Sprint : Antonin Guigonnat sur le podium, Johannes Boe égalise

Après l’individuel la veille, place au sprint à l’occasion de la première manche de la Coupe du Monde à Pokljuka. Et l’histoire a été bien différente. Antonin Guigonnat a réalisé un tir impeccable, mais c’est Johannes Boe qui a gagné, pas inquiété par un Martin Fourcade en dehors du coup.

Déjà un podium pour Antonin Guigonnat, après deux courses individuelles. Une médaille d’argent qui en appelle d’autres. Crédit : Zoom, Stanko Gruden.

Dès l’entame, la course est idéale pour les Français. La plupart des favoris ou des gros noms lâchent des balles. On se dit alors que c’est le moment pour décrocher des tirs impeccables. Martin Fourcade, en leader, est le premier Bleu sur la piste. Malheureusement, la réalité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Le Pyrénéen, auteur d’un tir plutôt réussi (9/10), est complètement hors-jeu sur les skis.

L’incompréhension à l’arrivée de se contenter d’une triste 24e place, à 1min12 du vainqueur, Johannes Boe. Aujourd’hui, le Norvégien était intraitable sur la piste, comme souvent. Lui aussi avec un 9/10 derrière la carabine. Aleksandr Loginov est 3e (+16,4s) alors que la deuxième place revient à un certain Antonin Guigonnat (+16,1s)…

Des Français prometteurs

Simon Desthieux d’abord. Même s’il laisse échapper deux balles, sur les skis, le Rhônalpin est extraordinaire et expédie tous les concurrents loin derrière avec le deuxième temps de ski. A tel point qu’il s’installe dans le haut du classement, avec une 7e place à 35 secondes. Il est imité par Quentin Fillon Maillet, propre sur le pas de tir avec un 9/10, mais qui échoue au pied du Top 10, à 46 secondes.

Mais la performance du jour est à mettre à l’actif d’Antonin Guigonnat. Le Français signe sa meilleure performance en Coupe du Monde en s’adjugeant la médaille d’argent, après un tir parfait. Des Bleus qui ont su faire oublier la désillusion pour Martin Fourcade. De quoi annoncer une saison prometteuse, avec un monstre tricolore à plusieurs têtes.

Du côté des autres Français, Emilien Jacquelin a décroché la 36e place, alors que Fabien Claude a terminé sa course au 84e rang.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

pulvinar Sed et, felis mattis elit. commodo Curabitur ut id