Rétro : JO 2014 (Sotchi) – Mass-start : Le réveil de Svendsen, Fourcade 2ème !

0

Il y a quelques semaines, Martin Fourcade disputait (et remportait) la dernière course de sa carrière, dix ans pile après sa première victoire en Coupe du monde. A travers une série d’articles qui retracent ses plus grandes courses, la rédaction biathlon de We Sport vous propose de revenir sur cette carrière riche en titres et en records.
Le 18 février 2014, après avoir remporté ses deux premiers titres olympiques (poursuite et individuel), Martin Fourcade vise le triplé sur la mass-start.

 

L’erreur de trop ?

Lors du premier tour de piste, les Norvégiens Johannes Boe, Emil Svendsen et Ole Einar Bjoerndalen prennent les commandes, suivis de près par Martin Fourcade. Sur le premier tir couché, un groupe de douze biathlètes réussit le sans-faute et ressort en tête. Dans ce groupe, on retrouve notamment le Russe Anton Shipulin, le Norvégien Emil Svendsen, les Allemands Erik Lesser et Arnd Peiffer. Le Français Jean-Guillaume Béatrix, médaillé d’argent sur la poursuite, est aussi à l’avant. A l’inverse, Martin Fourcade est ressorti à 28 secondes, après être passé sur l’anneau de pénalité.

Emmené par Garanichev, Svendsen, Shipulin et Fak, le groupe de tête maintient l’écart avec ses poursuivants jusqu’au deuxième tir couché. Lors de ce deuxième tir, Svendsen, Le Guellec, Beatrix, Moravec et Lesser réussissent un sans-faute et repartent en tête. Ils comptent 22 secondes d’avance sur Garanichev, Shipulin, Fak et Lindström, passés par l’anneau de pénalité. Eux aussi auteurs d’un 4/5, Kazar, Soukup, Peiffer et Rastorgujevs sont rejoints par Landertinger, Ustyugov, Fourcade, Malyshko et Bjoerndalen. A la sortie du pas de tir, ce groupe est à 28 secondes de la tête de course.

 

Belle remontée

Sur les skis, les écarts se resserrent. Les cinq hommes de tête comptent désormais quinze secondes d’avance sur leurs poursuivants, tandis que Fourcade revient à 22 secondes. Vient ensuite le premier tir debout. Svendsen, Moravec, Fourcade, Bjoerndalen, Le Guellec, Lindström, Landertinger, Boe et Soukup font le plein. Emil Svendsen et Ondrej Moravec ressortent en tête. Avec douze secondes de retard, Martin Fourcade est troisième et poursuit sa remontée, suivi de près par Bjoerndalen et Le Guellec. Fourcade et Bjoerndalen accélèrent ensuite et parviennent à rejoindre le duo de tête. Ils sont donc quatre à pouvoir encore rêver du titre olympique sur cette mass-start. En effet, Le Guellec compte 20 secondes de retard et ne semble pas en mesure de revenir, tandis que Garanichev, Fak, Boe, Lindström et Rastorgujevs sont à 27 secondes.

Il reste donc un tir pour départager les quatre biathlètes toujours en tête. Comme souvent, l’erreur est interdite sur ce dernier tir. Et comme souvent, Martin Fourcade impressionne. Une, deux, trois, quatre et cinq. En moins de temps qu’il n’en faut pour lire ces mots, les balles du Français atteignent toutes leur cible. Le double champion olympique est en tête, avec quatre secondes d’avance sur Svendsen et Moravec, eux aussi auteurs d’un sans-faute. De son côté, Ole Einar Bjoerndalen, légende norvégienne du biathlon, commet quatre erreurs et voit s’envoler ses espoirs de remporter un sixième titre olympique individuel.

 

Photo-finish

Pour décrocher ce titre, ils sont encore trois. Martin Fourcade est en tête mais rapidement rejoint après une attaque d’Emil Svendsen. Ondrej Moravec reste au contact, puis tente lui aussi d’imposer son rythme. Mais, après une nouvelle attaque de Svendsen, le Tchèque est décroché. Sur cette même attaque, Fourcade glisse, passe proche de la chute, mais parvient à se redresser. Après cette belle frayeur, le Français reprend les commandes avant le sprint. Mais cela laisse la possibilité à son adversaire de le surprendre. En effet, le Norvégien, toujours en quête d’une quatrième médaille olympique, en profite et attaque juste avant le dernier virage.

Le sprint est lancé. Fourcade tente de réagir mais a perdu quelques mètres. Dans la dernière ligne droite, il s’arrache pour revenir. Le voilà dans les skis de Svendsen. Peu à peu, le titre semble se rapprocher pour le Norvégien. Mais au dernier moment, Martin jaillit sur sa gauche. Tout en puissance, il se jette sur la ligne d’arrivée, jambe gauche en avant. Les deux hommes passent la ligne en même temps. Dans la même seconde, dans le même dixième de seconde. Alors qui a remporté cette mass-start ? Dans l’attente de la photo-finish, cette question est sur toutes les lèvres. Puis le dénouement arrive enfin. Emil Svendsen devance Martin Fourcade, pour quelques centimètres. Il décroche son troisième titre olympique, après son doublé à Vancouver.

 

Malgré un sprint héroïque, Martin Fourcade termine deuxième de cette mass-start. Mais cette quatrième médaille olympique fait de lui le sportif français le plus médaillé de l’Histoire des jeux d’hiver.
En Coupe du Monde, la saison 2013-2014 permet à Martin de remporter le gros globe de cristal pour la troisième fois consécutive. Désormais, il peut rentrer définitivement dans l’Histoire de son sport, en allant chercher quelques records lors des saisons suivantes.

 

Crédit photo : cnews.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here