Seattle deviendra la 32ème équipe de la NHL

Alors qu’une équipe à Québec est espérée depuis leur disparition en 1995, la NHL ira voir de l’autre coté de l’Amérique du Nord en allant à Seattle. Le groupe Oak View a déposé les 10 millions pour entamer une demande et a même 25 000 dépôts pour des éventuels billets. Bref, tout semble indiqué que Seattle sera la 32ème équipe.

Quel nom, couleurs et aréna ?

« On ne peut attendre d’avoir une voie ferrée rapide et avoir la meilleure rivalité de hockey en Amérique du Nord qui est les Totems de Seattle contre les Canucks de Vancouver. ». Le gouverneur de l’État de Washington Jay Inslee aurait commis une boulette ? C’est bel et bien la première fois qu’un nom de franchise a été employé pour Seattle. Les Totems de Seattle ont été une équipe de la Pacific Coast Hochey League entre 1958 et 1975. Logique que Seattle ait comme nom les Totems, non ? Les couleurs étaient le vert et blanc. Il y a de grandes chances que cela continue.

Les Totems de Seattle lors de la saison 1968 – 1969

 

Le KeyArena semble aujourd’hui la piste la plus probable pour accueillir les Totems. Pendant un temps, l’hypothèse d’une construction a été émise. Mais la rénovation, qui pourrait couter 600 millions de $ au groupe, semble l’option la plus plausible.

A quel moment verrons-nous Seattle en NHL ?

Tout est allé très vite. Au point qu’il n’y a plus de doute pour l’identité de la 32ème équipe. Toutefois, le commissaire adjoint de la Ligue nationale de hockey, Bill Daly, a affirmé que la NHL ne mettra pas en place un vote afin de confirmer la 32ème équipe avant décembre 2018. Le vote se tiendra donc en 2019. Normalement.

Il ne faut donc pas s’attendre à voir Seattle avant 2020-2021. Gary Bettman, commissaire de la NHL a souvent dit qu’il n’était pas pressé d’instaurer une 32ème équipe. Le plus gros frein est aujourd’hui reste l’aréna. Mais le processus est bel et bien lancé.

Vers un équilibre des conférences

La NHL comprendra 16 équipes à l’Ouest et 16 équipes à l’Est. L’Est avait deux équipes de plus avant l’introduction de Vegas la saison dernière. Avec cette 32ème équipe, les conférences et divisions seraient égales. C’était un souhait de Bettman depuis de nombreuses années.

Seattle est proche du Canada, ce qui représente donc un excellent marché. Seattle est une importante ville d’investisseurs. De plus, Bettman veut créer une rivalité avec les Canucks de Vancouver. Les deux villes sont proches puisqu’elles ne sont séparées que d’un peu plus de 200 km, soit moins de 3h de route en voiture.

Enfin, l’expansion est importante pour Bettman puisque la NHL empochera 650 millions : ticket d’entrée pour Seattle.

Un succès de Vegas

Les Golden Knights de Las Vegas ont payé pas moins de 500 millions de $ pour une expansion. Cette dernière a été une réussite totale pour les propriétaires de la franchise de Sin City puisque l’équipe s’est retrouvée en finale de la Stanley Cup après une saison grandiose. Seattle, en payant 650 millions de $, aura le même processus d’expansion : un repêchage. L’équipe pourra repêcher un joueur non protégé par équipe. Les DG ne feront pas les mêmes erreurs en sacrifiant des joueurs pour en protéger d’autres.

 

Cette expansion est une victoire pour la NHL mais une défaite pour les nombreux fans qui espèrent un retour de la célèbre franchise des Nordiques de Québec. Indirectement, c’est aussi une victoire des propriétaires des Canadiens de Montréal qui n’auront donc pas un concurrent direct dans la même province. S’il y avait les Nordiques, l’influence du CH serait bien moindre…

A propos de l'auteur

Graphiste en Freelance et rédacteur bénévole. Fanatique aveugle de hockey sur glace.

Poster un commentaire

neque. porta. tempus velit, mattis ipsum dictum nunc