Saint-Marin accueille un chrono en côte pour conclure cette première semaine

La neuvième étape de ce Tour d’Italie sera donc un contre-la-montre individuel de 34,8 kilomètres en direction de Saint-Marin. Cette journée sera importante pour la lutte au maillot rose avec la possibilité pour un homme fort de faire des écarts.

D’abord, le départ sera donné de Riccone sur une piste cyclable en bord de mer avant de prendre une grande ligne droite. Les coureurs prendront la direction du sud-ouest pour 19 kilomètres tout plats en direction du micro-État. Le premier temps intermédiaire sera placé à Ospedaletto au km 11,7 avec sans aucun doute une belle machine à rouler comme meilleur temps. Cette première section ne sera pas trop technique.

Ensuite, ce sera un faux plat montant pour pénétrer dans Saint-Martin après presque 20 kilomètres d’effort. Au kilomètre 22,2, place au second temps intermédiaire.
Puis, place à l’ascension finale de 12,2 kilomètres à 4,5 % de moyenne. Après Faetano, la route se dressera pour une première partie de montée avec des pentes assez usantes autour de 6-7 %. Le passage le plus difficile sera à Montegiardino avec du 11 %.

Derrière, ce sera une succession de faux plats descendants et montants sur presque 5 kilomètres. Les coureurs ayant encore pas mal d’énergie en profiteront pour remettre du braquet.

Enfin, les 2 derniers kilomètres tourneront autour de 6% dans les 2 derniers kilomètres sur des routes larges et présentent un bon revêtement pendant toute l’étape. Il y aura un petit passage à plus de 10% près de la flamme rouge. Cependant, les 450 premiers mètres se feront sur une route étroite et sinueuse sur une pente à 4 %.

Les favoris :

⭐⭐⭐ Primoz Roglic, Vincenzo Nibali

⭐⭐ Bob Jungels, Ion Izagirre, Miguel Angel Lopez, Simon Yates

⭐  Damiano Caruso, Rafal Majka, Bauke Mollema, Pello Bilbao, Richard Carapaz, Davide Formolo

Historique :

Pavel Tonkov avait remporté un chrono en côte vers Saint-Marin sur le Tour d’Italie en 1997. Le Russe avait devancé de 21 secondes sur son compatriote Yewgeni Berzin et de 32 secondes Roberto Petito.

 

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

tempus nunc pulvinar venenatis commodo venenatis, ut Aenean nec dolor. ut quis,