Retour sur la vie d’Alfonsina Strada, unique femme à avoir disputé un Grand Tour

0
Alfonsina Strada retour carrière
Ligue 1

Après les maillots du Tour, aujourd’hui retour sur la carrière d’Alfonsina Strada. Célèbre dans le Monde du Cyclisme non pas pour son palmarès mais en étant la seule Femme à avoir disputer 1 Grand Tour avec les Hommes. Elle a également disputée le Tour de Lombardie 1917 et 1918. 

Jeunesse :

Alfonsina Strada est née le 16 mars 1891 à Castelfranco d’Emilia et meurt le 13 septembre 1959 d’une crise cardiaque à Milan. La jeune Italienne utilise le vélo de son père afin de s’amuser avec ses frères et ses amis. En 1901, son père lui offre un vélo qu’il a obtenu en échangeant des poules. A 12 ans, alors accompagnée de son vélo “sacré” de 20 kilos en acier, elle remporte des courses mixtes. Ces dernières étant rare à l’époque. Pour la petite histoire, ses gains sont en nature tels que des truies, des poulets ou des cochons. Ces gains tombe bien pour elle car la jeune Italienne est issue d’une famille de paysanne.

Dès l’année suivante, elle remporte ses premières courses et impressionne les spectateurs. A l’âge de 18 ans, elle part en Russie afin d’effectuer un critérium à la demande du Tsar Nicolas II. Ce dernier est impressionné par ses qualités physiques.

Début de carrière :

Lors de l’année 1911, elle bat le record de l’heure en parcourant 37.192 kms. Ce record a été effectué via son vélo en acier de 20 kilos. En 1915, elle se marie avec Luigi Strada, soudeur de profession qui deviendra son entraîneur. Si sa famille pensait qu’elle arrêterait le vélo après son mariage, la jeune femme déménage à Milan afin de continuer le cyclisme. De plus, le mari, offre à son épouse lors des noces un vélo conçu de ses mains. En 1917, sa carrière sportive s’amplifie ou elle dispute le Tour de Lombardie, après en avoir fait la demande à Armando Cougnet (administrateur du Giro). Elle finira dernière. L’année suivante elle dispute de nouveau le Tour de Lombardie et finit 21ème, soit avant dernière.

Giro :

En 1924, elle va voir Armando Cougnet et lui dit “Je veux vais faire le Giro“, Cougnet lui répond “vous vous rendez compte un Tour d’Italie pour une femme ça ne s’est pas fait et ça ne se fera jamais“. Mais malgré cette réponse négative, en coulisse, la réponse est toute autre. En effet, un conflit oppose la Gazzetta dello Sport aux équipes professionnelles. Ces dernières réclament de l’argent pour aligner leur star comme Philippe Thys, Ottavio Bottecchia et Costante Girardengo.

Dans cette ambiance “pesante”, Emilio Colombo, directeur de la Gazetta, se dit qu’une femme sur le Giro ça lui ferait une bonne pub. Suite à ses forfaits, Alfonsina Strada obtient son dossard (le 72) et est inscrite pour le Giro 1924 mais pas sous le nom d’Alfonsina mais d’Alfonsin. Elle devra ainsi porter un pantalon mais l’organisation paie ses hôtels et sa nourriture. De plus, elle perçoit une prime de 50000 lires, ce qui fait d’elle la sportive la mieux payée du peloton.

Colombo déclare dans la Gazzetta : “Elle ne conteste personne pour la victoire, elle veut juste montrer que le sexe faible peut faire la même chose que les hommes forts. Serait-elle une avant-garde du féminisme qui démontre sa plus grande capacité à exiger le droit de voter aux élections locales ou nationales?” Après 2 étapes, il déclarera : “En seulement deux étapes, la popularité de cette petite fille est devenue plus grande que tous les champions manquants réunis

Puis lors de la 8ème étape, elle chute, casse son guidon qu’elle remplace par un balais et arrive hors-délais. Cependant, les commissaires l’autorisent, hors classement, à continuer ce Giro. En 1925, elle veut re goûter au joie du Giro mais Colombo refuse car ses ventes sont revus à la hausse. Ensuite, sa carrière sportive se poursuit jusqu’en 1938 ou elle bat le record de l’heure avec 32.580 kms.

Post carrière :

Son mari tombé malade et interné en hôpital psychiatrique. Alfonsina Strada sera laissé pour veuve en 1946. Remariée à Carlo Messori en 1950, ex cycliste qu’elle a rencontrée presque 40 ans plus tôt en Russie, elle vit des jours heureux. Installés à Milan, les amoureux ont ouvert un magasin de vélo et le mari comme une biographie de son épouse. Malheureusement, il s’éteint en 1957 laissant Alfonsina pour veuve une seconde fois. Orpheline du cyclisme, elle part via sa moto pour revivre sa passion. Finalement, le 13 septembre 1959, au retour d’une course, elle subit une crise cardiaque au guidon de sa moto arrêtée.

Le retour sur la carrière d’Alfonsina Strada, permet de remettre en lumière l’une des pionnières du cyclisme féminin. Alfonsina Strada aura gagnée 37 courses contres des Hommes

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here