La ruée vers le Ballon d’Or (6/30) : Thibaut Courtois

0
Crédit photo : Ouest France
Ligue 1

WeSportFR vous propose «La Ruée vers le Ballon d’Or ». Cette série livrera un focus sur les 30 joueurs nommés pour cette récompense individuelle, le portrait de chacun sera publié par ordre alphabétique. Aujourd’hui, Thibaut Courtois !

Aurait-il été possible que le meilleur gardien de la Coupe du Monde ne figure pas dans la liste les nommés au Ballon d’Or ? Probablement pas, et c’est tant mieux. Dans une compétition qui aura été dominée par l’obsession de bien défendre, ce n’est que justice.



Décisif en club

Thibaut Courtois fait partie des meilleurs gardiens de la planète depuis maintenant une petite dizaine d’années et son arrivée à l’Atletico Madrid. Paradigme du gardien moderne. Auteur d’une saison sans saveur, sauvée par sa gestion des grands matchs (contre Arsenal et Liverpool), le portier de Brée avait probablement la tête ailleurs. Surtout, son meilleur match avec les Blues aura été décisif : en finale de FA Cup, il sauve plusieurs fois la baraque, et permet à Chelsea d’enlever le trophée national aux mancuniens (dés)unis.

Objet de rumeurs au mercato précédent, Thibaut Courtois a finalement été transféré au Real Madrid cet été contre une quarantaine de millions d’euros. Il retrouve Madrid qui lui manquait tant ; il trouve surtout un Madrid post-zidano-ronaldien, en reconstruction. Pas sûr que les résultats du club merengue jouent pour lui en ce début de saison dans la course au Ballon d’Or.


Capital en sélection

Mais, à tout prendre, on se souviendra de l’année 2018 de Courtois d’abord, pour sa Coupe du Mode en Russie. Médaillé de bronze, et non sans une petite amertume, son meilleur match aura, paradoxalement, été le plus douloureux pour lui. En demi-finale, il a permis à la Belgique de garder l’espoir d’une remontada qui n’arrivera jamais. Face à Giroud d’abord, contre MBappé ensuite, qui avaient l’occasion d’enfoncer le clou planté par la tête de Sam Umtiti, le gardien belge a sorti des arrêts de grande classe. Déjà, décisif en quart-de-finale contre le Brésil, il a continué sur sa lancée, mais pas assez.

Thibaut Courtois n’est pas un imbécile, et il sait que le Ballon d’Or ne lui reviendra pas. Il peut pour autant être fier d’avoir porté la Belgique, avec Hazard et De Bruyne, à des sommets mondiaux qu’elle n’avait, jusqu’alors, jamais atteints.

Demain, c’est au tour d’un quintuple impétrant : CR7 !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here