Basketball

Résumé NBA du 23 janvier 2022 : Miami, tout là-haut

Onze rencontres au programme la nuit dernière en NBA. De quoi faire bouger les choses.. à l'Est, où le classement a été chamboulé ! Résumé de ce dimanche soir en NBA.

La perf de la nuit : Miami, leader à l'Est

Le Heat est de retour aux affaires sérieuses. Sous l'impulsion d'un Butler recordman de triple doubles du coté de South Beach (10 au total), Miami s'est imposé contre les Lakers d'un LeBron James aux premières loges pour observer Jimmy Bucket le détrôner de son propre record. Les hommes d'Eric Spoelstra n'ont fait qu'une bouchée des Californiens, et le score final (113-107) ne reflète absolument pas la physionomie de la rencontre. Avec 26 points d'avance dans le premier acte, puis toujours 23 au cours du dernier quart-temps, Miami n'a jamais été inquiété. Seul le run final (32-13 pour Los Angeles) a permis de rendre l'addition légèrement moins salée. Privé de Yurtseven, Herro, Lowry et les absents de longues dates Morris et Oladipo, le Heat a pu compter en plus de Butler (20pts, 10rbds, 12asts) sur un excellent Duncan Robinson, auteur de 25pts, et le bon apport de Caleb Martin en sortie de banc (15pts). Les Floridiens profitent des défaites des Nets et des Bulls pour s'emparer de la tête à l'Est. Et c'est amplement mérité, tant cette franchise, malgré des absents à tout va, fait preuve d'une régularité et d'un sens du collectif et du sacrifice à toute épreuve. Le sacrifice, les Lakers devraient peut-être en faire un peu plus preuve. Si LeBron a encore été au four et au moulin (33pts, 11rbds, 4asts), le reste de la meute n'a rien apporté, même si Westbrook termine en presque triple double, avec 24pts, 9rbds et 9asts. Insuffisant, les Angelinos enchaînent un cinquième revers en sept rencontres, et s'engluent inlassablement dans le playin.

Les autres rencontres de la nuit en NBA :

Si Miami a pris les commandes à l'Est, c'est parce que les Bulls se sont une nouvelle fois inclinés. Bien que DeMar DeRozan ait survolé la rencontre (41pts, 5rbds), Chicago n'a pas réussi, avec les absences de Lonzo Ball, Alex Caruso et Zach Lavigne, à s'imposer à Orlando. Le Magic qui n'avait remporté que 8 de ses 47 rencontres jusqu'alors.. Les Nets avaient donc eux aussi l'occasion de prendre la tête. Chose qu'ils ont évidemment.. manquée. Si Kyrie Irving a été plutôt bon (30pts), James Harden a été bien discret (13pts, 13asts) pour résister à la meute de loups du Minnesota, emmenée par son fabuleux trio Towns-Edwards-Russell. Les Wolves s'accrochent à leur 7ème place à l'Ouest et peuvent toujours espérer aller chercher une place qualificative directe pour les playoffs.

Car derrière eux, on s'essouffle. Si les Lakers ont une nouvelle fois perdu, c'est également le cas pour leurs voisins, les Clippers. Toujours privés de pléthore de leurs joueurs, les hommes de Tyron Lue se sont inclinés au Madison Square Garden, pourtant loin d'être une forteresse imprenable ces derniers temps. Si Reggie Jackson a tenté de surnager (26pts, 5asts), le reste du starting five a été trop tendre, mis à part Ivica Zubac (17pts, 14rbds). Les Knicks, bien emmenés par RJ Barrett (28pts, 14rbds, 6asts) se cramponnent aux Wizards et aux Raptors et restent dans le coup pour le playin.

Un playin qui s'éloigne pour les Spurs de San Antonio. Martyrisés par une nouvelle performance XXL de Joël Embiid, les Texans voient Portland s'échapper à la dixième et dernière place qualificative. Les Blazers ont pu compter sur un très bon collectif (7 joueurs à plus de 9points) pour s'imposer au Canada face à de fébriles Raptors.

Enfin, en haut de la conférence Ouest, les Warriors bien malades en ce moment ont été capables de battre le Jazz. Privés de Thompson et Green, avec un Curry encore bien maladroit (13pts à 5/20), les hommes de Steve Kerr ont su être efficace défensivement pour venir à bout de Utah qui enchaîne une 7ème défaite en 9 rencontres.

MVP de la nuit NBA : 

Jason Tatum. Auteur de 51pts, il termine tout proche de son record en carrière (60). Avec 31pts à la pause, on le pensait en mesure d'aller chercher cette performance historique. A 11/14 au shoot, dont 6/7 derrière l'arc à la mi-temps, JT paraissait tellement dans la zone que rien ne semblait l'atteindre. Revenu tout aussi chaud après le repos, il compilait déjà 45 pions au milieu du troisième quart. Malheureusement, on ne l'a senti focalisé que sur ce record en fin de match, plombant légèrement la prestation d'ensemble. Malgré tout, la perf reste sensationnelle, d'autant plus pour un joueur qui tombait un peu plus bas rencontre après rencontre. Avant cette affrontement face aux Wizards, il restait sur 17 tentatives consécutives manquées à 3pts. Sur un 7/45 lors des sept derniers matchs. Il termine donc à 51pts à 18/28 dont 9/14 longue distance, en plus de ses 10rbds et 7asts pour broyer littéralement Washington. Espérons pour la franchise du Massachussetts que l'ancien de Duke trouve un peu de stabilité. Boston en a bien besoin.

