ATP

Roland-Garros (H) : une journée de bataille sur le court

Dans une journée très particulière à Roland-Garros, les surprises se sont enchaînées à l'instar de la défaite de Dominic Thiem ainsi que les longues rencontres. Néanmoins, la plupart des favoris passent au tour suivant.

 

Zverev et Nishikori s'offrent une victoire douloureuse

Dans deux longs matchs, Alexander Zverev et Kei Nishikori nous ont offert deux matchs à suspens. Tout d'abord, l'Allemand s'est fait très peur contre son compatriote Oscar Otte. En effet, la tête de série n°6 était menée deux manches à rien et a trouvé les ressources pour remonter ce grand écart. Plus concentré, effectuant moins de fautes, Zverev a mis la pression sur son adversaire sorti des qualifications. Entre la peur de gagner et la montée en puissance de son opposant, Oscar Otte n'a pas pu nous faire grâce d'une deuxième surprise majeure dans la journée et s'incline 3/6 3/6 6/2 6/2 6/0.

Autre combattant du jour, Kei Nishikori a pris son temps contre l'Italien Alessandro Giannessi. En cinq sets et quatre heures de jeu, le Japonais a failli connaître un mauvais sort également. Cependant, l'expérience en Grand Chelem a fait la différence et a permis à l'ancien n°4 mondial de s'en sortir. Ses 56 coups gagnants l'ont bien aidé contre les 38 adverses. Nishikori s'est montré beaucoup plus agressif sur l'ensemble du match, peu importe si ses frappes rentraient ou pas. Au final, cette tactique lui a porté chance puisqu'il finit par s'imposer 6/4 6/7 6/3 4/6 6/4. Toutefois, Giannessi a réalisé un grand match, peut-être charnière pour ses prochains tournois.

 

Journée difficile pour les Bleus

Après une matinée parsemée d'une victoire mais de deux défaites, l'après-midi n'a pas été bien mieux. En effet, Corentin Moutet et Jeremy Chardy se sont tous deux inclinés contre Laslo Djere et Stéfanos Tsitsipás. Tout d'abord, Moutet a combattu plus de 4h30 pour finalement perdre face au Serbe dans un combat d'une folle intensité. Le Bleu n'a rien lâché, soutenu par un public en feu sur le court Simmone-Mathieu. Des supporters malheureusement contraints de partir en raison du couvre-feu, ce qui a forcé Moutet à terminer la rencontre seul. Un manque de bonnes ondes qui a fait très mal à notre Français. Sa rage s'est extériorisée durant tout le match puis à la fin avec un long jet de raquette dans les tribunes une fois le match perdu 6/3 6/7 7/6 7/5.

Pour le dernier match masculin de la journée, Jeremy Chardy est tombé sur un Stéfanos Tsitsipás simplement au-dessus de lui. Il aura tout de même fait douter le Grec dans le premier set en breakant en premier, puis en ayant une balle de set et en l'amenant jusqu'au tie-break. Néanmoins, beaucoup plus régulier et précis dans ses gestes, Tsitsipás a déroulé une fois la frayeur du premier set passée. Chardy s'est écroulé petit à petit en encaissant les frappes lourdes de son adversaires toujours bien placées comme ce coup droit dans la lucarne pour conclure la deuxième manche. Tsitsipás rallie le deuxième tour sans soucis et continue sa montée en régime pour le tournoi le plus important de l'année pour lui cette saison.

 

Cette journée nous aura offert déjà quelques surprises et beaucoup de longues batailles sur les courts. Elle annonce un Roland-Garros de grande classe. Une nouvelle fois, les Français ne brillent pas par leurs performances avec seulement une victoires sur cinq matchs. Le jeune Enzo Couacaud sauve l'honneur en battant Egor Gerasimov 7/6 6/4 6/3. On espère de meilleurs résultats pour la fin du premier tour.  

 

Crédit photo : L'Equipe

Dernières publications

En haut