Review de la première journée des Playoffs NBA

Ce week-end nous avons assisté à la première journée des Playoffs NBA. Voici le débrief de ce choc des titans.

 

Cleveland Cavaliers – Indiana Pacers

Premier match des Playoffs et première victoire pour les Cavaliers. Pour son 200ème match en Playoffs, LeBron James signe un match énorme à 32 points, 6 rebonds et 13 passes décisives et les Cavaliers arrachent le match en fin de rencontre sur un shoot loupé au buzzer de CJ Miles.

Le King a bien été épaulé par un Kyrie Irving auteur de 23 points, et un Kevin Love qui lui ajoute 17 points pour les Cavs. Le match se retrouve très serré durant les 48 minutes. Et pour cause. Paul George n’a pas décidé de laisser respirer les Cavaliers, en inscrivant 29 points à 9/19 au shoot et 7 passes décisives. Sans oublier la contribution de Lance Stephenson, de retour aux Pacers, qui signe 16 points à 8/13 aux shoots. Le match sera tendu jusqu’à la dernière seconde, mais CJ Miles préférant prendre le tir que passer la balle à PG, loupe le panier et laisse la victoire aux locaux de Cleveland.

On retiendra de cette première rencontre une certaine fébrilité de la part des Cavaliers, fébrilité notamment défensive avec un certain manque d’implication. En espérant qu’ils relèveront le jeu car les champions en titre ne pourront certainement pas aller jusqu’aux finals avec un tel niveau.

Score final : 109-108

MVP : LeBron James

 

Los Angeles Clippers – Utah Jazz

Malgré la blessure du frenchie Rudy Gobert, qui se blesse après 10 secondes de jeu, le Jazz remporte la rencontre sur un shoot au buzzer de Joe Johnson. Sans leur pivot devenu pilier défensif de l’équipe, les Jazz prennent le premier match avec un calme impressionnant.

Gordon Hayward (19 points et 10 rebonds), la star de l’équipe, est mis au deuxième plan par le vétéran de l’équipe Joe Johnson qui finit meilleur joueur de l’équipe avec ses 21 points mais surtout qui fait preuve d’un très grand sang-froid et qui attaque le panier à trois secondes de la fin, et plante le shoot de la gagne. A 35 ans, Johnson nous montre que l’heure de la retraite n’a pas encore sonnée pour lui et qu’il est encore capable de plier des matchs.

Du côté des Clippers, les deux meilleurs joueurs de l’équipe : Chris Paul (25 points et 11 passes décisives) et Blake Griffin (26 points) font un très bon match mais ne change rien à l’issue de ce dernier, le Utah Jazz étant bien trop en forme pour eux.

Score final : 97-95

MVP : Joe Johnson

Toronto Raptors – Milwaukee Bucks

La surprise du week-end : les Bucks réussissent à arracher la victoire face aux Raptors, lors du premier match de ce tour ! Un match très serré durant trois quarts temps mais les Raptors finiront par craquer au quatrième face à la faucheuse grecque nommée Giannis Antetokounmpo. Le Greek Freak fini le match avec une ligne de stats énorme qui compile 28 points, 8 rebonds et 3 passes décisives. En plus de Giannis, tous les hommes de Jason Kidd ont su apporter leur pierre à l’édifice et notamment Greg Monroe, qui en sortant du banc, met 14 points et attrape 15 rebonds mais aussi le rookie Malcolm Brogdon qui est l’auteur de 16 points.

Du côté des Raptors se sont Demar DeRozan et Serge Ibaka qui garde en vie l’équipe durant le match. Ibaka, malgré une petite frayeur à la cheville, fini le match avec 19 points et 14 rebonds et DeRozan avec 27 points et 8 rebonds.

Score final: 97-88

MVP: Giannis Antetokounmpo

San Antonio Spurs – Memphis Grizzlies

Le classico des Playoffs de la Conférence Ouest. Presque chaque année une série de Playoffs entre ces deux équipes à lieu, en 2014 et 2016 les Spurs avaients « sweep » les Grizzlies. Dans ce premier match les Spurs ressortent encore une fois vainqueurs avec un Kawhi Leonard énorme à 32 points. Leonard a même eu droit à ses fameux chants « MVP!MVP! ». Ce dernier est très bien épaulé par LaMarcus Aldridge (20 points et 6 rebonds) mais surtout par Tony Parker en mode offensif qui finit le match avec 18 points à 8/13 aux shoots.

