WTA – Toronto : Retour gagnant pour Serena Williams

Serena Williams a battu Elise Mertens à Toronto la nuit dernière. C’est un retour gagnant pour l’américaine qui n’avait plus rejoué depuis sa défaite en finale de Wimbledon face à Simona Halep.

Serena passe sans grandes difficultés

Il aura seulement fallu 1h et 15 minutes et deux sets bien maitrisés (victoire 6/3 6/3) à Serena Williams pour se défaire de la belge Elise Mertens au second tour de la RogersCup à Toronto et se qualifier pour les huitièmes de finale.

Une Serena Williams affûtée physiquement

Malgré des breaks concédés très tôt dans chaque manche, menée 3-1 dans le premier set puis 2-0 dans le second, Serena Williams a su s’employer quand il le fallait pour revenir à hauteur de la 20ème joueuse mondiale. Elle a notamment remporté 5 jeux consécutifs pour empocher la première manche. L’Américaine a été surtout impériale sur les jeux de retour. Elle s’est en effet procurée 10 balles de breaks et en a converti la moitié. De plus, elle a remporté 19 points sur le second service de Mertens, sur 22 disputés, soit 86%. Sur son engagement, l’américaine a réalisé deux aces pour 5 double fautes. Le taux de points gagnés derrière son premier service fut également excellent: lorsque sa première balle était dans le court, Serena n’a perdu que 8 points.

En conférence de presse d’après match, l’ancienne numéro 1 mondiale a déclaré se sentir bien physiquement: “J’ai travaillé sur ma forme physique et j’ai senti que j’étais vraiment capable de briller aujourd’hui”, elle qui a réalisé 19 coups gagnants. La numéro 10 mondiale nous a montré une fois de plus, tout son talent et sa rage de vaincre sur un court. Reste à voir si Serena Williams confirmera au prochain tour, ou elle fera face à la qualifiée russe Alexandrova, classée 48ème à la WTA issue des qualifications. Enfin, elle pourrait retrouver son bourreau du dernier US Open, Naomi Osaka en quarts de finale. 

A la RogersCup, elle vise un 4ème sacre, après ses succès en 2001, 2011 et 2013, et un 73ème titre en carrière. 

Crédit photo: Les Echos

Poster un commentaire

efficitur. ut nec venenatis eget dolor. pulvinar Praesent leo id,