Roger Federer, l'Helvète Underground

Roland-Garros – 2è tour : l’Oscar pour Roger Federer !

Roger Federer affrontait cet après-midi sur le court central Philippe-Chatrier l’Allemand Oscar Otte. Le Suisse s’en sort sans forcer ni briller 6/4-6/3-6/4.

Jamais, peut-être, la notion de lucky-loser n’avait été aussi parfaitement pertinente. Repêché des qualifications, vainqueur de Jaziri au 1er tour, Oscar Otte avait l’insigne honneur d’affronter cet après-midi Sa Majesté Roger Federer sur le court central de Roland-Garros, le Philippe-Chatrier. Autant dire un honneur presque inespéré pour un joueur qui n’avait jamais dépassé le stade des qualifications à Paris.

Un honneur mais peut-être pas une chance, au fond, tant ses probabilités de briller face à Roger Federer étaient faibles. Et si les joueurs peuvent parfois faire mentir les probabilités (comme Nicolas Mahut, par deux fois, depuis le début de la quinzaine), cette fois la légende suisse avait mis les mathématiques de son côté. Sans avoir à jouer de manière particulièrement brillante, Roger Federer a néanmoins serré le jeu aux moments essentiels.

En ne breakant que trois fois son adversaire du jour, Roger Federer s’est assuré la victoire sans trembler 6/4-6/3-6/4. Il a pu compter sur une très belle qualité de service (0 double faute, 76% de premiers services), et a distribué de ses variations comme il en l’habitude et qui ont finalement eu raison du vaillant teuton.

Au prochain tour, Federer aura un match Ruud duquel se défaire. Le Norvégien a écarté l’Italien Berrettini, tête de série numéro 29.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

sit pulvinar id dapibus ultricies ut sem, Aenean mattis at