Un match très dur pour Memphis du côté des Memphis, avec seulement Marc Gasol qui se retrouve à la hauteur avec ses 32 points. L’équipe se retrouve bien handicapé par l’absence de Tony Allen, leur meilleur défenseur, blessé au mollet.

Score final: 111-82

MVP: Kawhi Leonard

 

Washington Wizards – Atlanta Hawks

Nous on s’attendait à un match serré, John Wall et ces coéquipiers non. Le meneur de la capitale emmène son équipe sur la route de la victoire. En effet le meneur des Wizards compile 32 points et 14 passes décisives. Son compère du backcourt, Bradley Beal, ajoute 22 points mais avec 2/11 aux trois points. Mais le joueur qui a aidé Wall dans cette quête de victoire n’est autre que le bigmen Markieff Morris qui finit la rencontre avec 21 points et 7 rebonds.

Cependant ce ne sont pas ces stats qui auront marqué la rencontre mais sa belle défense face à Paul Milsap qui lui compile 19 points mais seulement 2 rebonds. Les Wizards battent largement les Hawks en deuxième mi-temps qui vont enchaîner les mauvaises décisions, notamment les tirs de Tim Hardaway Jr et les nombreuses pertes de balle. L’équipe de Washington va alors lentement prendre le large et remporter la rencontre de 7 points.

Score final : 114-107

MVP: John Wall

 

Golden State Warriors – Portland Trail Blazers

Un match intéressant entre le premier de conférence et le huitième, mais c’est sans surprise finalement que l’équipe de Stephen Curry remporte la rencontre. La défense des Warriors en fut notamment la cause, menée par Draymond Green (19 points, 12 rebonds, 9 passes décisives, 5 bloques et 3 interceptions!) qui fut le joueur du match. En attaque se sont Kevin Durant et Stephen Curry qui feront mal à Portland, les deux respectivement à 32 et 29 points.

En face, on a eu droit à un CJ McCollum (41 points à 16/28 dont 4/6 aux trois points, 8 rebonds) et Damian Lillard (34 points à 12/26 dont 3/9 aux trois points) monstrueux qui, compilant 75 points à eux deux et maintenant le bateau à flot durant 3 quarts temps. C’est lors des dernières 12 minutes du match que Portland fini par s’incliner, notamment impactés par l’absence de Jusuf Nurkic, blessé à la jambe gauche.

Score final : 121-109

MVP : Draymond Green

Boston Celtics – Chicago Bulls

Une atmosphère particulière planait autour de ce match, suite à la nouvelle tragique concernant Isiah Thomas. Sa sœur, Chyna, de 22 ans est décédée dans un accident de voiture la veille de la rencontre. Ce dernier a tout de même décidé de participer au match, un effort très respectable. Les Bulls finiront tout de même par remporter la rencontre portée par un Jimmy Butler formidable. La star inscrit 30 points durant le match. Le duo Lopez-Portis, les deux pivots des Bulls, ont eux aussi été incroyable. Lopez compile 14 points et 11 rebonds, et Portis met 19 points et attrape 9 rebonds. Malgré la tristesse et le deuil, Thomas marque 33 points et distribue 6 passes décisives. Assez seul, cela ne suffira pas pour arracher la première victoire à domicile.

Score final : 106-102

MVP : Isiah Thomas

 

Houston Rockets – Oklahoma City Thunder

La rencontre la plus attendu du week-end, LE choc des deux gros titans de la ligue. Malheureusement pour les fans que nous sommes, le match a vite tourné au cauchemar. Le duel entre les deux prétendants au titre de MVP c’est tourné en massacre, et James Harden ainsi que ses soldats en sont sortis vainqueurs avec un écart de 31 points ! La première mi-temps fut très serré, grâce à un bon jeu collectif de la part d’OKC et une bonne réussite offensive. C’est la deuxième mi-temps qui va démontrer très clairement la différence de niveau entre les deux équipes.

Le duel entre les eux MVP tournant vite à l’avantage de « The Beard ». James Harden inscrit alors 37 points et 9 passes décisives, et quelques pas de danse, s’amusant avec la défense d’Oklahoma, incapable de le stopper. Patrick Beverley quant à lui termine le match avec 21 points, 10 rebonds, 3 passes décisives et 2 interceptions, et aide beaucoup Harden dans le lynchage. Impuissant, Westbrook finit la rencontre avec 22 points à 6/23 aux shoots, 11 rebonds, 7 passes décisives mais surtout 9 ballons perdus.

Score final : 118-87

MVP : James Harden

Kenan & Adnan ZOLIC

 

Poster un commentaire

velit, tristique Curabitur in leo elit. ut ut eget libero. libero