Sainté accroché par le Téfécé

Quel match, entre des buts, du suspense, de la VAR, de l’arbitrage. Ce Saint-Etienne – Toulouse a été incroyable d’émotions. Finalement, les deux équipes se quittent sur un score de parité 2-2. Voici les notes. 

ASSE :

Ruffier (5) : Pas loin de stopper le pénalty, battu sur le deuxième but et sauveteur sur l’occasion du 3-0. Du Ruffier dans le texte.

Debuchy (6) : Dommage que Berigoal n’est pas titu, sinon il aurait délivré 11 passes décisives.

Perrin (3) : Pas mon capitaine.

Moukoudi (5) : On a connu Harold plus solide.

Kolo (4) : Nous aussi on va être court sur son nom, comme il a été court sur la faute qu’il commet pour l’ouverture du score sur pénalty.

Bouanga (4) : Discret mais pas aidé par son coach qui le fera jouer défenseur central en Coupe d’Europe sûrement.

M’Vila (5) : On attend toujours plus, même si petit à petit, Yannou fait son nid.

Cabaye (6) : Un gros pétard, de belles choses, ravi de revoir l’ancien Lillois à ce niveau en Ligue 1.

Hamouma (9) : L’homme de tout un peuple dans cet après-midi fou. +1 pour le GOAT sur son premier but magistral.

Khazri (4) : Tout comme Bouanga, il devra s’embrouiller avec Gigi Printant pour enfin retrouver un poste qui lui convient.

Boudebouz (3) : Le fennec s’est envolé, et va vite rentrer dans sa cage, sur le banc de Geoffroy-Guichard.

Toulouse :

Reynet (6) : De très belles envolées pour les photographes, il a certainement sauvé Toulouse d’une remontada.

Moreira (6) : Deux fois décisif pour éviter le triplé d’Hamouma.

Diakité (3) : A admiré le doublé d’Hamouma, s’est retrouvé à Lyon sur le crochet du 2-1.

Amian (4) : Kévin met pas des paillettes dans la défense centrale Toulousaine.

Sylla (4) : Syl là-bas Beric était pas hors-jeu, sa note était divisé par deux.

Vainqueur (4) : C’était sans compter sur Hamouma.

Sangaré (5) : Présent.

Gradel (7) : Le chaudron lui va si bien.

Makengo (6) : Il a joué des tours à la défense stéphanoise, sa percussion apporte un vrai plus et un vrai soutien à Gradel.

Said (6) : Son occasion manqué à 2-0 coûte très cher aux Toulousains mais sa prestation reste pour le moins très intéressante.

Leya Iseka (7) : Parfaite conclusion du mouvement Toulousain sur le deuxième but. Toulouse va pouvoir s’appuyer sur une belle attaque pour jouer des rangs un peu plus haut.

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

leo. sed dolor Aliquam fringilla tristique felis eget Praesent