Basketball

Résumé NBA du 16 Janvier 2022

Quatre rencontres de NBA étaient au programme hier soir. Pas d'affiche, finalement peu de suspens, s'il fallait choisir, c'était cette nuit qu'il n'aurait pas fallu se lever tant le spectacle proposé nous a laissé sur notre faim. Voici notre résumé du 16 janvier en NBA. 

La perf de la nuit : Houston s'impose à Sacramento

Voilà le seul match serré auquel nous avons eu droit hier en NBA. Si sur le papier, cette affiche ne faisait pas forcément rêver, elle a été plutôt sympa, avec une fin de match haletante. Menés toute la première période, les Kings sont finalement revenus juste avant la mi-temps, offrant un troisième quart temps équilibré, laissant présager un money-time plaisant (88-85 après 36min). Les Californiens, dans le coup pour le playin, se devaient de prendre cette rencontre à leur portée, face à un mal classé de l'Ouest. C'est Buddy Hield (27pts, 5rbds) en sortie de banc qui insuffla ce vent nouveau, permettant aux locaux de toujours virer en tête à dix minutes du terme. Malheureusement pour eux, le trio Chris Wood – Jaylen Green – Kevin Porter Jr (61pts en cumulé) va se remettre en marche, et l'expulsion de DeAaron Fox pour une faute flagrante sur Garrison Matthews va éteindre les derniers espoirs du Golden 1 Center. Houston, grâce à un dernier layup d'Eric Gordon, va garder les commandes et aller chercher une belle victoire dans cette saison compliquée. En revanche pour Sacramento, le coup de massue est énorme. Cette défaite va replonger les Kings dans le doute, eux qui avaient pourtant battus ces mêmes Rockets il y a deux jours. Sacramento ressort du playin, à une victoire de la dernière place qualificative détenue par Portland.

Les autres rencontres de la nuit en NBA :

Les autres affiches de cette nuit ont été beaucoup moins emballantes. A un horaire tout à fait correct pour nous, Européen, les Suns, leader NBA ont été écraser les Pistons à Detroit, 135-108. Pourtant rapidement privés d'Ayton, blessé à la cheville, les hommes de Monty Williams n'ont pas fait dans la dentelle, infligeant une correction à une piteuse équipe de Detroit où seul Cunningham (21pts, 4asts) a tenté de surnager. Phoenix a pris l'avantage en fin de premier quart-temps pour dérouler, sous l'impulsion d'un Devin Booker inspiré (30pts, 4rbds, 4asts). Chris Paul a été au four et au moulin (10pts, 6rbds, 6asts) et un étonnant et détonnant duo Javale McGee – Cameron Paye (20pts chacun) a régalé en sortie de banc. Avec cette sixième victoire lors des sept dernières rencontres, les Suns continuent de caracoler en tête à l'Ouest.

Car derrière, les Warriors s’essoufflent de plus en plus. Avec un Curry laissé au repos, Golden State a fait illusion pendant trois périodes, avant de lâcher prise face à de séduisants Wolves. Thompson toujours en manque de rythme, Draymond Green encore embêté par les blessures, il fallait s'en remettre aux autres.. et cela complique tout de suite les choses. Si Kuminga a une nouvelle fois été très bon en sortie de banc (20pts), Wiggins est complètement passé à coté (12pts à 4/11) et personne n'a réussi à sortir du lot du coté visiteurs. Pourtant en face, si Towns a été dans ses standars (26pts, 11rbds), le reste a tout de même été très moyen. Anthony Edwards est passé totalement à travers (9pts, 1rbd, 2asts), et Russell n'a inscrit que deux paniers. Mais c'est finalement collectivement que Minnesota s'en est sortie, grâce à l'apport de son banc (17pts pour Nowell, 16 pour Beasley). Les Wolves s'accrochent au playin alors que les Warriors voient revenir dangereusement Utah dans le rétro.

Le Jazz n'est plus qu'à deux succès de la deuxième place de Golden State à l'Ouest, après son succès à Denver. Après cinq matchs, ponctués par quatre revers et plus de 118pts encaissés en moyenne sur cette période, Utah voyait revenir Rudy Gobert, absent pour cause de Covid. Et cela change tout. S'il n'a pas réussi à contenir un Nikola Jokic toujours plus impressionnant (25pts, 15rbds,14asts), il a permis de retrouver un peu de stabilité dans la raquette. Et le collectif du Jazz a fait la différence. Dans une rencontre serrée jusqu'à la fin du troisième quart, il a fallu que Jokic soit appelé sur le banc pour que Denver craque. Le Jazz en a alors profité pour passer un 15-0 dévastateur dont les Nuggets ne se remettront jamais. Toujours sixième, la franchise du Colorado s'accroche tant bien que mal à une place directement qualificative pour les playoffs. Mais que la vie serait dur sans Nikola Jokic.

MVP de la nuit NBA : 

Donovan Mitchell. Il plane en ce moment, et la rencontre face à Denver l'a confirmé. 31pts, 5rbds, 4asts et surtout une fin de match maîtrisée. C'est lui qui est à l'initiative de ce 15-0 qui a plombé les Nuggets. Il force (légèrement) moins qu’en début de saison et semble beaucoup plus efficace. C’est la 3eme fois sur les quatre dernières rencontres qu’il claque au moins 30pts. Plus globalement, il semble avoir retrouvé des sensations après une entame de saison compliquée. Reste maintenant à confirmer, et surtout là où on l’attend, c’est à dire en playoffs.

Les tops : 

• Karl-Anthony Towns. Il fallait un grand Towns pour venir à bout des Warriors. Russell et Ewards complètement à coté de leurs pompes, KAT a fait le boulot. 26pts et 11rbds pour repartir du bon pied après deux revers consécutifs.

• Chris Wood. Avec un temps de jeu conséquent, il a démontré l'entendu de ses qualités. 23pts à plus de 50%, 14rbds, et une fin de match merveilleusement gérée en compagnie de ses deux acolytes d'avenir que sont Porter Jr et Green. Donnez lui les clés, Houston !

• Rudy Gobert. A peine remis du Covid, et déjà en selle pour protéger la raquette du Jazz. Opposé au meilleur pivot de la ligue (coucou Joël), Gobzilla a repris sa moisson là où il l'avait stoppé. Avec 18pts à 100% au shoot et 19rbds, il a tenté tant bien que mal de limiter l'influence de Jokic. La victoire est là, l'essentiel est assuré.

• Devin Booker. Sans faire trop de vague, comme à son habitude, il continue sa belle saison. Dans une rencontre facile, il n'a rien forcé, terminant à 11/18 au shoot. Avec une nouvelle fois la barre des trente points atteinte, Booker continue de s'affirmer comme le meilleur joueur de la meilleure équipe de NBA. Souvent synonyme de course au titre de MVP, ce statut ne fait pourtant pas de lui un réel prétendant. Il n'en a que faire, et c'est aussi bien ainsi.

Les flops : 

• De'Aaron Fox. Pas vraiment transcendant les 26min qu’il a passé sur le parquet (14 petits points), il a été exclu pour une faute flagrante sur Matthews en début de 4eme quart. Sacramento avait l’occasion de s’accrocher au playin, les Kings alourdissent au contraire le boulet qu’il traînent derrière eux.

Les résultats : 

Detroit / Phoenix : 108-135

Sacramento / Houston : 112-118

Denver / Utah: 102-125

Minnesota / Golden State : 119-99

Crédit photo : JugoMobile

Dernières publications

En haut