Les tops : 

• Joël Embiid.

Il a malheureusement brisé sa série de matchs à 30pts, le privant du record de franchise. Il n'en reste pas moins dans une période absolument invraisemblable. Cette nuit, Embiid a réalisé un nouveau match de mammouth pour faire tomber San Antonio : 38pts, 12rbds, 6asts. La routine. Avec ce nouveau double-double, il enchaîne un quatorzième match à plus de 25pts. 11ème succès en 14 rencontres pour les Sixers, toujours bien au chaud dans le top 6 de la conférence Est. Tant que l'affreux Jojo sera à un niveau digne d'un MVP, pas d'inquiétude pour Doc Rivers et toute sa bande.

• Luka Doncic.

Mavs et Grizz avaient déjà croisé le fer il y a dix jours. Dallas s'était imposé, sous l'impulsion d'un Luka Doncic bien inspiré (27pts, 12rbds, 10asts). Le Slovène a remis ça hier soir, et dans les grandes largeurs. 37pts, 11rbds, 9asts, 3stls, 1blk et un nouveau succès pour sa franchise. Ja Morant (35pts, 13rbds, 6asts) a tout tenté, mais rien n'y a fait. Dallas confirme son regain de forme, et son maître à jouer s'en donne à cœur joie. Avec 8 succès sur les 10 derniers matchs, les Mavs confortent leur place dans le top 5. Doncic confirme lui que Ja Mortant doit encore bosser pour atteindre son niveau.

• Le trio des Wolves

Quand ils sont performants tous les trois ensemble, difficile de les arrêter. En scorant la bagatelle de 71 pts (25 pour Edwards, 23 pour Towns, 23 pour Russell), le trio phare des Minnesota Timberwolves a fait chuter à lui tout seul ou presque les Nets de Brooklyn. Une prestation de haute facture qui permet à la franchise de Minneapolis de s'accrocher au playin, en espérant pourquoi pas mieux.

• Nikola Jokic

Seul contre tous. Ce n'était pourtant que de faibles Pistons en face. Mais le Joker a dû employer les grands moyens. Avec une nouvelle prestation de haute voltige, Jokic (34pts, 9rbds, 8asts) a une fois encore sorti Denver d'un joli bourbier. Le MVP en titre tient à bout de bras sa franchise, qui est à l'heure actuelle toujours qualifiée directement pour les playoffs. Lui confirme qu'il est toujours en course pour un nouveau titre de meilleur joueur de la saison.

Les flops : 

• Les Raptors.

L'occasion était belle de mettre la pression sur les candidats directs. Charlotte et Washington défaits, Toronto avait une grosse opportunité de recoller au top 8, face à des Blazers malades. Opportunité gâchée, à la maison.. Si Siakam s'est démené (28pts, 8rbds), le match à été à l'image de la saison: décousue, sans aucune gestion. Pas simple d'envisager l'avenir avec sérénité du coté du Canada.

• Nikola Vucevic.

Il retournait “chez lui”, à l'Amway Center. Les Bulls amputés de plusieurs de leurs titulaires, il avait une belle occasion à saisir, pour frapper un grand coup. Il a une nouvelle fois déçu cette saison. Avec 13pts à 4/19 au shoot, le Vooch est passé complètement à coté, et son +/- (-20!) fait mal à la tête. Chicago aura besoin d'un Vucevic à son niveau All Star pour relever la tête dans cette période creuse.

• L'attaque du Jazz

Il n'y avait pourtant pas Draymond Green, toujours embêté par ses soucis de cheville. Ni Klay Thompson, encore ménagé avec précaution. En plus, Steph Curry est passé complètement à coté (13pts à 5/20). Utah a limité son adversaire à moins de 100pts. Malgré tout, le Jazz a trouvé le moyen de s'incliner. Avec un ignoble 31/81 au shoot, les joueurs de Salt Lake City sont passés complètement à coté. Attention, car avec ce 5ème revers en 7 rencontres, le couperet se rapproche : les deux premiers s'envolent, et derrière, Dallas va commencer à gentiment taper à la porte.

Les résultats : 

New York Knicks – Los Angeles Clippers : 110-102

Washington Wizards – Boston Celtics : 87-116

Miami Heat – Los Angeles Lakers : 113-107

Orlando Magic – Chicago Bulls : 114-95

Toronto Raptors – Portand TrailBazers : 105-114

Charlotte Hornets – Atlanta Hawks : 91-113

San Antonio Spurs – Philadelphie Sixers : 109-115

Dallas Mavericks – Memphis Grizzlies :104-91

Minnesota Timberwolves – Brooklyn Nets : 136-125

Denver Nuggets – Detroit Pistons : 117-111

Golden State Warriors – Utah Jazz : 94-92

crédit photo: lacroix

Dernières publications

En haut