Semaine NBA: OKC dégringole

Au programme cette semaine, un joueur qui enchaine les perfs à 50 pts, une terrible blessure, le Magic et Evan Fournier qui gardent espoir, un choc qui se profile dès le 1er tour à l’Ouest et El manu tout en haut de l’AT&T Center.

 

 

Le MVP : La gâchette Devin Booker

En NBA depuis maintenant 4 ans, Devin Booker est connu pour être un des meilleurs shooteurs dans une des équipes les plus faibles de la ligue. Il a notamment inscrit 70 pts, il y a deux ans contre Boston.

Ceci s’est encore vérifié cette semaine. Phoenix a encore perdu 3 matchs pour porter son bilan à (17-60). Seuls les Knicks font pire cette saison. Dans le même temps, son arrière finit avec une moyenne hallucinante de 52,3 points/match. Il a inscrit 50 pts contre Utah et 59 pts contre Washington avant de finir la semaine avec 48 pts contre Memphis. Il est ainsi devenu le plus jeune joueur à inscrire 50 pts ou plus sur deux matchs consécutifs. Autre record, Devin Booker est également devenu le 1er joueur à le faire dans deux défaites…

A 62% de réussite au shoot sur ces 3 matchs, Devin Booker est inarrêtable quand il joue à ce niveau. Malheureusement il est bien trop seul dans cette équipe pour espérer mieux. Même si la prochaine draft s’annonce talentueuse et que Phoenix devrait avoir un tour de draft haut placé, on voit mal cette franchise lutter pour les playoffs dans les années à venir… Est-il temps de changer d’air pour Booker ?

Credit photo: Basket Info

 

 

L’équipe de la semaine : Orlando n’abdique pas

La lutte pour les dernières places en playoffs fait rage dans la conférence Est. On avait parlé de la bonne série de Miami la semaine dernière, c’est Orlando qui est à l’honneur cette semaine.

Malgré un calendrier difficile, les coéquipiers d’Evan Fournier ont remporté 3 de leurs 4 matchs. Ils ont notamment battu Philadelphie et Indiana mais le match le plus important de la semaine était le match à Miami. Dans un match décisif pour la 8ème place, le Magic s’est imposé à l’American Airlines (99-104). Encore une fois excellent en défense, ils ont limité Miami à moins de 100 points. Ils ont également pu compter sur un excellent Nikola Vucevic (24 pts, 16 rebonds et 5 assists). Comme depuis le début de la saison, le pivot monténégrin a été le meilleur joueur de son équipe avec une moyenne de 20.75 pts et 9 rebonds. Evan Fournier a également été à son avantage lors de cette semaine. Il a notamment inscrit 24 pts et délivré 7 passes décisives lors de la victoire contre Phily.

La seule défaite de la semaine l’a été sur le parquet de Détroit, un autre concurrent direct pour les playoffs. C’est d’ailleurs la seule défaite des floridiens sur les 8 derniers matchs. Grâce à cette série, le Magic est à égalité avec Miami et n’a qu’une victoire de retard sur Détroit et Brooklyn. Ils peuvent donc encore rêver des playoffs qu’ils n’ont plus fréquenté depuis 2012, soit une éternité.

 

 

Le flop : Le Thunder dans les cordes

Pourtant au complet, les joueurs d’Oklahoma City sont en difficultés depuis plusieurs semaines. Solide 3ème avant le all-star break et annoncé comme le rival le plus sérieux des Warriors dans la conférence Ouest, le Thunder n’en finit plus de descendre au classement. Après 3 nouvelles défaites en 4 matchs cette semaine, les joueurs de Billy Donovan se retrouvent maintenant 8ème. Ils pourraient donc affronter les Warriors dès le 1er tour. Depuis le all-star break le bilan du Thunder est très mauvais (7-13) et ce n’est évidemment pas bon signe à l’approche des playoffs.

Malgré Paul Georges, à 28 pts de moyenne cette semaine, et Westbrook, auteur de 2 nouveaux triple-double (21 pts, 9 rebonds et 9,75 assists de moyenne sur les 4 matchs), OKC n’arrive plus à gagner. Après avoir perdus à Memphis, ils ont seulement battu Indiana également en difficulté en ce moment. Pire les coéquipiers de Russel Westbrook ont enchainé 2 défaites consécutives à domicile. Après avoir perdu de 10 pts contre une solide équipe de Denver (105-115), ils ont touché le fond en s’inclinant contre Dallas (103-106) privé en plus de Luka Doncic…

Il reste 5 matchs à OKC pour se remettre la tête à l’endroit avant les playoffs et essayer d’éviter Golden State au 1er tour.

 

 

En bref

Nurkic gravement blessé

C’est la mauvaise nouvelle de la semaine. Lors de la 2ème prolongation entre Portland et Brooklyn, Jusuf Nuric retombe mal et se brise la jambe… Résultat : double fracture tibia péroné pour le pivot de Portland ! La convalescence s’annonce très longue et « the Bosnian Beast » ne sera évidemment pas opérationnel pour les playoffs. C’est donc un coup très dur pour les Blazers à l’approche des phases finales.

Credit photo: Sud Ouest

 

Les Clippers en playoffs, les Celtics ravis

Excellents depuis le all-star break, les Clippers ont donc validé leur qualification en playoffs. Conséquence inattendue de cette qualification, les Celtics obtiennent le futur 1er tour de draft de Los Angeles. Il s’agit des restes du transfert de Jeff Green qui est passé de Boston à Los Angeles en 2016.

Lors de la prochaine draft, Boston aura donc trois 1er tour de draft (le sien, celui des Clippers donc et également celui des Kings). Etant donné que cette draft s’annonce qualitative, les Celtics auront leur mot à dire dans d’éventuels transferts!

 

Des légendes honorées

Comme le veut la tradition en NBA, les maillots des joueurs mythiques sont retirés par les franchises. Cela donne souvent lieu à des cérémonies émouvantes, très appréciées par les fans.

Cette semaine, ce sont deux légendes aux multiples bagues qui ont vu leurs maillots retirés: Chris Bosh pour le Heat de Miami et Manu Ginobili pour les Spurs de San Antonio!

 

Stat de la semaine : Doncic égale Magic

Contre les Kings, le prodige slovène de Dallas a signé son 7ème triple double de la saison. Il égale ainsi Magic Johnson qui avait également réussit 7 triple double lors de son année rookie.Il est 3ème de ce classement derrière Ben Simmons (12) et l’intouchable Oscar Robertson (26). Seul lui et Magic ont réussi cet exploit avant d’avoir 21 ans !

Avec 21 points, 6 rebonds et 7.6 assists de moyenne, le slovène est évidemment favori pour le titre de rookie de l’année.

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

vel, Aenean fringilla adipiscing facilisis massa dolor. porta. Lorem ut odio