Basketball

Résumé NBA du 27 janvier : Les Warriors taille patron

Petite nuit en NBA, mais deux belles affiches au programme. Si le duel entre les Sixers et les Lakers a tourné court en l'absence de LeBron James, Golden State et Minnesota nous ont offert un très beau duel. Résumé de ces deux rencontres. 

La perf de la nuit : Golden State fait respecter sa loi

C'est peu dire que les Warriors avancent au ralenti ces derniers temps. Incapables de retrouver la régularité qui leur a tant souri en début de saison, les hommes de Steve Kerr tentent tant bien que mal de repartir de l'avant. Il faut dire que quand le chef va tout va: Steph Curry a enfin remis la marche avant hier, et sa performance a permis au Californiens de s'imposer avec autorité devant la jeune meute de loups affamés. Pourtant, se sont bien les visiteurs qui sont le mieux entrés dans la partie : dominante, la franchise de Minneapolis a pris les commandes, sous l'impulsion de son binôme Karl-Anthony Towns (31pts, 12rbds, 6asts) – Anthony Edwards (27pts, 6rbds, 6asts). Devants de six points après 3min (6-12), les Wolves étaient toujours en tête à quelques instants de la fin du 1er quart (25-29, 11′). Les Warriors ont alors accéléré, sous l'impulsion d'un très bon Klay Thompson, auteur de 23pts à 5/9 longue distance au final. Mais Minnesota s'est accrochée, et a finalement repris les devants juste avant la mi-temps, 57-61. Malheureusement pour les hommes de Finch, la reprise va leur être fatal. Deux énormes runs vont venir réduire les espoirs de sa troupe à néant. Portés par une adresse insolente à 3pts (58.3%!), les Warriors vont faire le trou. Un 14-3 juste après le repos, un 16-5 pour venir conclure ce 3ème quart. Ils ne seront plus inquiétés, et vont décrocher un 5ème succès consécutifs, qui confirment leur léger renouveau. Jordan Poole a été précieux en sortie de banc (19pts, 5asts), et Andrew Wiggins a “justifié” sa sélection en tant que titulaire au All-Star Game. Deuxième à l'Ouest, Golden State garde ses distances avec Memphis, sans réellement mettre la pression sur les Suns. Minnesota reste solidement accrochée à la 8ème place, synonyme de playin.

L'autre rencontre de la nuit en NBA : Philly sans soucis 

Un être vous manque, et tout est dépeuplé ? C'est peu de le dire pour des Lakers toujours autant malades, encore plus en l'absence du King, touché au genou. Pourtant longtemps dans le coup, les Angelinos se sont accrochés tant bien que mal, sous l'impulsion d'un très bon Anthony Davis (31pts, 12rbds, 4blks). Mais Philadelphie a passé la seconde en milieu de 3ème quart-temps pour ne plus jamais être inquiété. Si Joël Embiid poursuit sa série de matchs à 25pts ou plus (26pts, 9rbds, 7asts), Tobias Harris a joué le rôle du parfait lieutenant, avec 23pts, 5rbds et 4asts. Georges Niang a été très bon en sortie de banc (14pts), alors que du coté des Lakers, seul Westbrook (20pts) a tenu la baraque en compagnie d'AD. Trop léger pour des Lakers qui restent donc englués à la 9ème place à l'Ouest. Si New Orleans, 11ème à l'heure actuelle, semble trop loin pour inquiéter Frank Vogel et les siens, il va falloir se faire à l'idée de disputer une nouvelle fois le playin. Devant, les autres carburent et à l'heure actuelle, impossible d'imaginer Los Angeles terminer dans le top 6. Les Sixers eux s'accrochent à leur top 6 à l'Est et font même mieux: grâce à leur succès, ils doublent les Bucks et se retrouvent à deux petites victoires du leader Miami ! Avec un Embiid en mission, l'objectif est double en Pennsylvanie : terminer le plus haut possible, et voir Jojo décrocher, pourquoi pas, un titre de MVP qu'il convoite tant depuis le début du process. La fin de saison promet d'être palpitante coté Atlantique.

MVP de la nuit NBA : 

Steph Curry. Il est clairement en retrait depuis son record à 3pts du Madison Square Garden. Catastrophique en terme d'adresse, il n'a pas su relever la barre de son équipe, qui tanguait sérieusement. Hier, il a remis l'église au milieu du village. Dans une rencontre que l'on pouvait même qualifiée d'affiche, tant les Wolves séduisent cette saison, the Baby Face Assassin a sorti une grosse perf': 29pts  à 10/20 dont 6/10 du parking, 8rbds, 6asts, 3stls et surtout un gros impact lorsqu'il était sur le parquet, avec un +/- de +13. Le Curry que l'on a connu en début de saison, celui qui luttait pour le titre de MVP. S'il est toujours en course, il semble désormais avoir quelques longueurs de retard sur les Jokic, Embiid ou autres Durant. Mais attention, un homme averti en vaut deux. Avec le retour de son splash brothers, étincelant hier (52points cumulés à eux deux hier, digne des années dynastie du coté d'Oakland) , Curry va retrouver des ailes, c'est certains. Et eux seuls savent ce qu'ils sont capables de réaliser.

Les résultats : 

Philadelphie Sixers – Los Angeles Lakers : 105-87

Golden State Warriors – Minnesota Timberwolves : 124-115

Crédit photo: New24

Dernières publications

En haut