Rugby

Rétro Top 14 : CA Brive, un début d’année 2021 salvateur

Après une saison 2019-2020 avortée, le Top 14 est revenu cette année avec son lot de suspense et de spectacle. Après une saison pleine, la rédaction de We Sport vous propose de revenir sur les performances des quatorze clubs qui composent le championnat. Ce jeudi, focus sur le CA Brive, 11e du classement et confortablement maintenu dans l'élite.

 

  • Classement en Top 14 : 11e avec 51 points -> 11V, 0N, 15D
  • Parcours en Coupe d’Europe : éliminé en phase de poules de la Challenge Cup

 

Un début de saison délicat

Le CA Brive a longtemps pensé vivre une saison galère. 12e à un point du premier relégable au soir de la 10e journée, les Corréziens sortaient alors d'une série de six défaites consécutives, certes toutes face à des grosses écuries du championnat. “Il faut rester solide”, avertissait le demi de mêlée Julien Blanc après la dernière défaite de cette série noire, contre La Rochelle. Si le staff et les joueurs restaient conscients de leurs qualités malgré cette douloureuse période, il était nécessaire de rapidement réagir avec deux déplacements chez des concurrents directs pour le maintien : Agen et Castres.

 

Le tournant de la saison : la victoire arrachée à Castres

Si les Brivistes n'ont (presque) pas tremblé pour aller chercher un succès important contre la lanterne rouge Agen (6-15), la rencontre à Castres a eu des allures de tournant pour les coéquipiers de Thomas Laranjera. Lors de ce match en retard de la quatrième journée, le CAB a, comme souvent en ce début de saison, raté son entame de rencontre. Mené 14-0 après 20 minutes, les hommes de Jeremy Davidson ne se sont jamais lâchés et ont complètement renversé les Castrais en deuxième mi-temps.

Très propres en mêlée, efficaces devant, les Brivistes ont pu compter sur un Thomas Laranjera de gala (20 points) pour s'imposer sur le fil à Pierre-Fabre, 24-25. “La première période ne nous ressemble pas du tout. On s'est parlé et on a mis en application ce qu'on s'est dit. Cette victoire nous fait du bien. On a manqué d'intensité au début. Je retiens notre réaction mais il ne faut pas répéter cette première période“, a tenu à rappeler le capitaine Hirèche.

Plus qu'une victoire, cet exploit en terre castraise a véritablement lancé la saison des Corréziens. La suite ? Quatre victoires en cinq matches, et un maintien très bien embarqué même une petite dizaine de journées avant la fin de la saison.

 

Les tops/flops

  • Une équipe avec du caractère malgré des entames souvent mauvaises

On a évoqué la force mentale de cette équipe au moment d'aller gagner à Castres. On aurait également pu parler de la rencontre à domicile contre Montpellier, quelques semaines plus tard. Mené 19-0 à la pause, Brive a complètement inversé la tendance en deuxième période, s'imposant 23-22 grâce à un essai transformé d'Acquier à la 79e minute de jeu. Deux rencontres charnières de la saison des Noir et Blanc qui résument presque à elles seules leur exercice 2020-2021. Une équipe combative et avec suffisamment de personnalité pour assurer confortablement son maintien dans l'élite, mais bien trop irrégulière pour espérer viser plus haut.

  • Des individualités qui sortent du lot

Outre un Saïd Hirèche déterminant dans les phases de conquête, d'autres individualités ont émergé cette saison. Et comment ne pas penser à Enzo Hervé ? Avec 18 matches joués et 145 points inscrits, le jeune demi d'ouverture a été l'un des facteurs X de son équipe. Très précieux de par son pragmatisme et sa vision du jeu, il a rapporté beaucoup de points, sur le terrain comme au classement, aux siens. Avec plusieurs autres individualités telles que Joris Jurand, Axel Muller (auteur de cinq essais), Dan Malafosse ou encore Thomas Laranjera, Brive a pu s'appuyer sur un effectif de grande qualité pour atteindre ses objectifs.

Afficher l’image source

Crédit photo : AFP

  • Une défense de fer

Avec 2932 plaquages défensifs au cours de la saison, le CA Brive a été la première équipe du championnat dans ce secteur. Elle est également la deuxième équipe à avoir réussi le plus de plaquages offensifs (94). Une capacité à mettre les barbelés et à faire reculer les attaques adverses qui a permis aux Brivistes de construire la grande majorité de leurs succès, même si cette dépense d'énergie les aura parfois contraint lâcher physiquement lors de certaines rencontres.

 

Auteur d'une saison encourageante, Brive repartira en 2021-2022 avec l'ambition de se maintenir une nouvelle fois en Top 14. Pour cela, les Corréziens miseront sans doute sur les mêmes acquis que ces dernières saisons, avec des arrières explosifs et des avants capables d'être très agressifs sur le porteur de balle adverse. Une dernière intention illustrée, par exemple, par les recrutements d'Andrés Zafra (ex-Agen) et Tevita Ratuva (ex-Bordeaux) pour densifier la deuxième ligne du CAB.

Dernières publications

En haut