Angleterre

Sheffield United : Survivre un match sans John Fleck

Avec un départ canon sur ce début de saison, Sheffield United s’est révélée être une des révélations de cette première partie de saison. Dans ses rangs, un joueur se démarque : John Fleck. Le maestro écossais, suspendu cet après-midi, va être dur à remplacer Récit d’un début dans l’élite tonitruant

Découverte d’un championnat majeur à 28 ans

Débuts en Ecosse en fanfare, mais au final qu’un feu de paille

Formé aux Rangers dans les années 2000, tout comme son oncle Robert Fleck avant lui, John s’impose. A seulement 15 ans en 2007, ce jeune surdoué intègre l’équipe première. Cependant, son temps de jeu sera faible dû à ses faiblesses physiques. Pour autant, il participera à la finale de la Coupe d’Ecosse 2008 qu’il remportera. Cependant, il ne sera jamais considéré comme un titulaire indiscutable. Après 5 ans passés à jouer dans l’élite écossaise et 3 titres de champion.

Périple dans les divisions pro anglaises

En août 2011, John Fleck accepte de rejoindre Sheffield United en prêt. Cependant, la paperasse n’est pas envoyé à temps, et le trasnfert ser avorté. Après avoir pris son mal en patience, le jeune milieu rejoint en prêt Blackpool en janvier 2012, alors à l’époque en Championship. Une mi-saison terne avec seulement 8 matchs disputés.

A la suite de ce prêt, John Fleck décide de quitter les Rangers suite à leur liquidation judiciaire et s’engage avec Coventry City en League One. Propulsé titulaire, il donnera rapidement satisfaction et deviendra un moteur de l’équipe. Après deux premières saisons constantes, il explosera durant la saison 2014-2015 par sa capacité à s’adapter à tous les postes de jeu auquel il aura joué. La saison suivante sera sa plus belle : associé à une équipe comprenant des joueurs de talent comme Adam Armstrong et un compère d’une saison dans le jeu défensif en la personne de Romain Vincelot (ex Niort, plusieurs clubs en League One). Brassard de capitaine, il mène avec solidité Coventry à une 8ème place, aux portes des playoffs de montée. Il est nommé joueur de l’année par les journalistes. Suite à cette saison, Fleck quitte le club, enclin à des difficultés financières.

L’arrivée à Sheffield United

Cinq ans après le transfert avorté pour Bramall Lane, John Fleck s’engage avec les Blades en 2016, pour trois ans en League One. Engagé comme titulaire, l’équipe réalisera une saison sensationnelle et remportera le championnat et retourne en Championship. Les retours sont réussis, puisque avec peu de recrues, le club atteint une belle dixième place. Cependant, l’explosion interviendra la saison suivante. Après une seconde saison à truster les places pour les playoffs, les hommes de Chris Wilder accèdent à la Premier League en chipant la seconde place à Leeds dans les ultimes minutes de la saison. De nouveau, John Fleck se sera illustré par sa vista et son travail défensif avec John Lundstram. Une montée dans l’élite douze ans après l’avoir quittée.

Milieu de poche, habile partout

Depuis le début de la saison, John Fleck touche à tous les rôles d’un milieu axial et à trois postes différents. Au départ considéré comme un 8 mais avec une tendance à jouer la prise d’espace pour la récupération du ballon, il s’illustre également comme 6, ou encore 10 occasionnellement. Habitué à un rôle défensif, il se découvre depuis le début de saison une tendance pour le jeu haut et la tendance à monter en attaque comme soutien dans les 25 derniers mètres. Avec son mètre 70, il arrive facilement à interpréter les espaces et construire le jeu.

Contre Aston Villa, le rouquin de poche s’est amusé dans la défense et s’est adjugé deux superbes buts dans la construction offensive.

Pour autant, ce n’était pas son coup d’essai. Quand il ne se faufile pas devant le but adverse, il vient en supplément. Contre Manchester United, il ouvre le score à la suite d’une magnifique percée de la part de Lys Mousset sur le couloir et plonge le ballon dans une cage vide. Cela lui a valu ses deux premières sélections avec l’Ecosse en octobre dernier, une belle victoire, surtout qu’il est déjà courtisé un peu partout en Grande-Bretagne.

Suspendu à cause de ses cinq cartons jaunes depuis le début de la saison, John Fleck ne se déplacera pas à Brighton à 16h, il devrait être vraisemblablement remplacé sur le terrain par Luke Freeman. Pour autant, il est devenu le fer de lance d’une équipe en route pour les places européennes. Une mi-saison parfaite, à l’effigie de ses coéquipiers.

Crédit photo en Une : Daily Record

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
leo non lectus accumsan risus. libero. ut ut