelques semaines de l’inconstance son compagnon d’infortune. Avec un Shai Gilgeous-Alexander de gala auteur de 33 points, OKC s’impose130-109 au Barclays Center.
A Denver, des Nuggets consistants et soudés ont dynamité des Blazers toujours orphelins de Damian Lillard (blessé de longue date) 140 à 108. Evoluant à domicile et face à des Clippers privés de leur éclaireur Paul George, les New Orleans Pelicans n’ont pas éprouvé de difficultés outre mesure pour arriver à bouts de leur adversaire du soir. Le score en dit long sur le niveau de jeu peu enthousiasmant affiché par les visiteurs et l’écart sur le coup abyssal entre les deux équipes : 113 à 89.

MVP de la nuit NBA,

Pour ce résumé NBA  de la nuit du 13 janvier 2022, on soulignera singulièrement les performances individuelles d’Anthony Edwards et de Shai Gilgeous-Alexander. Cacique du trio infernal des Timberwolves aux côtés de KAT et D’Angelo Russell, Anthony Edwards s’affirme au fil des rencontres comme un futur très grand. Encore auteur la nuit écoulée d’une performance de premier ordre, l’arrière de Minnesota a trouvé le panier à 30 reprises malgré la défaite contre Memphis. L’autre qui aura crevé l’écran la nuit dernière et qui n’en finit plus d’illuminer le ciel d’Oklahoma, c’est bien Shai Gilgeous-Alexander. Auteur d’une prestation majuscule et auréolé de 33 points, le meneur a été le principal artisan de la victoire du Thunder sur le parquet de Brooklyn.

Les tops,

Harden et Gilgeous-Alexander : respectivement deuxième et meilleur marqueur de l’opposition qui les a vus s’affronter cette nuit.

Le trio Anthony Edwards-D’Angelo Russell et Karl-Anthony Towns : 30-29 et 25 points ont été respectivement marqués par chaque maillon de ce trio de feu dont le talent individuel, la cohésion et le niveau de performance subliment plus d’un.

Les flops,

Stephen Curry : avec 12 points seulement et une maladresse hallucinante qui ne lui ressemble guère, le meneur des Warriors a été à l’image de son équipe, insipide, déboussolé, atone…
Gary Payton II : L’ancien Wizard a été tout simplement fantomatique avec un zéro pointé au panier au score final. Un désert de prestation à vite oublier.
Nicolas Batum: Avec les absences de Kawhi Leonard et Paul George, les Clippers tournent au ralenti depuis quelques semaines et ce n’est pas le français avec ce genre de prestation qui va faire luire et consolider les rayons du soleil. Batum auteur de 6 points sur la rencontre n’a pas apporté grand-chose à son équipe.

Résumé NBA : les résultats de la nuit du 13 janvier 2022

Denver Nuggets / Portland Trail Blazers : 140-108
Brooklyn Nets / Oklahoma City Thunder : 109-130
New Orleans Pelicans / Los Angeles Clippers : 113-89
Milwaukee Bucks / Golden State Warriors : 118-99
Memphis Grizzlies / Minnesota Timberwolves : 116-108

Dernières publications

To Top