ATP

Svitolina, Federer, Anderson : tout ce qu’il ne fallait pas rater dimanche

Respectivement vainqueurs du Masters féminin à Singapour et des ATP 500 de Bale et Vienne chez les messieurs, Elina Svitolina, Roger Federer et Kevin Anderson ont conclu leur semaine en apothéose. Si vous avez raté cette journée de dimanche, pas de soucis, tout est ici.

 

Svitolina, reine de Singapour

Invaincue depuis le début de la semaine, Elina Svitolina défiait une adversaire qui comptait le même bilan qu'elle en la personne de Sloane Stephens (les résumés des 2 sont par ailleurs à retrouver ici). Cette opposition mettait aux prises les deux meilleurs joueuses de cette semaine à Singapour. C'est l'Américaine qui démarre le mieux cette finale. L'Ukrainienne est repoussée derrière sa ligne de fond de court par les coups de boutoir de l'Américaine, et se retrouve sevrée de solutions. 6-3 Stephens. Mais une nouvelle fois, Svitolina va trouver les ressources physiques et mentales pour revenir dans la partie. Plus résistante à l'échange et profitant des errements et de l'impatience de son adversaire, la 6ème joueuse mondiale reprend l'ascendant, et ne perdra plus jamais le fil de la rencontre. Elle conclut les deuxième et troisième sets sur le même score (6-2), et remporte, sur une dernière faute directe de Stephens, son premier titre au Masters ! Ce titre vient ainsi récompenser la semaine exceptionnelle d'Elina Svitolina, qui aura impressionné tout au long de la compétition. Malgré des dernières semaines en dents de scie, sa rude préparation physique a donc fini par payer.


Federer puissance 99, Anderson au Masters

Chez les messieurs, on assistait à deux duels intéressants ce dimanche en finale à Bale et à Vienne. En Suisse, Roger Federer défiait sur ses terres la surprise Marius Copil, tombeur précédemment de Marin Cilic et Alexander Zverev. La rencontre aura été à l'image des matchs du Suisse cette semaine. Un début de match diesel, et la perte de son service au tout début des deux manches. Mais, comme à chaque fois, l'Helvète serre le jeu aux moments où il le faut et revient pour s'imposer en deux sets (7-6/6-4). Il décroche ainsi son 99ème titre en carrière. Sa présence à Bercy est désormais compromise, pour celui qui voudra surement récupérer afin d'être en mesure de viser la passe de 100 à Londres dans deux semaines.

Image associée

Quant à lui, Kevin Anderson est allé chercher sa qualification au Masters en s'adjugeant le tournoi de Vienne grâce à une victoire sur Kei Nishikori cette après-midi. Bien que manipulé hier lors de sa demi-finale, le Sud-Africain a paru bien plus tranchant que son homologue japonais sur le court. Le Nippon, surement émoussé des nombreux matchs qu'il a du disputer ces dernières semaines, aura malgré tout réalisé un très bon résultat dans l'optique de la qualif' à Londres, même si cette 9ème défaite consécutive en finale lui restera en travers de la gorge.

 

Rendez-vous donc dès demain à Bercy et Zuhai, pour suivre la suite (et presque la fin) des aventures du monde de la petite balle jaune. (Crédit photo de l'image en Une : Le Point)

 

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)


Grégoire Allain

"La défaite n'est pas mon pire ennemi, c'est la peur de la défaite qui l'est." Rafael Nadal.

Dernières publications

En haut