Ski Alpin

Ski Alpin : Cyprien Sarrazin proche du podium, nouveau petit globe pour Odermatt

Durant tout le week-end ont lieu les finales de la Coupe du monde de Ski Alpin, du côté de Saalbach-Hinterglemm, en Autriche. Engagé dans la course au petit globe de la descente, le Français Cyprien Sarrazin était sur le pont ce vendredi à l'occasion du Super G. Entre regrets et satisfaction. 

C'est le moment, c'est l'instant. Un peu revenu de nulle part, il faut bien l'avouer, Cyprien Sarrazin s'est complètement relancé dans la course au petit globe de la descente. Encore blessé il y a un mois de cela, le skieur français fera tout son possible pour doubler le Suisse Marco Odermatt sur le fil. Ce dernier, d'ores et déjà assuré de rafler le gros globe de la Coupe du monde, abordera cette ultime étape sans une énorme pression, mais avec l'envie de repartir d'Autriche avec un maximum de distinctions. En attendant, c'est le Super G qui avait lieu ce vendredi à la mi-journée. Avec des résultats mitigés pour les Français.

Super G : Cyprien Sarrazin hors du podium, mais devant Odermatt

C'est à des conditions climatiques printanières que les meilleurs skieurs de la planète ont dû faire face ce vendredi 22 mars 2024 en Autriche. Avec une neige difficile à skier, surtout sur le haut du parcours, nombreux sont les concurrents à être tombés dans le piège. Finalement, ce sont les Suisses qui ont su tirer leur épingle du jeu, réalisant un triplé, Rogentin en tête. Un triplé dont ne fait pas partie Marco Odermatt. Le leader du classement général a subi, comme beaucoup de monde, devant se contenter des places d'honneur. Ce qui ne l'a pas empêché d'hériter du petit globe de la spécialité.

Concernant le Français Cyprien Sarrazin, quatrième de ce Super G, la déception de ne pas terminer sur le podium est palpable. Mais, dans son duel à distance avec Odermatt, le skieur tricolore a prouvé qu'il était bien présent et qu'il avait bien l'intention de lui mener la vie dure tout au long du week-end. Dans le clan bleu, blanc, rouge, Niels Allegre, la matinée a été compliquée. Mais on ne va pas se mentir, dimanche lors de la descente, tirer le plus petit dossard possible pourrait faire gagner, ou perdre, de précieux dixièmes à Sarrazin, en fonction de l'état de la piste.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut