Série A : L’Inter, c’est sérieux ?

0
Ligue 1

Alors que l’on s’approche de la mi-saison, la Série A nous réserve une légère surprise: et non, ce n’est pas la Juventus qui est en tête. Les Bianconeri sont même seulement 3ème. Derrière Naples, mais surtout derrière l’Inter Milan. Alors que la Vieille Dame accueille les Nerazurri ce week-end, zoom sur la renaissance du champion d’Europe 2010.

15 matchs : 12 victoires, 3 nuls, 4ème attaque et meilleur défense ex-aequo. Mais surtout une première place au classement pour l’Inter Milan. Qui l’eut cru en début de saison?  Après avoir terminé 7ème la saison dernière, et absent du podium depuis 2010-2011 (une éternité pour un club comptant 3 Ligue des Champions et 18 championnats), L’inter renaît cette saison, sous l’impulsion de ses nouveaux investisseurs Chinois, arrivés la saison passée.

Avec un effectif presque inchangé par rapport à la saison passée, les hommes de Luciano Spaletti mise donc sur la stabilité : et ça marche ! Mauro Icardi cartonne ( meilleur buteur de Série A avec 16 buts), Handanovic prouve qu’il est un gardien de classe mondiale ( 7 clean sheets déjà), la paire Croate Perisic-Brozovic fonctionne à merveille, le duo Miranda-Skriniar est complémentaire, et c’est tout le peuple bleu et noir qui se met à rêver d’un retour au premier plan de l’Internazionale. Depuis 2012, l’Inter n’a plus participé à la ligue des champions. Beaucoup trop pour un club mythique. Car rappelons tout de même que l’Inter à remporté la Ligue des Champions à 3 reprises ( 3-1 contre le grand Réal Madrid en 1964, 1-0 l’année suivante contre le Benfica d’Eusebio, et 2-0 contre le Bayern en 2010), atteignant la finale à 2 autres reprises.

inter 2.png

Le club a accueilli beaucoup de grands joueurs internationaux dans son histoire, comme l’indique son nom ( Internzionale FC), source de diversité et d’internationalisation, dès sa création, en mai 1908. Virgilio Fossati, premier joueur emblématique dans les années 1910, Giuseppe Meazza, double vainqueur de la coupe du monde avec l’Italie (1934-1938) et véritable icône à Milan (le stade porte par ailleurs son nom), Giacinto Facchetti, célèbre défenseur ayant prit part au doublé 1964-1965, Sandro Mazzola, Luis Suarez (l’Espagnol), Rummenigge, Klinsmann, et plus récemment Ronaldo, ou encore Javier Zanetti, recordman du nombre de matchs disputés sous le maillot Interiste ( 858 matchs) et idolâtré par tout le peuple. Autant dire qu’un club de ce standing mérite mieux que son histoire actuelle.

inter 3

Et cette année semble ( pour le moment), être la bonne.  L’inter est en tête de la Série A avec 1 point d’avance sur le Napoli et 2 sur la Juv. Surtout, l’Inter impressionne depuis la commencement de la saison, avec des victoires sur la Fiorentina (3-0), à Rome (3-1), contre Milan (3-2) et un bon nul obtenu au stade San Paolo de Naples (0-0). Néanmoins, le calendrier qui attend les coéquipiers de l’ancien Niçois Dalbert est corsé : après le déplacement de ce week-end à Turin pour y affronter le champion en titre, l’enchaînement Lazio-Fiorentina-Roma, entrecoupé par la trêve, vaudra très cher. C’est là que l’on verra si l’Inter peut prétendre retrouver le podium, voir mieux.

Mais avec un début de saison aussi bon, complet, difficile d’imaginer l’Inter Milan craquer complètement, même si la Roma et la Lazio seront de sérieux prétendants pour une place en Ligue des Champions. Le club Lombard a par ailleurs l’avantage de ne pas disputer la coupe d’Europe, et arrivera frais pour le sprint final. Tout les voyants semblent au vert pour l’Inter. Maintenant, reste à ne pas décevoir !

Valentin Martin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here