Santos Tour Down Under 2015 : La review de la victoire de Rohan Dennis

0

À l’occasion de l’anniversaire de Rohan Dennis, la rédaction We Sport vous propose de revivre le Tour Down Under 2015.

Introduction

Simon Gerrans (Orica-Green Edge) étant absent suite à une chute en VTT, la succession de l’australien est ouverte. En effet, Richie Porte (Sky) et Cadel Evans (BMC) font office de grands favoris. Geraint Thomas (Sky), Rohan Dennis (BMC), Tom Dumoulin (Giant-Alpecin), Luis León Sánchez (Astana) sont eux de sérieux outsiders. À noter également  la présence du vainqueur du Giro 2012 canadien Ryder Hesjedal (Cannondale-Garmin).

Marcel Kittel (Giant-Alpecin), Giacomo Nizzolo (Trek Factory Racing) et Mark Renshaw (Etixx-Quick Step) sont les principales grosses cuisses de cette épreuve australienne.

Parcours 

Le Tour commence avec une première étape presque exclusivement plate, avant une seconde étape plus accidentée avec une arrivée à Stirling. Ensuite, la troisième étape sera encore plus accidentée et l’arrivée se fera au sommet de Paracombe. S’enchaînera ensuite une arrivée pour sprinteur avant l’étape reine et l’arrivée à Willunga Hill (3 km à 7.5%). Pour finir, une étape avec circuit sera proposée dans Adélaïde.

Déroulé de la course 

En faisant partie de la bonne échappée, Jack Bobridge (UniSA-Australia) s’impose en premier devant le néerlandais Lieuwe Westra (Astana) et Luke Durbridge (Orica-Green EDGE). Maxim Belkov (Katusha) était lui le quatrième membre de l’échappée. Nicolo Bonifazio (Lampre-Merida) règle pour sa part le peloton devant Gianni Meersman (Etixx-Quick Step) et Juan Jose Lobato (Movistar). Le vainqueur du jour prend la tête du classement par points, du combatif, de la montagne et du général.

Campbell Flakemore (BMC), Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) et Cameron Meyer (Orica-Green EDGE) partent en échappée lors de la seconde étape et obtiennent 3’35” d’avance après 29 km et le passage au sommet de Basket Range (ou De Gendt passe en tête). Le belge passe également en tête lors des deux sprints intermédiaires situés au km 49.4 et 100.1. À l’entame du circuit final, l’avance de l’échappée est de 2’15” sur un peloton mené par BMC, et Thomas De Gendt finit par être rejoint par le peloton avant que les deux autres fuyards ne rentrent également dans le rang. Danilo Wyss (BMC) et Calvin Watson (Trek Factory Racing) tentent à leur tour  le coup mais c’est bien un gros groupe qui va se jouer la victoire, et à ce jeu là Juan Jose Lobato (Movistar) s’impose devant Daryl Impey (Orica-Green EDGE) et son coéquipier Gorka Izagirre (Movistar). Jack Bobridge garde la tête du général pour trois secondes sur le vainqueur du jour.

À Stirling, sur la première étape pouvant créer de gros écarts sur la ligne, Rohan Dennis (BMC) s’impose devant Cadel Evans (BMC) et Tom Dumoulin (Giant-Alpecin). Le duo finit trois secondes derrière le vainqueur du jour. L’Australien prend la tête du général, du classement des jeunes et de celui de la montagne.

Michael Hepburn (Orica-Green EDGE), Peter Kennaugh (Team Sky), Cedric Pineau (FDJ) et Jack Bobridge (UniSA Australia) composent l’échappée du jour et le coureur d’UniSA prend les points au sommet de la seule difficulté du jour. Il reprend alors son maillot de meilleur grimpeur et se laisse reprendre par le peloton. À ce moment là, leur avance est de 2’25”. Néanmoins, l’avance décroît vite et elle n’est plus que d’une minute quelques kilomètres plus loin. Cédric Pineau attaque mais Hepburn et Kennaugh reviennent sur le français avant que le peloton ne les rattrapent.

Ensuite, au sprint intermédiaire, Daryl Impey s’impose et gagne trois secondes au général. Ruslan Tleubayev (Astana), Maxim Belkov (Katusha Team) et Pieter Serry (Etixx-QuickStep) attaquent après le sprint et leur avance est de 2’20” à 40 kilomètres de l’arrivée puis de 50″ à 24 kilomètres. Le peloton revient sur le trio et se dirige vers l’arrivée sauf qu’à 150 mètres de la ligne une chute intervient et le peloton se casse. Steele Von Hoff (UniSA Australia), bien emmené par Jack Bobridge (UniSA Australia), s’impose à Mount Barker en devançant Daryl Impey (Orica-Green EDGE) et Wouter Wippert (Drapac).

Jack Bobridge (UniSA Australia), Greg Henderson (Lotto-Soudal) et John Kerby (Drapac) sont les trois échappés du jour. L’ex-maillot ocre n’est qu’à 39″ de Dennis mais arrive 5’30” sur le peloton. Ensuite, Jordan Kerby remporte le premier sprint intermédiaire tandis que Greg Henderson remporte le second. Au pied de Willunga Hill, l’écart est de 1’47” en faveur de Bobridge qui vise le maillot de la montagne. En effet, s’il passe en tête, il assure son maillot. Au sommet, le coureur de UniSA passe bien en tête mais se fait rattraper dans la descente par le groupe BMC où Dennis et Evans sont toujours présents. Dans l’ascension finale, Richie Porte fait tout pour que Rohan Dennis passe par la porte mais rien n’y fait. Richie Porte s’impose et Rohan Dennis conserve son maillot de leader.

Wouter Wippert (Drapac) s’impose au sprint massif devant Heinrich Haussler (IAM) et Boris Vallée (Lotto-Soudal). Rohan Dennis (BMC) remporte son premier Tour Down Under. Cadel Evans quittera le peloton professionnel six jours plus tard après 15 années pros ponctués par 34 victoires dont un Tour de France, un titre Mondial, le Tour de Romandie 2006 et trois victoires d’étapes sur les Grands Tours.

Classement de la course

1- Rohan Dennis (BMC) en 19 h 15’18”
2- Richie Porte (Sky) à 2″
3- Cadel Evans (BMC) à 20″
4- Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) à 22″
5- Rubén Fernández (Movistar) à 24″

Maillots distinctifs 

Daryl Impey (Orica-Green EDGE) remporte le classement par points, Jack Bobridge (UniSA-Australia) celui de la montagne, Rohan Dennis (BMC) celui des jeunes et Movistar celui par équipe.

Finalement Rohan Dennis remporte sa seconde courses par étapes lors de ce Tour Down Under 2015. Sa première étant le Tour of Alberta 2013. Malgré une nouvelle victoire lors de l’étape reine, Richie Porte “finit seulement” dauphin. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here