En équipe

Top 14 : Bordeaux ne se rate pas pour sa grande première en phases finales !

Après la belle victoire du Racing lors du premier match des barrages d’accession aux demi-finales du Top 14, place maintenant au second barrage entre l’UBB et l’ASM. Pour ses premières phases finales, Bordeaux n’a pas failli et a pris le meilleur sur son adversaire du soir. 

 

Une entame sur les chapeaux de roues

Il y a de l’enjeu ce soir et les deux équipes l’ont parfaitement compris. Dès la première minute de jeu, Cameron Woki tape depuis ses 22 mètres, mais Cordero ne peut aller marquer, bien repris par les Jaunards. Deux minutes plus tard, c’est Clermont qui manque de peu de marquer, puisque Fischer va capter en deux temps la transversale d’un de ses coéquipiers.

L’ASM est en jambes, bien plus que l’UBB dans ce début de rencontre, ayant bien plus de ballons que les Girondins à l’image de Georges Moala, qui va attaquer la ligne et remettre les siens dans l’avancée, malgré la mêlée bordelaise.

Nanai-Williams et Mastushima vont venir fixer la défense et permettre à Damian Penaud de marquer le premier essai du match (0-7, transformé par Morgan Parra, 7e). Dominateur dans le jeu mais également dans les airs avec Arthur Iturria qui va contrer deux touches bordelaises, Clermont reste dans l’avancée et revient dans les 22 mètres de l’UBB.

Bordeaux va commencer à se réveiller, après avoir laissé trois points en route par Jalibert, et aller dans les 22 mètres clermontois pour la deuxième fois, mais un en-avant de Rémi Lamerat va stopper sa progression. Christophe Urios commence à s’agacer sur le banc de l’UBB. L’ouvreur tricolore va avoir l’occasion de se rattraper suite à une pénalité retournée contre Clermont, et ouvre le compteur des siens (3-7, 24′).

Les hommes de Franck Azéma sont tous proches de marquer un deuxième essai, après un bon conteste sur Buros, Iturria va récupérer la balle, mais Maxime Lucu va taper dans son bras gauche et provoquer un en-avant du troisième ligne auvergnat. Clermont subit et va encaisser trois nouveaux points par la botte de Jalibert (6-7, 35e). Bordeaux ne va pas en rester là puisque c’est dans les cinq dernières minutes que Clermont va craquer. Suite à une mauvaise déviation en touche par Iturria, c’est Clément Maynadier qui va permettre aux siens de passer devant en marquant le premier essai bordelais (13-7, transformé par Jalibert, 37e).

 

Une deuxième période hachée mais qui profite à Bordeaux

Le coup d’envoi du deuxième acte est capté par Woki, mais c’est bel et bien Clermont qui occupe les 22 mètres bordelais. Maxime Lucu, l’homme en forme pour l’UBB, va tranquillement dégager son camp. Clermont va cependant obtenir une pénalité que va passer Morgan Parra (13-10, 43e). L’UBB prend sa touche et l’ASM ne défend pas mais cela permet de récupérer et de laisser du champ à Raka, qui va trouver du soutien à hauteur, mais il a y avoir un en-avant clermontois et Bordeaux va récupérer une nouvelle mêlée, gros point noir des deux côtés ce soir.

Jalibert va renvoyer les siens dans les 22 mètres et Woki va contrer la touche de Fourcade. Clermont fait faute et donne une pénalité facile en face des perches, transformée par Jalibert (16-10, 50e). Morgan Parra va rapidement répondre à son vis-à-vis et permettre aux siens de revenir à trois points des hommes d’Urios (16-13, 54e). Matthieu Jalibert, voulant profiter de la bonne dynamique de son équipe dans le camps des Jaunards, tente le drop à 40 mètres, mais ce dernier passe bien à côté, tout comme celui de Camille Lopez en première période.

Clermont commet énormément de fautes depuis la reprise ; ils gardent le ballon au sol et cela permet à Matthieu Jalibert et Bordeaux de reprendre six points d’avance, après une pénalité de 50 mètres (19-13, 59e). L’UBB reste sur sa ligne de conduite depuis la fin de la première période, ils sont rigoureux, commettent peu de fautes et se servent beaucoup du pied pour occuper le terrain auvergnat. Moins de jeu, mais plus de points et de réussite pour les Bordelais. Après la deuxième pause fraicheur, l’ASM va revenir à 3 points par le pied de Parra (19-16, 63e) à cause d’une perte d’appuis dans un ruck.

Alors que Clermont était sur une bonne dynamique, mené par Raka, Tameifuna va venir gratter, récupérer et permettre aux siens de se libérer de la pression clermontoise. Ces derniers vont commettre une faute, dans l’axe que va s’empresser de passer Matthieu Jalibert (22-16, 66e). Clermont se saborde tout seul en faisant de nombreuses petites fautes, permettant à Bordeaux de garder une longueur d’avance. La preuve avec une nouvelle mêlée concédée par l’ASM, bien manœuvrée par Higginbotham et Jalibert est tout proche d’aller maquer un deuxième essai pour Bordeaux. Clermont va cependant réussir à se dégager de sa moitié de terrain, mais c’est très chaud pour l’ASM.

Il reste six minutes, les deux équipes sont au coude à coude, et alternent des phases d’attaque-défense, sans pour autant prendre l’ascendant sur leur adversaire. L’UBB, suite à un bon ballon porté, va enfoncer la défense clermontoise et obtenir une pénalité. Matthieu Jalibert va passer cette pénalité, mettant les siens à l’abri d’un essai transformé (25-16, 77′). Bordeaux s’impose finalement 25-16, et retrouvera Toulouse à Lille le week-end prochain pour une place en finale.

 

Malmené durant plus de trente minutes, Bordeaux s’est finalement réveillé pour ne plus se rendormir. Bien emmenée par une charnière impeccable dans son rôle, l’UBB peut se féliciter pour cette belle rencontre. Clermont peut nourrir de nombreux regrets.

 

Crédit photo : RMC Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire